All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Des feux de circulation pour piétons distraits par leur téléphone à l’essai aux Pays-Bas

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Ils sont de plus en plus nombreux à marcher tels des zombies ignorant leur environnement et mettant parfois leur propre vie en danger.

La ville néerlandaise de Bodegraven a amorcé cette semaine la mise à l’essai de témoins lumineux situés au sol en marge d’un carrefour et synchronisés à des feux de circulation. L’objectif? Attirer l’attention des piétons obsédés par l’écran de leur appareil mobile au point de traverser l’intersection sans même vérifier qu’ils ont la priorité de passage.

«Nous ne sommes peut-être pas en mesure de renverser ce phénomène, mais nous souhaitons au moins prévenir les problèmes.»

«Les gens sont de plus en plus distraits par leur téléphone lors de leurs déplacements», a déclaré Kees Oskam, conseiller municipal de Bodegraven. «Les réseaux sociaux, les jeux, WhatsApp et la musique sont des sources de distractions majeures qui nuisent à l’attention de la circulation. Comme gouvernement, nous ne sommes peut-être pas en mesure de renverser ce phénomène, mais nous souhaitons au moins prévenir les problèmes.»

Le système, nommé +Lichtlijn, est composé d’une bande lumineuse dont la couleur varie en fonction de celle projetée par le feu de circulation avec lequel elle est jumelée. Il a été développé par l’entreprise HIG Traffic Systems, qui souhaite devenir le fournisseur d’autres municipalités intéressées par le produit. Le projet pilote actuellement en vigueur se déroule à une intersection située non loin de trois écoles.

«L’utilisation des smartphones par les piétons et les cyclistes est un problème majeur», assure Mark Hofman, porte-parole de HIG Traffic Systems. «Les trams de La Haye [ville où siège le gouvernement néerlandais] doivent régulièrement effectuer des arrêts d’urgence parce que quelqu’un regardait son téléphone plutôt que de porter attention à la route.»

(Photo : Floris Veelenturf)
(Photo : Floris Veelenturf)

Mais pour la Veilig Verkeer Nederland, l’association civile néerlandaise consacrée à la sécurité routière, ce nouveau système n’est pas la solution. «Ce que vous faites est d’encourager un comportement indésirable», a déclaré un porte-parole. «Les gens devront toujours regarder autour d’eux pour vérifier que les voitures sont réellement arrêtées au feu rouge.»

Selon l’Agence France-Presse, l’utilisation du téléphone par des jeunes est impliquée dans un accident sur cinq aux Pays-Bas.

Vidéo récente
- Actualités

Toutes les infos à retenir sur Google Stadia

Les dernières nouvelles

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Game Builder : Google lance un outil de création de jeu vidéo gratuit

Branchez-vous -
Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Dota Underlords : Valve lance son dérivé d’Auto Chess

Branchez-vous -
Smartphone du futur : Samsung imagine un écran déroulable

Smartphone du futur : Samsung imagine un écran déroulable

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Google accusé par Genius de copier-coller ses paroles de chansons

Google accusé par Genius de copier-coller ses paroles de chansons

Matthieu Carlier -
Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Branchez-vous -
Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Matthieu Carlier -

Populaires

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Matthieu Carlier -
Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Branchez-vous -
Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Matthieu Carlier -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .