Facebook va introduire des tags au profil de ses utilisateurs

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Visiblement, Facebook semble vouloir s'attaquer à un concurrent plutôt inoffensif à première vue : LinkedIn.

Car oui, Facebook se penche de plus en plus sur le segment du marché des réseaux sociaux davantage spécialisé sur la vie professionnelle.

Si cette fonction rappelle ce qui est présent sur LinkedIn depuis des lunes, il est évident que la vocation de ces balises n’est pas uniquement réservée au monde professionnel.

Rappelons qu’en janvier dernier, l’entreprise dévoilait Facebook at Work, une plateforme destinée aux entreprises ayant pour but de réserver les échanges sur le réseau à leurs employés. Plus récemment, une nouvelle fonction permettant de publier des offres d’emploi s’est ajoutée sous l’onglet Outils de publication de ses pages (elle est disparue depuis, mais son déploiement devrait être imminent).

Aujourd’hui, il est question d’une mise à l’essai qui se déroule actuellement en Nouvelle-Zélande. Selon The Verge, certains utilisateurs néo-zélandais ont maintenant la possibilité d’ajouter des balises, des tags leur permettant de mieux préciser les sujets avec lesquels ils sont familiers, voire spécialisés.

De plus, à l’instar de LinkedIn ou Klout, il est aussi possible de proposer un ou plusieurs champs d’expertise à vos amis. Ces derniers recevront alors une notification, et une fois qu’ils approuveront la suggestion, le tag se retrouvera sur leur profil.

Enfin, chaque tag peut également être appuyé par autrui. Votre ami se dit spécialiste de musique kitsch des années 70? S’il représente à vos yeux une référence dans le domaine, vous aurez l’option d’aimer la balise en question.

Un aperçu des nouvelles balises sur un profil Facebook (Image : Facebook).
Un aperçu des nouvelles balises sur un profil Facebook (Image : Facebook).

«Outre les moyens conventionnels de faire savoir aux autres qui vous êtes sur Facebook, les balises de profil vous permettront d’exprimer votre identité de façon plus informelle», a déclaré Facebook à The Next Web. «Nous croyons également que vos amis peuvent ajouter une perspective unique permettant de mieux décrire qui vous êtes, en proposant des sujets qui ne vous ont peut-être même pas traversé l’esprit.»

Bien entendu, si cette fonction rappelle drôlement ce qui est présent sur LinkedIn depuis un bon moment déjà, il est évident que la vocation de ces balises n’est pas uniquement réservée au monde professionnel. N’empêche, on peut difficilement ne pas faire un certain parallèle.

«Nous espérons en apprendre autant que possible sur la mise à l’essai qui se déroule actuellement en Nouvelle-Zélande avant de déployer la fonction à d’autres marchés», a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Les dernières nouvelles

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Plus d'actualités

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Populaires

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .