Facebook améliore son moteur de recherche, mais pas sa version française

Nouveauté

De nouvelles suggestions seront bientôt proposées par le moteur de recherche Facebook, mais seulement si vous utilisez le service en anglais.

Facebook a annoncé aujourd’hui que ces améliorations seront déployées de manière progressive aux utilisateurs résidants aux États-Unis sur son site et ses applications mobiles.

Quelles sont ces améliorations? D’abord, le moteur de recherche proposera dorénavant des suggestions personnalisées selon les interactions récentes de vos contacts ou des pages auxquelles vous êtes abonnés. Par exemple, si vous tapez des mots-clés à propos d’une nouvelle et que l’un de vos amis a rédigé un statut sur le sujet, ce contenu est susceptible d’apparaître comme un lien suggéré en dessous de la barre de recherche.

Ensuite, la recherche de contenu a également été améliorée, de sorte que les résultats – des statuts publics ou ceux de vos amis – seront maintenant plus pertinents. On ignore exactement comment ce changement se traduira, puisque la version anglaise de Facebook permettait déjà d’effectuer des recherches de cette façon, mais on semble suggérer que les contenus plus récents seront intégrés aux résultats plus rapidement. D’ailleurs, il sera possible de tirer la page vers le bas pour rafraîchir les résultats de recherche afin d’obtenir des contenus encore plus récents.

Enfin, il sera possible d’effectuer la recherche de conversation sur un sujet ou un article. Il n’est pas question ici de permettre la recherche de commentaire toutefois : l’accès aux conversations ayant généré le plus d’interactions sera intégré aux résultats de recherche du sujet sur lequel elles portent. Autrement dit, si vous effectuez une recherche à propos d’un article, les conversations proposées viendront du partage de l’article en question.

Facebook mise sur l’instantanéité

Somme toute, Facebook cherche à devenir de plus en plus instantané, tandis que Twitter propose des fonctions permettant à ses utilisateurs de mieux suivre le fil des événements liés à l’actualité. Bref, un drôle d’équilibre semble se manifester entre ces deux concurrents.

Rappelons qu’en décembre de l’an dernier, Facebook a introduit la recherche par contenu, marquant un tournant majeur de cette fonction qui permettait auparavant que de trouver des utilisateurs ou des pages. Cette mise à jour est toujours réservée qu’aux utilisateurs anglophones, et l’entreprise demeure muette concernant le moment où elle sera déployée dans d’autres langues.