Google dévoile le Pixel C, un hybride entre l’ultraportable et la tablette

Dévoilement

Devant des produits tels la gamme Surface de Microsoft et tout récent iPad Pro d’Apple, Google contre-attaque avec un produit répondant aux mêmes critères.

Un tout nouveau produit vient de s’introduire dans la gamme d’ultraportables Pixel. Dans le cadre de la conférence où Google a dévoilé les Nexus 5X et 6P, l’entreprise a profité de l’occasion pour lever le voile sur le Pixel C, une tablette équipé d’un port USB de type C propulsé par Android 6.0 Marshmallow pouvant être jumelée à un clavier physique.

pixelc_

Oui, essentiellement, il s’agit d’une Surface Pro à la sauce Google. Le plus étonnant est bien entendu le fait qu’elle ne soit pas propulsée par Chrome OS, contrairement aux autres produits issus de la même gamme.

En terme de caractéristiques techniques, nous savons que cet hybride sera équipé d’un processeur Nvidia Tegra X1 et de 3 Go de mémoire vive. Par contre, l’entreprise est restée plutôt muette en ce qui concerne le reste de ses spécifications, si bien que nous ne sommes pas en mesure de déclarer grand-chose à ce sujet.

Essentiellement, il s’agit d’une Surface Pro à la sauce Google.

Tout comme l’iPad Pro, Google a accordé une certaine importance au clavier, bien que ce dernier ne vient pas avec l’appareil. Affiché à 149$ US, il se connecte au Pixel C par Bluetooth et permet à la tablette de tenir à 100 ou 135° sans nécessité de pied supplémentaire. À noter que le Pixel C fournit l’électricité au clavier par induction; vous n’aurez donc pas à vous soucier de son autonomie.

Le Pixel C sera disponible pour la période des Fêtes aux États-Unis à partir de 499$ US. Nous ignorons pour le moment si Google a l’intention de commercialiser ce produit au Canada, ni à quel prix.

  • Denis

    Est-ce juste une impression mais elle me semble lourde et très épaisse pour une tablette Android!

  • xfinity

    Le Chromebook Pixel n’a jamais trouvé preneur en Europe. Son système d’exploitation Chrome OS est tout de même assez limité. Et si la tablette Pixel C se voit animée par Android 6.0 Marshmallow et fera l’affaire pour les usages basiques, je l’imagine difficilement rivaliser avec un iPad Pro ou une Surface.
    Bizarrement, la taille de l’écran favoriserait le multimédia plutôt que la productivité, choix étrange de la part de Google.

    Et enfin, le tarif en Europe qui pourrait approcher les 800 ou 900 € risque de servir de refouloir. Car quand bien même l’iPad Pro d’Apple est encore plus coûteuse (970 €, tablette + clavier), la marque à la pomme dispose d’une base d’aficionados ou de fidèles toujours prêts à dépenser une telle somme. Pas sûr que ce soit le même chose la Pixel C…