Cinq dirigeants claquent la porte de Twitter

Affaires

L’exode des principaux membres de l’administration de Twitter soulève l’inquiétude auprès des investisseurs, alors que le titre de l’entreprise continue à perdre des plumes sur le marché boursier.

«Je suis triste d’annoncer qu’Alex Roetter, Skip Schipper, Katie Stanton et Kevin Weil ont choisi de quitter l’entreprise», a déclaré le cofondateur et PDG de Twitter, Jack Dorsey, plus tôt aujourd’hui.

«Je suis éternellement reconnaissant envers Alex, Katie, Skip et Kevin pour tout ce qu’ils ont accompli chez Twitter. Ce sont des personnes absolument incroyables!»

Roetter et Weil, vice-présidents responsables respectivement de l’ingénierie et des produits, mettent ainsi un terme à 5 ans de leur vie professionnelle au sein de Twitter. Dorsey a salué leur travail en soulignant que le duo est parvenu à «augmenter l’échelle des produits publicitaires et des équipes d’ingénierie de presque zéro revenus à plus de 2 milliards aujourd’hui.»

Stanton, également chez Twitter depuis 5 ans, avait la responsabilité des médias, et la mission de muscler les contenus accessibles sur le réseau. Le PDG a souligné son apport dans la fondation des bureaux de Twitter en Irlande, au Japon, et au Royaume-Uni. En ce qui concerne Brian «Skip» Schipper, il était jusqu’ici responsable des ressources humaines.

Dorsey a précisé que ces quatre départs ne seront pas remplacés dans l’immédiat. Adam Bain assumera à titre intérimaire des responsabilités additionnelles liées aux produits, aux médias et aux ressources humaines, tandis que le directeur technique, Adam Messinger, verra sa fonction étendue afin de piloter l’ingénierie, les produits grand public, le design et la recherche.

Le cofondateur et PDG de Twitter, Jack Dorsey.

Le cofondateur et PDG de Twitter, Jack Dorsey.

«Je suis éternellement reconnaissant envers Alex, Katie, Skip et Kevin pour tout ce qu’ils ont accompli chez Twitter. Ce sont des personnes absolument incroyables», a-t-il ajouté dans un second tweet à propos de la nouvelle.

À noter que Dorsey n’a rien déclaré concernant le départ d’un cinquième dirigeant, Jason Toff, qui chapeautait les activités de Vine, l’application de microvidéo acquise par Twitter en 2012. Celui-ci a mentionné dans la nuit de dimanche qu’il allait intégrer les rangs de Google afin de travailler sur des projets liés à la réalité virtuelle. C’est en quelque sorte un retour aux sources pour Toff, qui était gestionnaire de produits chez YouTube avant de joindre Twitter en 2014.

L’entreprise se retrouve aujourd’hui amputée (au sens figuré) de 5 des 9 membres de sa direction.

Conséquences de la nouvelle en bourse

Malgré la tentative du PDG de «mettre les choses au clair», alors que plusieurs médias spécialisés avaient évoqué plus tôt dimanche la rumeur de départs fracassants chez Twitter, le titre peine toujours à reprendre son souffle sur les marchés financiers.

Au moment d’écrire ces lignes, son action s’échange à 17,27$ US à la Bourse de New York – soit une fraction de sa valeur depuis le pic historique de 73,31$ US atteint à la fin de 2013, quelques semaines après son introduction à Wall Street.