All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Malgré vos paramètres de confidentialité, Windows 10 communique toujours avec Microsoft

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Même en désactivant le partage de données, Windows 10 continue de transmettre des renseignements attribuables à votre PC à Bing, Cortana, OneDrive et d'autres services de Microsoft.

Windows 10 est certes le système d’exploitation de Microsoft qui exploite le plus Internet dans le but d’offrir aux utilisateurs une panoplie de bénéfices. Il existe des paramètres de confidentialité permettant de désactiver cette forme de surveillance exercée par Microsoft, et bien qu’ils permettent de retrouver un minimum de confidentialité, des données identifiant votre PC sont tout de même transmises à l’entreprise.

C’est en effet ce que démontre aujourd’hui Ars Technica, qui a analysé le comportement de Windows 10 lorsque le partage de telles informations est désactivé. Tel que nous le soupçonnions en juillet dernier, il semble impossible pour l’instant de rendre Windows 10 complètement étanche à cet égard.

Comment se comporte Windows 10

Si une portion de la transmission semble totalement inoffensive, d’autres requêtes soulèvent plus d’inquiétudes.

D’abord, même lorsque Cortana et la recherche web du menu Démarrer sont désactivées, Windows 10 communique avec les serveurs de Bing en transmettant ce qui semble être un numéro d’identification propre à l’ordinateur employé afin d’obtenir un fichier nommé threshold.appcache. Le fichier ainsi obtenu semble contenir certaines informations liées à Cortana.

À noter que le numéro d’identification transmis est persistant, et demeure le même après un redémarrage.

Si une portion de la transmission semble totalement inoffensive, son existence apparaît injustifiée. Sans compter que d’autres requêtes soulèvent plus d’inquiétudes. Par exemple, Windows 10 achemine périodiquement des données à un serveur qui semble être employé par OneDrive et d’autres services de Microsoft, et ce, même lorsque OneDrive est désactivé et que l’utilisateur emploie un compte local. Ars Technica n’a pas été en mesure d’identifier le contenu de ces données, mais soupçonne qu’il pourrait s’agir d’informations télémétriques – des données statistiques permettant à Microsoft d’évaluer le comportement de son OS dans le but de produire de nouvelles mises à jour.

Enfin, même lorsqu’un PC est configuré pour employer un proxy pour toutes les transmissions utilisant les protocoles HTTP et HTTPS (à la fois au niveau de l’utilisateur et au niveau du système), Windows 10 semble effectuer des requêtes à un réseau de distribution de contenu en ignorant ces paramètres. Par conséquent, Ars Technica n’a pas été en mesure d’évaluer le contenu de ces mystérieuses communications.

La réponse de Microsoft

«Aucune donnée liée à l’historique des requêtes de recherche n’est transmise à Microsoft, conformément aux paramètres de confidentialité choisi par l’utilisateur.»

«Dans le cadre de l’offre de Windows 10 en tant que service, des mises à jour peuvent être déployées afin d’ajouter progressivement de nouvelles fonctionnalités à la recherche Bing, telles que des changements à l’interface visuelle, aux styles et au code du moteur de recherche», a déclaré un porte-parole de Microsoft à Ars Technica.

«Aucune donnée liée à l’historique des requêtes de recherche n’est transmise à Microsoft, conformément aux paramètres de confidentialité choisi par l’utilisateur. Cela vaut également pour la recherche hors-ligne d’éléments tels que les applications, les fichiers et les paramètres de l’appareil.»

S’il est vrai qu’aucune donnée liée à l’historique de recherche n’est transmise à Microsoft, le comportement de Windows 10 est susceptible d’aller à l’encontre des attentes de la majorité de ses utilisateurs. Par exemple, dans le cas où Cortana et la recherche web sont désactivées, l’utilisateur est en droit de s’attendre à ce que le système d’exploitation ne communique aucunement avec Internet lors d’une recherche locale à partir de menu Démarrer. Ce n’est manifestement pas le cas, et la présence d’un numéro d’identification propre au PC dans ces communications demeure suspecte, même si le contenu des transmissions pourrait être anodin.

Il va de soi qu’Internet et PC sont aujourd’hui indissociables. Les nouveaux systèmes d’exploitation vont inévitablement continuer d’imposer des compromis à la vie privée de leurs utilisateurs. Pour la majorité des consommateurs, ces compromis sont acceptables, et permettent de bénéficier de services tels que Cortana, Siri ou Google Now, de la synchronisation infonuagique de fichiers, mots de passes et paramètres.

N’empêche, le fait qu’il soit impossible de totalement désactiver ce type de transmission de données outre que de complètement déconnecter son PC d’Internet est désolant.

Vidéo récente
- Actualités

Google Drive vous permet de regarder des films gratuits

Les dernières nouvelles

Google veut acheter votre visage pour 5 $ en carte-cadeau

Google veut acheter votre visage pour 5 $ en carte-cadeau

Matthieu Carlier -
Tinder se passe de Google Play, comme Spotify et Netflix

Tinder se passe de Google Play, comme Spotify et Netflix

Branchez-vous -
Huawei aurait aidé à installer un réseau mobile en Corée du Nord

Huawei aurait aidé à installer un réseau mobile en Corée du Nord

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Des Nintendo Switch offertes aux passagers d’un avion

Des Nintendo Switch offertes aux passagers d’un avion

Branchez-vous -
AI Portraits : cette IA transforme vos portraits en œuvres d’art

AI Portraits : cette IA transforme vos portraits en œuvres d’art

Matthieu Carlier -
VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -
SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .