Les faux chargeurs Apple sont plus dangereux que vous le croyez

Contrefaçon

Une étude réalisée sur 400 chargeurs USB frauduleusement présentés comme étant de marque Apple révèle que 99% d’entre eux ont échoué à un simple test de sécurité.

Dans le cadre de cette enquête, réalisée pour le compte de la Trading Standards (ministère responsable de la protection des consommateurs au Royaume-Uni), on a constaté que seuls trois des 400 chargeurs achetés en ligne avaient suffisamment d’isolation pour protéger l’utilisateur contre les décharges électriques, et ce, après avoir effectué un test élémentaire.

Seul 1% des chargeurs évalués avaient suffisamment d’isolation pour protéger l’utilisateur contre les décharges électriques.

Les tests ont été effectués par l’entreprise américaine indépendante UL qui se spécialise dans la validation et la certification de la sécurité de produits. Les chargeurs utilisés dans le cadre de cette étude ont été achetés de diverses boutiques en ligne situées dans huit pays à travers le monde, dont l’Australie, le Canada, la Chine, la Colombie, les États-Unis et la Thaïlande.

Leon Livermore, directeur général de la Chartered Trading Standards Institute (l’association professionnelle de la Trading Standards), invite les consommateurs à acheter leurs produits uniquement auprès de fournisseurs de confiance :

«Cela peut coûter un peu plus cher, mais les produits de contrefaçon et de seconde main d’origines inconnues pourraient vous coûter votre maison, votre vie ou celle d’un proche.»

La Trading Standards a également mandaté une seconde opération, dans laquelle 3 019 appareils électriques ont été achetés auprès de marchands de charité, d’antiquaires et magasins spécialisés dans les biens de seconde main. Parmi le lot, 15% de ses produits ne respectaient pas les normes de sécurité en vigueur. De l’ensemble des biens vendus à Londres, 27% du lot étaient non conformes.

La nouvelle survient après qu’Apple ait effectué des contrôles similaires en achetant des chargeurs achetés auprès de revendeurs indépendants ayant vitrine sur Amazon. L’entreprise a constaté que dans plus de 90% des cas, les articles expédiés étaient faussement présentés comme ayant été fabriqués par Apple. Une poursuite contre le plus important revendeur de produits de contrefaçon, Mobile Star, a été déposée par Apple en octobre dernier.

Amazon a réagi en déclarant travailler sur la mise en place d’un programme dont l’objectif sera de protéger les marques et les consommateurs contre les produits de contrefaçon.

  • Gumby

    J’aimerais que ces même tests soient réalisés auprès des fournisseurs de ces téléphones aussi… Mon petit doigt me dit que l’on pourrait être très surpris aussi.