All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

BlackBerry se retire du marché matériel

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
BlackBerry annonce qu'elle cessera tout développement à l'interne de ses téléphones autrefois encensés par le milieu des affaires, alors que l'entreprise de Waterloo en Ontario fait face à une perte nette de 372 millions de dollars US.

La nouvelle ne signale pas pour autant la disparition des téléphones BlackBerry sur le marché. La marque effectuera en effet un retour, du moins en Indonésie, par le biais d’une nouvelle coentreprise dévoilée aujourd’hui, PT BB Merah Putih. BlackBerry a ainsi annoncé un nouveau partenariat avec PT Tiphone Mobile, un fabricant d’appareils et de composantes mobiles indonésien.

«BlackBerry ne représente plus seulement le téléphone intelligent, mais plutôt l’intelligence dans le téléphone», a déclaré John Chen, PDG et président exécutif de BlackBerry. «Travailler avec des partenaires de confiance pour étendre la portée et la disponibilité de notre logiciel de mobilité sécurisée demeure la priorité de notre division de solutions mobiles et cette coentreprise n’est que l’une de nos prochaines étapes qui permettront à notre stratégie de licences logicielles d’atteindre le succès.»

Reste à voir maintenant si la nouvelle coentreprise projette à terme de commercialiser les prochains appareils BlackBerry au Canada ou à l’étranger.

«BlackBerry est une marque qui a gagné la confiance et le respect des Indonésiens, et ce partenariat nous permettra d’offrir le type d’expérience mobile qui répond aux attentes de nos clients avec la productivité et la sécurité que lui confère la marque BlackBerry», a ajouté Tan Lie Pin, PDG de PT Tiphone Mobile. «Tirer profit des applications Android sécuritaires de BlackBerry sera une occasion importante pour nous, et nous espérons offrir des appareils innovants de haute qualité à nos clients du marché indonésiens.»

C’est en déposant les plus récents résultats financiers de BlackBerry que le fabricant en est venu à ce changement de cap. Lors du plus récent trimestre, BlackBerry a essuyé une perte nette de 372 millions de dollars US, tandis qu’elle a déclaré des revenus de 334 millions. De leur côté, les analystes s’attendaient plutôt à des recettes de 391,75 millions.

Reste à voir maintenant si la nouvelle coentreprise projette à terme de commercialiser les prochains appareils BlackBerry au Canada ou à l’étranger. Il n’est pas exclu également que BlackBerry soit en pourparlers avec d’autres fabricants mobiles dans le but de voir de nouveaux téléphones arborant son logo dans d’autres marchés.

Vidéo récente
- Actualités

La NASA prévoit d'explorer Mars à l'horizon 2033

Les dernières nouvelles

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

Branchez-vous -
Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Matthieu Carlier -
Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Branchez-vous -
Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -
Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Matthieu Carlier -

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -
Mozilla : Firefox va changer de nom

Mozilla : Firefox va changer de nom

Branchez-vous -
Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .