Le forfait de 20 Go de B&YOU tombe à 10€ par mois

Mobilité

Tandis que les opérateurs mobiles au Canada maintiennent leurs tarifs depuis belle lurette, une guerre de prix fait rage en France et avantage drôlement les clients.

LIRE ÉGALEMENT : Oui, votre forfait mobile vous coûte plus cher qu’ailleurs

C’est en effet ce que rapportait ce weekend Ubergizmo, alors que Bouygues Telecom a fait passer le forfait de 20 Go par mois de son service mobile B&YOU de 24,99€ à 9,99€, soit l’équivalent de 14,50$ CA. Les personnes intéressées par ce forfait ont jusqu’au 5 septembre pour se manifester.

C’est bien le prix du forfait au complet, qui comprend l’accès au réseau 4G, les appels illimités vers 120 pays, et les SMS et MMS illimités en France.

Attention, il ne s’agit pas ici uniquement du prix de la portion Internet. C’est bien le prix du forfait au complet, sans engagement, qui comprend l’accès au réseau 4G, les appels illimités vers 120 pays, et les SMS et MMS illimités en France. Bref, dans l’Hexagone, on ne s’amuse pas à complexifier la facturation – du moins, pas lorsqu’il est question de téléphonie mobile.

Bien sûr, il y a une légère anguille sous roche. Légère puisque ce prix n’est valide que pour une période d’un an, après quoi le tarif de 24,99€ par mois sera de retour. N’empêche que l’offre est très alléchante, et qu’il serait certainement intéressant que Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron se penchent sur quelque chose de comparable.

À noter que les concurrents de B&YOU de leur côté avaient déjà activé diverses stratégies pour tenter d’attirer de nouveaux clients. Chez SFR, il est notamment possible d’obtenir 15 Go par mois et 5 Go sur le territoire européen pour 15€ par mois. Chez Free Mobile, on vous promet 50 Go de données mensuelles pour 19,99€ par mois.

  • Jean Racine

    Rogers offre 7go et appels illimités au Québec pour 57$ en ce moment si vous apportez votre téléphone. Vous pouvez ajouter 10% de rabais mensuellement (membres Desjardins) avec un contrat de 2 ans, pour 5$ dollars de plus par mois (choix futé….), le Nexus 6P est offert à 50$, donc le coût net du téléphone sera 170$ + taxes. Bonne affaire pour les gros utilisateurs mais une offre limitée dans le temps. Tout ça grâce à Vidétron! Je sais que ça ressemble à de la pub mais j’ai jamais vu un prix pareil alors je partage.

    • Denis

      effectivement bon deal chez Rogers pour les gros utilisateurs!

  • rawende

    il ya beaucoup de choses que je n’aime pas en france mais las bas au moins, ils peuvent se targuer d’avoir une reelle concurrence. Ici au Canada on se fait voler de facon legale pour tout ce qui est service digitaux et electronique puis personne ne bronche….. Et dire que malgre ses tarifs les operateurs se font quand meme des marges en France….

  • François Bélanger

    Nous sommes réellements des couillons de ne pas exiger ce type de forfaits dans les centres urbains. Le CRTC devrait réellement intervenir pour réduire drastiquement le prix des forfaits.

  • Serge

    ah! la différence entre 5 habitant au kilomètre carré VS 99 habitants au kilomètre carré. Disons qu’une tour cellulaire rapporte un peu plus là-bas. hihihi

  • Jean Alain ABx

    Il faut que je lise un article Canadien de Laurent pour savoir que Bouygues fait une belle promo.
    Merci de l’info, je change tout de suite.
    Et pour info, si certains de nos cousins passent par la France, seul Orange (Sosh) et Bouygues (B&You) ont un réseaux digne de ce nom, les autres……

    • Dric

      Oui alors pour Bouygues, faut pas non plus être exigeant si on est hors des grosses villes, même s’il faut admettre que ça s’arrange avec le déploiement de la 4G.

      La concurrence féroce en France à 4 opérateurs est clairement à l’avantage du client : les opérateurs investissent en masse sur les équipements 4G pour pouvoir dire qu’ils ont la plus grosse, et ils tirent les prix vers le bas pour attirer des clients. Le tout en arrivant à rester rentables, ce qui laisse rêveur quand aux marges que les opérateurs de téléphonie se font ailleurs dans le monde (ou en France avant cette guerre des prix).

      Pour autant tout n’est pas rose : SFR s’est fait racheter récemment, on sait déjà qu’il va y avoir une grosse vague de licenciement et que les investissements dans le réseau seront sans doute très maigres (la dette créée par le rachat étant assez énorme), Bouygues essaie de se faire racheter depuis plusieurs années (ce qui nous sauve c’est la mégalo galopante de son proprio qui considère que son réseau est le meilleur et qu’il ne va pas le brader), Free n’est pas encore au niveau des trois autres (même s’il rattrape son retard à grands pas) et ça se sent, ils doivent pour l’instant passer par le réseau d’Orange qui leur laisse une misère en bande passante (on peut être en 3G+ sur une antenne Orange et avoir un débit digne du GPRS, Free l’a d’ailleurs officialisé).