Mad Max, un bon jeu sous le radar?

Critique

Exclusif

Depuis la sortie de Fallout 4, je dois avouer que je n’avais guère eu envie de me replonger dans un autre titre post-apocalyptique. Mad Max, conçu par Avalanches Studios, les créateurs de la franchise Just Cause, n’avait pas particulièrement attiré mon attention ayant reçu un accueil plus que tiède à sa sortie.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un jeu bien ficelé qui mérite beaucoup plus d’attention et d’amour que la presse ne lui a adressés à la fin de l’année dernière!

Scenario

Le scénario tient sur environ deux pages de papier, et encore. Il faut dire que des arbres dans Mad Max, il n’y en a plus beaucoup.

Si vous avez vu le film du même titre (on parle évidemment ici du premier), vous saurez que son scénario tient sur environ deux pages de papier, et encore. Il faut dire que des arbres dans Mad Max, il n’y en a plus beaucoup. Il en va de même avec le jeu, qui reprend les grands standards du héros solitaire sur la route à bord de son monstre de métal.

La région dans laquelle vous évoluerez est sous la dominance d’un gros méchant, qu’il faudra évidemment dézinguer, dans les règles de l’art, afin de libérer les semblants d’êtres humains qui vivent sous sa coupe. À ce niveau-là, pas de surprise et de missions secondaires scénarisées à la hauteur des missions principales du jeu comme dans un The Witcher 3 par exemple.

Design

Côté design en revanche, le jeu se tient solidement sur ses quatre roues. Les systèmes qui sont présentés au joueur au fur et à mesure de sa progression dans l’histoire ont non seulement du sens dans le contexte du jeu, mais permettent aussi une variété relativement large considérant la redondance de certains d’entre eux.

maxmax02

Le jeu n’innove pas particulièrement, mais il fait les choses bien, même très bien. Les plus vieux d’entre vous qui auraient eu la chance de jouer à Interstate ’76 sur PC comprendront. Ici, vous évoluerez dans un monde ouvert où vous êtes totalement libre de vos mouvements en tout temps. Votre progression dans le jeu se fera évidemment via des missions principales, mais aussi une tonne de missions secondaires qui vous permettront de booster votre personnage, Max Rockatansky, et sa monture, la Magnum Opus. Meilleurs poings américains pour Max, meilleur pare-choc pour la Magnum Opus. Idem pour les armes, moteurs, armures et j’en passe. 

Vous pourrez non seulement choisir ce qu’il y a dans votre voiture, mais aussi son allure et ses performances. Plus blindée et plus lourde ou plus agile, fragile et rapide, ou un habile mélange des deux en fonction de vos stratégies sur la route et hors-piste. Idem pour Max, pour lequel vous faites progresser non seulement l’équipement, mais aussi les compétences de combat. 

madmax03

L’inclusion d’éléments de jeu de rôle, même limités, vous donne suffisamment de possibilités de progression pour avoir l’impression que vous vous êtes forgé votre Mad Max.

Côté environnement, grâce à un système de ballons similaires aux tours de Far Cry 4 ou aux points surélevés d’Assassin’s Creed, vous pourrez scanner d’immenses régions pour y révéler les points d’intérêts. Capture de différents types de camps, ressources enfouies ou ardemment défendues, citadelles à conquérir et à améliorer, bref, vous aurez de quoi faire. 

Ambiance

Le design des niveaux, bases et autres étendues est bien fichu et récompense définitivement l’exploration.

C’est là que les artistes d’Avalanche ont vraiment brillé. Très proche de la direction artistique du film, Mad Max reprend la palette de couleurs du long métrage dans les ocres, jaunes et oranges. La rouille et les métaux tordus sont légion et les décors offrent des panoramas à couper le souffle. Immenses bateaux échoués en plein désert, aéroports et centres commerciaux envahis par les sables, villes fantômes et autres formations rocheuses épiques sauront vous faire arrêter votre bolide quelques instants, le temps d’admirer le paysage.

Le design des niveaux, bases et autres étendues est bien fichu et récompense définitivement l’exploration. Même en évoluant exclusivement en plein désert, les concepteurs réussissent à offrir des environnements différents et certaines couleurs surprenantes.

madmax06

On est rapidement immergé dans l’ambiance du jeu qui, même si elle demeure quand même très trash, est moins étouffante que celle de Fallout 4, où tout paraît empilé par manque d’espace entre le point A et B.

Jouabilité

Offrant une difficulté qui augmente graduellement, la jouabilité dans ce titre, où les systèmes sont cousus de fil blanc, est bien dosée et pousse à découvrir de nombreuses mécaniques plutôt intuitives. Avant d’oublier, vous ne serez pas seul dans cette aventure, puisque derrière votre siège, accroché à la Magnum Opus, Chumbucket est votre mécano attitré qui réparera on the fly votre bolide où qu’il soit. Il manipulera aussi le harpon qui équipe votre engin et auquel vous découvrirez mille et une utilités! Votre acolyte ajoute aussi à l’expérience narrative, en vous servant d’indicateur des points d’intérêts et événements présents dans votre environnement immédiat. Évidemment, il faut prendre soin de Max en le nourrissant et en l’abreuvant, comme la voiture dont il faut quand même faire le plein de temps en temps.

madmax05

Dernier mot, les tempêtes qui assaillent les déserts en vous prenant par surprise sont particulièrement impressionnantes et vous vous sentirez bien petit et impuissant, même à bord de votre monstre de métal. Cherchez un abri, ou tentez de trouver des caisses spéciales pleines de ressources. À vous de choisir!

Conclusion

Mad Max est un titre qui surprend par une excellente réalisation, une direction artistique et des animations abouties et convaincantes, une jouabilité efficace et jouissive (oui c’est excitant de faire vrombir un gros V8 avant de faire voler en éclat son concurrent sur la route), une histoire qui se tient et des décors splendides.

Si vous aimez conduire et combattre sur la route, virtuellement bien sûr, des affrontements à la Batman : Arkham Knight et fouiller mille et un recoins, Mad Max est le jeu qu’il vous faut. Comme on dit dans le milieu, c’est un véritable sleeper (jeu qui n’a pas mérité l’attention qu’il devrait) occulté par la sortie de gros canons, mais qui mérite véritablement que l’on s’y attarde.

Évaluation

Verdict

Mad Max est un véritable sleeper occulté par la sortie de gros canons qui mérite véritablement que l'on s'y attarde.

Note finale : 4.0
Critères
Scénario
3
Design
5
Jouabilité
4

Points forts

  • Ambiance et décors
  • Modification de la voiture
  • Cohérence du monde ouvert
  • Contrôle du personnage et du véhicule

Points faibles

  • Certaines mécaniques redondantes
  • Scénario un peu faible
  • Un mode coop aurait été parfait
  • Eric Mantha-Favreau

    Ouin… Une journée sous forme de jeux vidéo! ;)

  • sylvain tremblay

    le test est pas mal en retard

  • Jean Labelle

    Tout à fait d’accord, je l’ai acheté en promotion et ne le regrette pas.

  • Alex

    Dans mon top 3 de 2015 avec Far Cry 4 et le dernier Batman.

    • sylvain tremblay

      il est si bon que ça le jeu