Nigeria : Facebook active à nouveau le Contrôle d’absence de danger

Réseaux sociaux

À la suite des attentats au Nigeria, l’important réseau social a une fois de plus activé la fonction permettant aux utilisateurs situés dans une zone à risques de signaler qu’ils sont hors de danger.

Moins d’une semaine après la tragédie de Paris, une nouvelle attaque terroriste, ciblant cette fois le Nigeria, a tué 32 personnes et fait 80 blessés. Comme l’avait déclaré Mark Zuckerberg il y a quelques jours, le Contrôle d’absence de danger a été déployé aux utilisateurs résidants dans la zone affectée.

«S’il vous plaît, ne laissez pas une petite minorité d’extrémistes vous rendre pessimiste quant à notre avenir.»

En annonçant la nouvelle, le fondateur et PDG de Facebook a tenté de livrer un message d’espoir aux membres de son réseau dont le moral est visiblement affecté par tant de tragédies consécutives.

«Malheureusement, ces types d’événements surviennent beaucoup trop souvent, je ne vais donc pas commenter chacun d’eux», écrit Zuckerberg sur son profil Facebook. «La perte d’une vie humaine de partout sur la planète est une tragédie, et nous sommes engagés à tout faire pour aider les gens dans ces situations.»

«Dans des moments comme cela, il est important de se rappeler que, malgré la fréquence alarmante de ces terribles événements, la violence est dans les faits à son niveau le plus bas de l’histoire et continue sa chute.»

«Les décès provoqués par la guerre sont plus bas que jamais, les taux de meurtre sont généralement en baisse dans le monde entier, et – bien qu’il puisse être difficile de le croire – même les attaques terroristes sont en déclin», poursuit-il. «S’il vous plaît, ne laissez pas une petite minorité d’extrémistes vous rendre pessimiste quant à notre avenir.»

Malgré notre traduction libre des propos de Zuckerberg, on peut se demander si cette tentative de rassurer la communauté est réussie. Qu’en pensez-vous?