Le CRTC veut consulter la population à propos des services Internet au Canada

Internet haute vitesse

Québec
Liste de tags

Le régulateur canadien des télécommunications va tenir une audience publique afin de déterminer si les consommateurs ont le service Internet dont ils ont besoin.

C’est en effet ce qu’a annoncé aujourd’hui le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes par voie de communiqué. Le CRTC invite ainsi les Canadiens à donner leur avis au sujet des services de télécommunication dont ils ont besoin pour participer à l’économie numérique.

Le CRTC tiendra des groupes de discussion dans de petites collectivités un peu partout au Canada où l’on considère que la population est mal desservie ou non desservie par l’offre actuelle des fournisseurs de services Internet.

À noter que selon le titre du communiqué, l’accent de l’audience publique est porté sur les services Internet à large bande.

«Dans le cadre de notre étude sur les besoins futurs en télécommunication du Canada, nous souhaitons connaître l’opinion de l’ensemble des Canadiens, en particulier ceux qui n’ont pas accès à la technologie dont ils ont besoin en cette ère numérique», a déclaré Jean-Pierre Blais, président et premier dirigeant du CRTC. «Pour participer pleinement à l’économie numérique, les Canadiens ont besoin de services de télécommunication fiables, abordables et modernes. Que vous viviez à St. John’s, à Prince-Rupert, à Moose Jaw, à Iqaluit ou n’importe où ailleurs au Canada, nous voulons connaître votre point de vue.»

Ce sera la suite d’un premier examen qui a débuté en avril 2015 lors duquel le CRTC a commencé à recueillir de l’information pour mieux comprendre les services de télécommunications offerts aux Canadiens et de déterminer les régions du Canada qui ne sont pas desservies adéquatement.

Lors de cette deuxième phase, le CRTC cherchera à obtenir les réponses aux questions suivantes :

  • Quels services de télécommunication les Canadiens considèrent-ils comme nécessaires pour participer à l’économie numérique?
  • Sur quels services les Canadiens se fient-ils majoritairement pour communiquer?
  • Les prix des services de télécommunication au Canada devraient-ils être semblables dans les zones urbaines et non urbaines?
  • Quelles sont les vitesses de téléchargement et de téléversement nécessaires pour répondre aux besoins des Canadiens?

La population a jusqu’au 8 février prochain pour envoyer leurs commentaires (en remplissant par exemple le formulaire en ligne) et demander de comparaître à l’audience publique qui se tiendra en avril 2016.

On souligne également qu’un questionnaire a été mis en ligne afin de recevoir l’avis des Canadiens concernant les services de télécommunication disponibles dans leur région.

Le CRTC tiendra des groupes de discussion dans de petites collectivités un peu partout au Canada où l’on considère que la population est mal desservie ou non desservie par l’offre actuelle des fournisseurs de services Internet.

  • madlogik

    Les services, lorsque disponibles sont bons (pour la plupart des gens du moins) !

    Le problème n’est pas la! Le prix par contre…

    Je suis sûr que ça aiderait mon économie à défaut d’aider l’économie numérique si on payais moins pour les services de télécommunications!

  • http://www.gamercouple.net Anthony Roy

    Je me demande est-ce que la 3G, 4G, LTE pourrait être considérer dans cette audience?

  • Gumby

    Vous pensiez que l’on paie trop cher? Ce ne sera que le début. Mieux desservir les régions éloignés et ruraux aura un impact évident sur la facture de tout le monde. Advenant que le CRTC oblige les fournisseurs à offrir un service minimale de haute vitesse de x Mbits à une personne qui en fait la demande dans un endroit où vous ne soupçonniez même pas qu’il y avait de la vie, attendez-vous à voir votre facture Internet monter en flèche.

  • r2d3

    Le CRTC est une grosse nouille. J’ai voulu faire un plainte pour Bell qui m’a chargé 60 $ pour changer le nom sur la facture. La réponse du CRTC était d’une stupidité déconcertante. J’ai compris qu’il n’y avait rien à faire avec cette chose.

  • sylvain tremblay

    prix trop élevé comparé au autre pays

  • Marc

    Pour la qualité des services dans les grands centres « excluant le service à la clientèle » ils sont sommes toutes acceptables. Par contre dans les régions c’est une tout autre histoire. Quand une compagnie comme Bell qui détient un monopole dans votre ville, vous charge $$$ plus chère que dans les grands centres et peine à vous offrir se pour quoi vous payez! Vous êtes en droit de vous questionner.

    Personnellement je paie pour du 10MB avec Telebec à Val-d’Or. Aux heures de pointes en soirée impossible d’écouter un film sur Netflix ou iTunes. Je peine à faire du 2MB oublié les films en streaming. De plus au travail notre serveur est dans une autre ville et au moins une fois par semaine internet tombe en panne soit à Val-d’Or soit à Amos. C’est là que ça me dérange car là on parle de productivité en entreprise. Pas de caprice de fin de soirée.

    Internet en 2016 devrait être aussi fiable et stable que la bonne vieille ligne téléphonique. Voilà pourquoi le CRTC se doit d’agir.