Les ventes d’Oculus Rift menacées d’être suspendues par ZeniMax

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
ZeniMax a déposé une demande d'injonction contre Oculus afin de bloquer les ventes de son casque de réalité virtuelle en raison de son utilisation du code qui lui appartient.

Au début du mois, Oculus et ses cofondateurs ont été condamnés à verser 500 millions de dollars US à ZeniMax pour avoir enfreint un accord de non-divulgation lors du développement de son casque de réalité virtuelle.

ZeniMax pourrait demander des redevances sur les ventes de l’Oculus Rift de l’ordre de 20% pour au moins les 10 prochaines années.

Un jury a ainsi reconnu que Palmer Luckey, l’inventeur de l’Oculus Rift, avait profité du savoir-faire de John Carmack, alors employé d’Id Software, pour l’intégration des moteurs Unreal et Unity à la liste des logiciels compatibles avec le casque de réalité virtuelle. Le code fourni par Carmack à l’époque était détenu par la société mère de son entreprise, ZeniMax, et était assujetti à un accord de non-divulgation signé par Luckey.

Aujourd’hui, ZeniMax souhaite bloquer les ventes de l’Oculus Rift afin d’empêcher l’entreprise (et sa société mère Facebook) de continuer de générer des revenus en exploitant ses propriétés intellectuelles sans autorisation. Dans le cas où sa demande d’injonction serait rejetée, ZeniMax a déclaré qu’elle entamerait des procédures judiciaires dans le but de recevoir des redevances sur les ventes de l’Oculus Rift de l’ordre de 20% pour au moins les 10 prochaines années.

Aux yeux de la poursuite, le montant de l’entente de 500 millions de dollars US préalablement convenue est insuffisant pour couvrir les ventes subséquentes du produit en infraction avec le droit d’auteur.

De son côté, Oculus maintient qu’elle souhaite faire appel du jugement initial du 1er février dernier.

«La requête de ZeniMax ne change pas le fait que le verdict [original] était juridiquement défaillant et factuellement injustifié», a déclaré un porte-parole de l’entreprise à GameSpot. «Nous avons hâte de déposer notre propre requête pour mettre de côté le verdict du jury et, si nécessaire, déposer un appel qui nous permettra de placer ce contentieux derrière nous.»

Si la demande est accordée, l’injonction pourrait également limiter de façon importante le nombre de jeux offert à la vente pour l’Oculus Rift selon Reuters. Logiquement, n’importe quel jeu propulsé par Unreal ou Unity – soit les deux moteurs les plus utilisés dans l’industrie – est susceptible de voir sa version Oculus être retirée du marché. Après tout, le code en litige est intimement lié à la compatibilité de ces deux moteurs avec le Rift.

Les dernières nouvelles

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Plus d'actualités

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .