All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Sad Satan, ou comment faire des vagues avec un jeu du Darknet (MAJ)

Par Benoît Gagnon – le dans Actualités
Le Darknet alimente encore une fois des discussions avec un truc qui soulève des questions éthiques : Sad Satan, un «jeu» d’horreur qui laisse pantois. Quoi penser de la bête?

On trouve toutes sortes de choses bizarres dans le Darknet. Certaines sont même carrément horribles. La plupart des trucs qu’on y croise vous font à tout le moins sourciller. C’est exactement le cas du «jeu» Sad Satan. Si vous voulez passer un moment creepy à l’os, c’est exactement le genre de truc qu’il vous faut.

Tout d’abord, il faut mentionner un point : je ne vous suggère pas de tenter d’aller chercher Sad Satan dans le Darknet sans prendre de grandes précautions. Vous devrez aller chercher le fichier dans un espace hautement à risque, et disons que je ne fais pas vraiment confiance aux trucs se trouvant dans cet espace. Ça demande pas mal de doigté, et si vous ne savez pas ce que vous faites, vous pourriez vous retrouver avec des cochonneries sur votre système.

sadsatan02

Ensuite, je n’ai tout simplement pas trouvé le jeu Sad Satan.1 Ma théorie est qu’il s’agit d’un coup de pub pour la chaîne YouTube Obscure Horror Corner, pour la simple et bonne raison que l’adresse qui permettrait d’aller chercher le fichier dans le réseau TOR est : http://www.kpjnftgm6xqz9sw2.onion/file1.html. Or, une adresse .onion doit être composée de chiffres allant de 2 à 7, et qu’on retrouve un 9 dans l’adresse fournie par celui qui clame avoir mis la main sur le fichier.

Peu importe si l’histoire est vraie ou non, et peu importe s’il s’agit d’un logiciel créé seulement pour de la publicité, il existe, et il permet de vivre une expérience d’horreur construite sur une plateforme interactive. Regardons donc de plus près ce que c’est.

Qu’est-ce que Sad Satan?

Sad Satan est un fouillis de trucs qui ont probablement pour objectif de vous rendre dingue. Et ça fonctionne.

Disons simplement les choses : Sad Satan est un fouillis de trucs qui ont probablement pour objectif de vous rendre dingue. Et ça fonctionne. Le «jeu» vous met dans la peau d’un personnage qui déambule dans des corridors mal définis et qui a pour seule rétroaction sonore ses pas.

Au fur et à mesure que l’on avance, on sent que des événements étranges se produisent. Des rétroactions visuelles en boucles, des sons inquiétants et étranges, des bribes de discussions, dont un monologue de Charles Manson, des cris véritablement épeurants, des photos rendant mal à l’aise, comme celle de Tsutomu Miyazaki, surnommé le tueur d’Otaku, mais surtout des situations qui laissent émaner un parfum franchement dégueulasse.

On se rend rapidement compte que la thématique du «jeu» est en lien avec la question de l’abus sexuel d’enfants. On y voit des enfants qui semblent inanimés, et à un moment donné, une photo où l’on voit Jimmy Savile et Margaret Thatcher faire la promotion de la National Society for the Prevention of Cruelty to Children. Décédé en 2011, la personnalité britannique Jimmy Saville aurait abusé d’enfants à plusieurs reprises durant sa vie. À un moment donné, on a vraiment l’impression de vivre un cauchemar à la saveur de l’affaire Dutroux. Rien n’est toutefois clairement expliqué, ce qui ajoute à l’angoisse engendrée par l’expérience.

sadsatan03

L’angoisse est aussi amplifiée par le fait que Sad Satan n’est pas une expérience visuelle agréable. Les graphismes sont désuets, voire volontairement laids, mais on comprend rapidement que cette laideur est probablement un choix éditorial de l’auteur du «jeu», car ils laissent toujours place à interprétation. Les visages des personnages que l’on rencontre sont tellement mal rendus qu’on a l’impression qu’ils sont véritablement torturés au-delà d’un aspect naturel.

Quoi penser de Sad Satan?

Je ne peux pas être juge du bon ou du mauvais goût de ce que Sad Satan tente de faire vivre. J’hésiterais cependant à qualifier le tout de «jeu», considérant le fait que j’ai franchement de la difficulté à trouver le côté ludique de la chose. C’est, au mieux une expérience, au pire le reflet de ce que notre société est capable de produire de plus dégoûtant.

En même temps, cela a au moins le bénéfice de faire parler de ce phénomène qui existe malheureusement, et qui est une véritable plaie. Cependant, je doute que cela en fasse parler de la bonne façon. Il faut combattre ce fléau, mais je doute que Sad Satan permette de véritablement engendrer un débat de société sur la question.

Est-ce que vous devriez faire l’effort de mettre la main sur ce «jeu»? Non. Non seulement je doute que cela soit autre chose qu’un stunt, mais en plus, ce n’est pas super engageant. Ai-je apprécié l’expérience de la chose? Définitivement pas. C’est vraiment trop glauque pour représenter une forme de plaisir ludique à mes yeux. Est-ce que ce «jeu» présente une certaine forme d’intérêt? Peut-être? Pour ma part, je demeure encore sceptique.

  1. Un lecteur avisé m’a fourni le lien MegaUpload permettant de télécharger le fichier du jeu. Donc, le logiciel existe bel et bien et est fonctionnel. Par contre, je ne fournirai pas le lien du jeu pour la raison suivante : des images qui sont artefacts du jeu sont disgracieuses, voire carrément illégales.

Vidéo récente
- Actualités

La NASA prévoit d'explorer Mars à l'horizon 2033

Les dernières nouvelles

Que vaut l’abonnement illimité Kindle ?

Que vaut l’abonnement illimité Kindle ?

Branchez-vous -
Google : un correcteur automatique bientôt intégré à Gmail

Google : un correcteur automatique bientôt intégré à Gmail

Branchez-vous -
iPhone 2020 : Apple fera appel à un fabricant Chinois pour ses écrans

iPhone 2020 : Apple fera appel à un fabricant Chinois pour ses écrans

Branchez-vous -

Plus d'actualités

NASA : des tests sur la lave Islandaise avant d’aller sur Mars

NASA : des tests sur la lave Islandaise avant d’aller sur Mars

Branchez-vous -
Lancement en novembre et budget de 6 milliards de dollars pour Apple TV+

Lancement en novembre et budget de 6 milliards de dollars pour Apple TV+

Branchez-vous -
Lexend, la nouvelle police de Google pour améliorer la lisibilité

Lexend, la nouvelle police de Google pour améliorer la lisibilité

Branchez-vous -

Populaires

Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Branchez-vous -
EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

Branchez-vous -
Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -

Benoît Gagnon

Benoît Gagnon est directeur, cybersurveillance et sécurité de l’information pour le Corps canadien des Commissionnaires du Québec et ancien membre des services de renseignement criminels. Il est également membre de Crypto.Québec. Il a prononcé plus de 150 conférences liées à la sécurité et est souvent appelé à commenter l’actualité de sécurité dans les médias.