All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Cette carte vous indique en temps réel les Pokémon à Montréal et ailleurs au Québec

Par Laurent LaSalle – le dans Jeux vidéo
Partir à la recherche de Pokémon spécifiques vous paraît comme une corvée, surtout depuis le fameux «bogue des trois pas» qui afflige Pokémon GO ces derniers jours? Voici une solution toute québécoise…

Le succès de Pokémon GO a vu naître une multitude de cartes collaboratives qui tentent de répertorier les endroits où des internautes ont aperçu certains Pokémon. Puisque ces bêtes se déplacent ou disparaissent après quelques minutes, ces outils sont loin d’être bien efficaces.

Exploiter Pokémon GO Map Live enlève un peu (voire beaucoup) le plaisir que l’on peut retirer du jeu.

Mais voilà qu’entre en scène Pokémon GO Map Live, un site web connecté directement sur l’API de Niantic qui permet d’afficher sur une carte géographique l’endroit où se trouvent les Pokémon accessibles à tous les joueurs. Ceux-ci sont identifiés par leur illustration, et un compteur affichant le délai avant leur disparition est accessible lorsque l’on clique sur la bête en question. L’outil permet même d’obtenir l’itinéraire en redirigeant les utilisateurs mobiles vers Google Maps.

Nous avons eu la chance de tester l’outil un peu plus tôt aujourd’hui en portant notre attention sur des Pokémon rares, et nous pouvons confirmer qu’il fonctionne parfaitement.

Pokémon GO Map Live n’est pas sans faille toutefois. D’abord, l’outil ne couvre pour le moment que les régions de Lanaudière, Laval, et Montréal. Les résidents de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de l’Estrie, des Laurentides, de la Mauricie, et de la Montérégie pourront bientôt profiter du service. Qui plus est, une fois que vous sélectionnez la zone désirée (une ville ou un arrondissement), l’information puisée des serveurs de Niantic sera parfois affiché que sur une portion de celle-ci. Lorsque l’on compare l’outil québécois avec PokéVision, un équivalent américain qui a vu le jour plus tôt cette semaine, la liste générée par Pokémon GO Map Live est hautement plus impressionnante.

Bien entendu, exploiter Pokémon GO Map Live sur son téléphone mobile lorsque l’on chasse de Pokémon enlève un peu (voire beaucoup) le plaisir que l’on peut retirer du jeu. Cela dit, lorsque vous en aurez marre de capturer des Rattata ou des Pidgey / Roucool, cette carte vous permettra au moins de savoir quelle voie emprunter pour diversifier votre expérience.

Vidéo récente
- Jeux vidéo

Toutes les infos à retenir sur Google Stadia

Les dernières nouvelles

Une IA d’Adobe peut détecter les visages photoshopés

Une IA d’Adobe peut détecter les visages photoshopés

Branchez-vous -
iPhone 11 : Apple pourrait renoncer au port Lightning et opter pour l’USB-C

iPhone 11 : Apple pourrait renoncer au port Lightning et opter pour l’USB-C

Branchez-vous -
Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -

Plus de jeux vidéo

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Branchez-vous -
Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Branchez-vous -
Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Matthieu Carlier -

Populaires

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Branchez-vous -
Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Matthieu Carlier -
Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Matthieu Carlier -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .