Samsung installe des kiosques d’échange de Galaxy Note 7 dans certains aéroports

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
D'abord apparus en Corée du Sud, des comptoirs permettant aux voyageurs d'échanger leur Galaxy Note 7 s'étendent progressivement dans les aéroports du monde entier.

Tel que nous le rapportions vendredi dernier, le Galaxy Note 7 est devenu le dernier inscrit sur la liste des produits interdits de vols aux États-Unis. Sans surprise, Transports Canada a publié un communiqué visant à informer les transporteurs aériens et les passagers de l’interdiction de transporter un Galaxy Note 7 à bord d’un avion, que ce soit à l’intérieur de la cabine ou dans le compartiment des bagages enregistrés.

Afin de simplifier la vie des voyageurs, Samsung est actuellement en train d’installer des kiosques d’échange à travers divers aéroports. De tels kiosques ont été observés par le Korea Times en Corée du Sud, et la filiale australienne de Samsung a de son côté publié un communiqué affichant la liste des aéroports où le service est offert jusqu’à tout récemment.

Aux États-Unis, on retrouve aussi des représentants Samsung dans certains aéroports, notamment à celui de San Francisco. Les voyageurs peuvent ainsi leur demander un téléphone de remplacement (un Galaxy S7 ou S7 Edge) ou un remboursement.

On ignore toutefois ce qu’il en est du Canada. Cela dit, Samsung invite tout de même les détenteurs de Galaxy Note 7 à visiter la boutique ou le détaillant où ils se sont procuré l’appareil afin de participer au rappel et obtenir un appareil d’échange ou un remboursement avant de visiter un aéroport dans le but de voyager.

Aux États-Unis, les passagers qui tentent de dissimuler un Galaxy Note 7 peuvent faire face à de lourdes amendes.

Alors que les passagers récalcitrants qui tentent de dissimuler un Galaxy Note 7 peuvent faire face à de lourdes amendes pour le transport d’un engin explosif aux États-Unis, Transports Canada ne mentionne rien à ce sujet :

«Un membre de l’équipage d’un transporteur aérien qui identifie un passager possédant un appareil Samsung Galaxy Note 7 lorsqu’un aéronef est en vol doit exiger que le passager éteigne cet appareil, ne se sert pas ou ne le charge pas à bord de l’aéronef, protège l’appareil contre toute activation accidentelle (y compris désactiver toute fonctionnalité qui pourrait l’activer telle que le réveille-matin) et conserve l’appareil sur soi et non dans le compartiment à bagages, la pochette à l’arrière du siège ou dans les bagages à main pendant la durée du vol.»

Bien entendu, une fois qu’un passager traverse la frontière américaine, il doit bien entendu respecter les lois du pays où il se trouve, au risque de subir les conséquences dans le cas contraire.

Les dernières nouvelles

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Plus d'actualités

Le remake de Dead Space sera lancé en janvier 2023

Le remake de Dead Space sera lancé en janvier 2023

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .