Google exploite l’apprentissage automatique pour épargner votre bande passante

Algorithmes partout

Une nouvelle technologie nommée RAISR permettra à Google d’afficher des images avec une définition en apparence plus élevée sur appareils mobiles.

Dévoilé par Google en novembre dernier, RASIR (pour Rapid and Accurate Image Super-Resolution) est une technologie ayant la capacité de simuler des images de haute qualité à partir de fichiers en basse résolution. L’idée derrière cette technologie est simple : réduire la quantité de données nécessaires au chargement d’une page et par conséquent en accélérer l’affichage.

Pour parvenir à ses fins, RAISR analyse d’abord le contenu d’une image en haute définition – par le biais de l’apprentissage automatique – afin d’établir un filtre pouvant être appliqué sur une version en basse définition de cette même image. Ce filtre est ensuite acheminé avec l’image de taille réduite vers l’appareil mobile, et au moment de l’affichage, l’utilisateur se retrouve avec l’illusion de regarder l’image en haute définition.

raisr

Selon Google, le résultat est non seulement convaincant, mais il permet aussi d’économiser jusqu’à 75% de la bande passante.

Aujourd’hui, le géant de la recherche a annoncé qu’il était prêt à exploiter sa technologie sur les images hébergées par Google+ qui seront consultées par certains modèles d’appareils Android. Google souligne au passage que RAISR analyse en moyenne plus d’un milliard d’images par semaine.

Il est intéressant de noter que RAISR est déjà exploité depuis décembre sur les appareils iOS par le biais de l’application Motion Stills, conçue pour stabiliser les Live Photos avant de les partager sous la forme de GIF animés. Les bénéfices de RAISR ici ne semblent qu’être esthétiques toutefois, servant à améliorer la mise au foyer des clichés qu’ils traitent.

Google a d’ailleurs annoncé qu’elle avait l’intention de déployer cette technologie prochainement vers d’autres services et appareils.

  • r2d3

    très intéressant