Des voitures autonomes seront à l’essai en Ontario

Voitures autonomes

Dès 2016, des voitures autonomes pourront circuler sur les routes de l’Ontario, qui deviendra la première province canadienne à en faire l’autorisation.

C’est en effet ce qu’a annoncé cette semaine le ministre des transports Steven Del Duca. Bien entendu, il n’est pas question de simplement permettre à n’importe quelle voiture pourvue d’un autopilote de circuler librement. Il est d’abord question d’une phase de mise à l’essai, et les conducteurs qui souhaitent y participer devront posséder un véhicule dont la fonction a originalement été conçue par son fabricant, avoir un permis de conduire valide, et être à bord du véhicule (derrière le volant) en tout temps.

«L’Ontario marque aujourd’hui le marché mondial de son empreinte en franchissant une nouvelle étape pour stimuler l’innovation dans l’automatisation des véhicules», a déclaré le ministre.

Ainsi, si par exemple Tesla avait envie d’annoncer demain que la mise à jour 7.0 de la Model S intégrerait une fonction de pilotage automatique, un propriétaire d’une telle voiture résident en Ontario pourrait employer la nouvelle fonction à compter du 1er janvier 2016. Toutefois, dans ce cas précis, soulignons que la fonction est davantage un mode de conduite assisté qu’un véritable pilote automatique.

Alors que plusieurs entreprises ont déjà commencé à tester des voitures autonomes aux États-Unis, en Europe et en Asie, le contexte hivernal canadien permettra à ce type de véhicule d’être testé sous des conditions plutôt extrêmes.

«Nous avons l’un des environnements les plus difficiles pour la conduite automobile», a expliqué Steven Waslander, directeur du Waterloo Autonomous Vehicules Laboratory (WAVE) de l’Université de Waterloo, à la CBC. «Comme la conduite hivernale, par temps de pluie, de brouillard, sous de mauvaises conditions routières, avec des nids de poule et autres nuisances.»

Avec ce projet pilote, le gouvernement ontarien souhaite ainsi faciliter les recherches de centaines d’entreprises qui expérimentent déjà avec des concepts de voitures autonomes. L’Ontario a d’ailleurs annoncé un investissement supplémentaire de 500 000$ dans son programme provincial de recherche sur les véhicules connectés et autonomes, venant s’ajouter aux 2,45 millions de dollars déjà alloué.

  • Gaston

    Est-ce que c’est juste moi ou les Googlecars ont l’air d’émoji en 3-D?

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      J’avoue que la ressemblance est frappante! ;)