The Last of Us Part II et les autres annonces du PlayStation Experience 2016

PlayStation Experience

Ce weekend avait lieu le PlayStation Experience, le salon annuel de Sony où les jeux PlayStation 4 étaient une fois de plus à l’honneur. Voici les principales annonces qui ont retenu notre attention.

The Last of Us Part II

Malgré que l’existence d’une suite de The Last of Us avait en quelques sortes été accidentellement confirmée par l’acteur Nolan North en juin 2015, Naughty Dog a maintenu le silence au sujet de son développement, préférant sans doute attendre de le dévoiler au moment opportun. Comme vous l’avez sans doute deviné, ce moment était samedi dernier.

Fidèle aux habitudes de Naughty Dog, cette première bande-annonce ne révèle aucun gameplay, mettant plutôt en scène Ellie qui profite de l’occasion pour chanter avec l’aide de sa guitare acoustique. Alors que Joel lui demande, une fois sa chanson terminée, ce qu’elle compte faire, elle répond : «Je vais les trouver et je vais les tuer jusqu’au dernier».

Peut-être aurait-on dû nommer ce chapitre The Last of Them?

Alors qu’aucune date de sortie n’a été révélée, on peut déjà confirmer que le jeu tirera profit de la PlayStation 4 Pro. La bande-annonce est d’ailleurs offerte en 4K.

Uncharted : The Lost Legacy

Manifestement, Naughty Dog ne chôme pas par les temps qui courent. Alors que le dévoilement de The Last of Us Part II aurait été amplement suffisant, le studio en rajoute une couche avec Uncharted : The Lost Legacy.

Initialement conçu comme un DLC pour Uncharted 4 (à la manière de Left Behind pour TLOU), ce jeu met en vedette les personnages de Chloe Frazer (introduite dans Uncharted 2) et Nadine Ross, la mercenaire tantôt fine tantôt pas fine du dernier chapitre.

Ce jeu n’a pas non plus de date de sortie, et sera également compatible 4K avec la PlayStation 4 Pro.

Death Stranding sous un moteur conçu par Guerrilla Games

Surprise! Death Stranding, dont la plus récente bande-annonce est toute aussi magnifique qu’étrange, ne tournera pas sous Fox Engine, comme on aurait pu d’abord l’imaginer. Ce moteur étant la propriété de Konami (et dont le départ d’Hideo Kojima qui ne s’est manifestement pas fait en bon terme), le jeu utilisera plutôt Decima, le même moteur exploité par Horizon Zero Dawn, le prochain jeu de Guerrilla Games (filiale de Sony Interactive Entertainment).

Qui plus est, Kojima Productions ouvrira son premier studio satellite à Amsterdam, au sein même des bureaux de Guerrilla Games. On imagine que ce partenariat signifie que des employés du studio néerlandais seront attitrés au développement de Death Stranding au cours des prochains mois, mais peu d’information concernant cette collaboration n’a été révélée.

MAJ de la démo de Resident Evil 7

Capcom de son côté a profité du PlayStation Experience pour déployer une nouvelle mise à jour à sa démo de Resident Evil 7. Celle-ci fût accompagnée d’une nouvelle bande-annonce, sans doute la plus complète à ce jour, qui donne une bonne idée de l’horreur que promet ce nouveau chapitre.

Is it love waiting in the darkness, or something else? Euh… OK.

Rappelons que Resident Evil 7 verra le jour le 24 janvier sur PlayStation 4, Xbox-One et PC. Il pourra être joué en intégralité en réalité virtuelle exclusivement avec le PlayStation VR pour les 12 premiers mois. Capcom n’a toutefois toujours pas confirmé qu’une version pour Oculus Rift ou HTC Vive allait voir le jour en 2018.

Si vous êtes curieux d’en apprendre davantage sur les autres annonces effectuées dans le cadre du PlayStation Expérience, visitez le blogue de PlayStation France.

  • Steve Rodrigue

    Wow! Sony donne vraiment le goût de jouer à la PlayStation 4!

  • thisisnotatwitt

    Entamer un article par « malgré que » , ça pique les yeux quand même

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      L’article commence par «Ce weekend». Le «Malgré que» est l’introduction de la portion concernant The Last of Us Part II (avec le sous-titre en conséquence).

      • thisisnotatwitt

        Il est quand même en tout début d’article, juste à la suite de l’introduction, mais qu’importe, il est bien visible.. Et dans la mesure où une telle expression n’existe pas, c’est tout de même fâcheux. Quoiqu’il en soit son emplacement n’est donc pas vraiment le problème, mais son emploi, ni plus ni moins