Deuxième victoire pour DeepMind contre le champion du monde de go

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Le supercalculateur AlphaGo s'est une fois de plus montré supérieur à Lee Sedol, champion du monde au jeu de go, dans un match historique.

Une fois n’est pas coutume. Voilà ce que pouvait se dire le Sud-Coréen Lee Sedol après avoir perdu le premier match d’une discipline dans laquelle il est le champion incontesté. Mais au lendemain de cette défaite, AlphaGo vient de confirmer que l’issue de ce match n’était pas qu’un simple coup de chance.

Jusqu’à hier, aucune intelligence artificielle n’avait eu l’occasion de confronter un champion de calibre international au jeu de go. Si l’événement fait penser à la compétition historique de 1997 confrontant le champion du monde d’échecs Garry Kasparov à Deep Blue d’IBM, l’exploit que représente la maîtrise du jeu de go est significativement plus impressionnant. Inventé il y a environ 3 000 ans en Chine, ce jeu de stratégie dans lequel deux adversaires tentent de dominer un plateau quadrillé de 19 × 19 lignes est hautement plus complexe, et représente un défi majeur pour la recherche en intelligence artificielle.

«Hier, j’étais surpris, mais aujourd’hui, c’est plus que ça – je suis sans voix», a déclaré Lee Sedol après la seconde partie. «J’admets que c’est une perte très claire de ma part. Dès le début du match, je n’ai jamais senti avoir une longueur d’avance [sur mon adversaire].»

«Je crois que cette partie témoigne des compétences incroyables de Lee Sedol», a déclaré Demis Hassabis, fondateur de DeepMind. «Nous sommes très heureux qu’AlphaGo ait joué des coups surprenants et magnifiques aux dires des commentateurs.»

Bien que le match fût serré, AlphaGo était déjà en mesure de prédire sa propre victoire à mi-chemin selon DeepMind, contrairement aux experts sur place qui étaient incapables de déterminer l’issue de la partie.

«Si vous aviez demandé aux 1 300 joueurs professionnels que comptent la Corée du Sud, le Japon et la Chine, aucun n’aurait choisi ces coups», a ajouté Sedol.

Le programme informatique d’AlphaGo exploite un système d’algorithmes avancé basé sur les réseaux neuronaux profonds et l’apprentissage machine. Alors que Lee Sedol cherche à remporter le grand prix d’un million de dollars US, il accuse un retard devant le supercalculateur qui mène la série de cinq matchs 2 à 0. Sedol avait d’ailleurs prédit sa victoire avec un score de 5-0, ou 4-1 dans le pire des cas. Il devra désormais remporter au moins trois victoires pour réclamer son prix.

Les dernières nouvelles

Ubisoft repousse Skull and Bones pour la cinquième fois

Ubisoft repousse Skull and Bones pour la cinquième fois

Mario, les Lapins Crétins, Overwatch, les chevaliers de Gotham et cie: Voici les principaux jeux à surveiller en octobre !

Mario, les Lapins Crétins, Overwatch, les chevaliers de Gotham et cie: Voici les principaux jeux à surveiller en octobre !

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Plus d'actualités

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .