No Man’s Sky est l’objet d’une enquête pour publicité trompeuse

Au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l’Advertising Standards Authority (ASA) se penche actuellement sur la publicité entourant le jeu d’exploration spatiale No Man’s Sky, à la recherche d’éléments mensongers.

L’organisme britannique responsable de l’intégrité de la publicité a confirmé au blogue Eurogamer aujourd’hui qu’elle étudiait le dossier de No Man’s Sky après avoir reçu «de multiples plaintes» au sujet de la campagne promotionnelle entourant le jeu.

Le manque de clarté concernant la présence de son mode multijoueur (ou plutôt, son absence) ne semble pas être au cœur de l’enquête menée par l’ASA toutefois. En effet, si le créateur du jeu Sean Murray s’est attiré les foudres de la communauté en affirmant de manière maladroite qu’un mode multijoueur était bel et bien présent au sein de No Man’s Sky, l’enquête porte plutôt sur la page du jeu sur Steam, qui présente des captures d’écran et des vidéos perçus par des joueurs comme n’étant pas fidèles à l’expérience proposée par le produit final.

nms01

Deux exemples de captures d'écran actuellement affichées sur Steam.

Deux exemples de captures d’écran actuellement affichées sur Steam.

Si l’ASA juge que Hello Games enfreint ses règles, l’organisme peut imposer comme sanction le retrait des éléments promotionnels fautifs de la Toile.

Comme le souligne Business Insider, il va de soi que la frénésie qui s’est manifestée autour de No Man’s Sky depuis son dévoilement fait en sorte qu’aujourd’hui, le jeu est certes injustement critiqué de la part de certains joueurs, qui s’attendaient à quelque chose de beaucoup trop ambitieux de la part d’une petite équipe d’un studio indépendant avec un budget limité. Des jeux AAA produits par des studios plus importants ont pourtant déjà subi des changements aussi importants sans jamais avoir à composer avec une grogne si élevée.