Nous sommes à la fois enthousiastes et frustrés devant la Nintendo Switch

Premières impressions

Exclusif

Lors du dévoilement de ses produits, l’industrie du jeu vidéo ne laisse généralement personne indifférent. Mais lorsqu’il s’agit de Nintendo, les joueurs se surprennent à sauter de joie puis s’enrager en l’espace d’une seconde.

La Nintendo Switch est une console qui n’aura jamais aussi bien porté son nom. À moins d’être de glace à son sujet, il y a de fortes chances pour que votre avis switche d’un extrême à l’autre au fur et à mesure que vous en apprendrez à son sujet. N’ayez crainte : c’est également notre cas.

400$? C’est ben cher!

Aux yeux des Américains, cette console affiche le même prix que son prédécesseur : 299,99$ US.

Au Canada, la Nintendo Switch sera affichée à 399,99$ lors de son lancement. Pour ce prix, aucun jeu n’est inclus, mais Nintendo a insisté sur le fait que sa nouvelle console hybride vient d’office avec deux manettes. C’est plus ou moins vrai. Il y a néanmoins de fortes chances pour que les jeux offrant un mode à deux joueurs en simultanés exigent simplement la moitié des commandes de la manette sous sa forme conventionnelle. Dans ce contexte, les Joy-Con peuvent être partagés et devenir ainsi deux manettes.

On peut avoir l’impression que son prix est trop élevé. Après tout, la Wii U a été lancée au Canada à 349,99$. Mais c’était en 2012, moment où la valeur du huard était équivalente au dollar américain. Ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui. Aux yeux des Américains, cette console affiche le même prix que son prédécesseur : 299,99$ US.

nintendoswitch2017_

Mais la Wii U venait avec le jeu Nintendo Land, contrairement à la Switch. On peut espérer que le jeu 1-2-Switch sera offert gratuitement avec la console, étant donné sa simplicité, même si absolument rien n’a laissé présager que ce sera le cas.

Un écran 720p en 2017?

La Nintendo Switch a la capacité de générer des images en 1080p sur un téléviseur, mais en mode portable, l’unité mobile n’est dotée que d’un écran 720p.

tloz

Lorsque l’on joue aux optimistes, on comprend les motivations derrière ce choix. Car en mode portable, l’unité mobile voit sa puissance être réduite (selon les rumeurs, cette réduction est de 40%), et afficher des éléments selon une définition moindre permettra d’éviter une trop grande disparité avec le rendu d’un même jeu diffusé vers le téléviseur. Sans compter qu’il s’agit tout de même d’un gain par rapport à la GamePad de la Wii U, dont l’écran de même taille avec une définition significativement moindre, affichant 854 × 480 pixels.

N’empêche, cette décision semble plutôt absurde à une époque où même les téléphones bas de gamme sont désormais équipés d’un écran 1080p. Nintendo fait l’autruche en croyant que la portabilité de sa console ne la positionne pas en concurrence directe avec les jeux Android et iOS. Surtout lorsque l’on tient compte de l’autonomie de l’unité mobile, qui varie de 2h30 à 6h selon les jeux. Si vous avez envie d’amener votre console au parc, n’oubliez pas de trimbaler une rallonge électrique.

Le retour de la reconnaissance de mouvements

Bonne nouvelle! Alors que la Wii U avait relégué aux oubliettes la principale caractéristique qui a permis à la Wii de connaître son succès, la Nintendo Switch se réapproprie cette technologie en la faisant évoluer.

12switch

En effet, les Joy-Con intègrent des capteurs plus sensibles qui promettent de détecter les moindres mouvements avec précision. Sans compter que Nintendo a essentiellement combiné les éléments du Nunchuk et de la Wiimote sur chacun d’eux. Avec 1-2-Switch, les ingénieurs ont exploré une nouvelle façon pour deux joueurs de jouer ensemble en leur permettant de se retrouver face à face plutôt que d’avoir le regard dirigé vers le téléviseur.

Mais s’agit-il d’une simple gimmick qui sera vite laissée de côté par les développeurs? Même Nintendo est récalcitrante à exploiter cette technologie avec ses franchises plus importantes, préférant intégrer ce type de commandes à des nouveaux venus tels que ARMS.

Un lancement avec Zelda et le retour de Mario

The Legend of Zelda : Breath of the Wild sera la principale motivation qui poussera une majorité de consommateurs à se procurer la Nintendo Switch le jour de son lancement. Mais ce sera la seule. Car au moment d’écrire ces lignes, il s’agit du seul jeu dont la sortie est confirmée pour le lancement.

L'édition légendaire de Breath of the Wild est affichée à 129,99$ US.

L’édition légendaire de Breath of the Wild est affichée à 129,99$ US.

Il faudra attendre jusqu’à la période des fêtes pour Super Mario Odyssey, qui se présente comme un retour aux sources pour le célèbre plombier moustachu italien. Snipperclips, un jeu de casse-tête multijoueur uniquement offert en version dématérialisée, verra le jour quelque part en mars. On aura ensuite droit à Mario Kart 8 Deluxe le 28 avril, ARMS au printemps, Splatoon 2 cet été, et Xenoblade Chronicles 2 d’ici la fin de l’année.

Seuls deux titres ont été annoncés pour le jour du lancement.

C’est tout. Le PDG de Nintendo, Tatsumi Kimishima, avait pourtant déclaré que «l’une des raisons qui nous a incité à choisir cette date de lancement est de faire en sorte que la vague de logiciels soit prête à temps pour la sortie de la console». Disons qu’avec deux jeux, cette vague ne risque pas de noyer personne.

Cela dit, on sait qu’Electronic Arts prépare une version de FIFA exclusivement conçue pour la Switch, mais aucune date n’a été annoncée, et il y a de bonnes chances pour que ce soit l’édition de 2018. Traditionnellement, ce jeu est lancé à l’automne sur les autres consoles.

On sait aussi qu’Ubisoft travaille sur Just Dance 2017, Rayman Legends Definitive Edition et Steep pour la Switch. Mais absolument rien à ce sujet n’a été présenté lors de la conférence de Nintendo. Beyond Good & Evil 2, que certains ont présumé être un jeu exclusif à la Switch, manque également à l’appel.

MISE À JOUR : Alors que Nintendo a préféré ne pas fournir la liste complète des jeux prévus pour sa prochaine console, Eurogamer mentionne que les jeux Just Dance 2017, Sylanders Imaginators, et Super Bomberman R se retrouveront sur les tablettes aux côtés de 1-2-Switch et The Legend of Zelda : Breath of the Wild le 3 mars prochain.

En tout, 80 jeux sont en développement pour la Switch, mais rien ne garantit que ceux-ci verront le jour cette année.

Des surprises en réserve?

Bien entendu, il est possible que le fabricant de consoles nous réserve encore des surprises. Mais la grande majorité des jeux officiellement confirmés pour la Nintendo Switch au moment d’écrire ces lignes semblent loin d’être prêt à voir le jour dans les prochains mois.

Peut-être est-ce de bon augure pour Nintendo, qui de toute façon peine à satisfaire la demande lors du lancement de ses nouveaux produits. Un lancement en mars permettra sans doute à sa chaîne de production d’augmenter sa capacité à temps pour Noël prochain… pourvu que l’intérêt de celle-ci soit maintenu d’ici là.