Un prototype à l’écran flexible qui laisse entrevoir le smartphone du futur

Recherche

Les écrans flexibles représentent-ils l’avenir du téléphone intelligent? Ce sera aux fabricants mobiles d’en décider. En attendant, voici ce dont pourrait avoir l’air l’un d’entre eux.

Conçu par des chercheurs de l’Université Queen’s à Kingston en Ontario, ce gadget arbore un écran flexible 720p OLED de LG équipé de capteurs de flexion et de moteurs de retour haptique intégrés à l’arrière. À l’une des extrémités, on retrouve un circuit électrique hébergeant un système sur puce qui roule sous Android 4.4 KitKat.

«Ceci représente une forme complètement nouvelle d’interaction physique avec les téléphones flexibles», explique Roel Vertegaal, directeur du département Human Media Lab responsable de la création du prototype, baptisé ReFlex.

Les capteurs de flexion sont en mesure de détecter la force avec laquelle un utilisateur plie l’écran, permettant alors un comportement distinct selon les contextes. Le prototype loge également d’une bobine mobile qui lui permet de simuler des frottements par des vibrations détaillées, permettant ainsi la reproduction des forces physiques ressenties lors de la manipulation d’objets.

Selon Vertegaal, les téléphones flexibles seront entre les mains des consommateurs d’ici les cinq prochaines années.

«Lorsque ce téléphone est plié du côté droit, les pages sont feuilletées de droite à gauche, comme le feraient celles d’un [véritable] livre. Les plis plus prononcés accélèrent la cadence de ce mouvement. Les utilisateurs peuvent ressentir la sensation d’une page qui se déplace par leurs doigts grâce à une vibration précise générée par le téléphone. Cette navigation à l’aveugle permet aux utilisateurs de ne pas quitter le texte des yeux, gardant ainsi l’œil où ils se trouvent dans un document.»

Bien entendu, l’attrait du ReFlex ne repose pas uniquement qu’à ses capacités liées à la lecture. Après tout, les jeux mobiles représentent une bonne portion de ce qui occupe les utilisateurs de smartphones. Voilà ce qui a motivé l’équipe de recherche à adapter le jeu Angry Birds afin de tirer profit des capacités du ReFlex.

«Lorsqu’un utilisateur joue au jeu Angry Birds avec le ReFlex, il doit plier l’écran pour étirer la bande élastique du lance-pierre. Pendant que le caoutchouc de cet élastique se dilate, l’utilisateur ressent les vibrations qui simulent la sensation de l’étirement d’une véritable bande élastique. Une fois que la portion de gauche de l’écran est relâchée, l’élastique projette l’oiseau de l’autre côté de l’écran tandis qu’une secousse est transmise à travers le téléphone.»

Selon Vertegaal, les téléphones flexibles seront entre les mains des consommateurs d’ici les cinq prochaines années. Avec son équipe, il doit présenter le fruit de ses recherches aujourd’hui lors de la Conference on Tangible Embedded and Embodied Interaction à Eindhoven, aux Pays-Bas.

  • DJ

    L’écran c’est la partie « facile », il va falloir que les composants du cell comme le soit aussi un jour :P

    • DJ

      comme tel*

      • https://twitter.com/ulysse_martin Ulysse C.

        T’inquiète, ce jour arrivera bien vite.

  • Gumby

    Intéressant, mais suis-je le seul à me dire que je vais briser cet écran trop rapidement en le pliant trop involontairement en m’assoyant dessus ou un truc du genre..? Ce que j’aimerais, ce serait d’avoir la possibilité de fermer ces deux extrémités ensemble afin de proposer un smartphone très petit à porter, et qu’en étirant ces deux extrémités que cet écran puisse se déployer… À suivre comme on dit. :-)

  • 010010010

    Absolument inutile. Payer une fortune pour un tel gadget. A moins de pouvoir le plier en deux je n’y vois aucun intérêt. WTF.

    • 010010010

      C’est comme une tv incurvé qu’on veut nous vendre comme si c’était un cinéma Imax maison. Une baffe a une poule pas de tête.

    • DJ

      C’est encore expérimentale…

  • ouimais

    aussi révolutionnaire et indispensable que la télé 3D ou l’IOT…. tellement de bulles technologiques…