Google et Microsoft enterrent la hache de guerre

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Les deux entreprises ont conclu un accord pour mettre fin à leurs querelles juridiques à l'échelle internationale.

Selon des informations recueillies par le blogue Recode, Google et Microsoft sont arrivées à une entente selon laquelle les deux parties retireront leurs plaintes respectives liées à la réglementation des divers marchés où elles opèrent. Le duo s’est également mis d’accord pour tenter de résoudre eux-mêmes leurs conflits plutôt que de systématiquement faire appel au système juridique.

«Bien que nos entreprises soient en concurrence féroce, nous préférons que cette lutte se manifeste au sein de nos produits plutôt que dans le cadre de procédures judiciaires.»

«Microsoft a accepté de retirer ses plaintes réglementaires contre Google, ce qui reflète l’évolution de nos priorités juridiques», a déclaré un porte-parole de Microsoft. «Nous allons continuer à mettre l’accent sur une concurrence vigoureuse pour le bien de nos partenaires d’affaires et de nos consommateurs.»

Même son de cloche du côté de Google, comme l’a confirmé un porte-parole du géant de la recherche : «Bien que nos entreprises soient en concurrence féroce, nous préférons que cette lutte se manifeste au sein de nos produits plutôt que dans le cadre de procédures judiciaires.»

La nouvelle tombe quelques jours après que Google se soit retrouvé à nouveau dans l’eau chaude en Europe. Rappelons que la Commission européenne a formellement accusé l’entreprise mercredi d’abus de sa position dominante liée à Android après une enquête d’un an. Enquête qui a notamment été déclenchée suite à la réception de plaintes dont une signée par FairSearch, un collectif regroupant plusieurs entreprises du secteur technologique dont Microsoft.

Néanmoins, selon les deux partis, cette entente était déjà en chantier depuis un bon moment. Il serait d’ailleurs étonnant que Microsoft puisse faire quoi que ce soit pour se porter à la défense de Google dans le dossier – si la société de Redmond s’est retirée de FairSearch en janvier dernier, le groupe compte toujours Nokia, Oracle, TripAdvisor et Expedia parmi ses membres. Qui plus est, Microsoft a déjà publiquement déclaré qu’elle ne souhaitait pas prendre position dans ce débat.

Comment expliquer cette soudaine harmonie entre Google et Microsoft? Il y a fort à parier que les changements de direction au sein de ces deux rivaux ces dernières années puissent avoir contribué à une relation plus cordiale. Difficile de ne pas mentionner également la nouvelle stratégie de Microsoft, qui propose désormais de meilleures intégrations d’Android et d’iOS sous Windows 10.

Les dernières nouvelles

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Plus d'actualités

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Des experts s’inquiètent des «effets pervers» du SOS par satellite de l’iPhone 14

Des experts s’inquiètent des «effets pervers» du SOS par satellite de l’iPhone 14

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .