Twitter envisage l’idée de profils pour les trolls

Contenus sensibles

Comment ne pas brimer la liberté d’expression sans offenser la majorité de ses utilisateurs? Twitter pourrait avoir trouvé la réponse avec sa plus récente mise à l’essai.

Tel que rapporté par Mashable cette nuit, Twitter aurait classé certains comptes de ses utilisateurs dans la catégorie des profils dont le contenu peut être offensant pour certaines personnes.

En tentant de visiter un tel profil, l’utilisateur se retrouve devant la mise en garde suivante : «Attention : Ce profil peut inclure du contenu potentiellement sensible». L’image et l’avatar du compte en question sont masqués, tout comme le contenu de son fil d’actualité. Pour consulter le profil normalement, l’utilisateur doit appuyer sur le bouton Yes, view profile.

Le message d'alerte en question.

Le message d’alerte en question.

Cette fonction est semblable à la restriction imposée sur certains tweets potentiellement offensants qui demandent une interaction supplémentaire avant d’être visibles. Mais selon les personnes dont le compte a été jugé de la sorte, possiblement par un algorithme, Twitter ne les a pas avisé d’une quelconque restriction appliquée à leur profil.

À noter que cette restriction n’est pas active à l’ensemble des utilisateurs. Certains verront une telle alerte avant de consulter un profil ayant été identifié par Twitter comme pouvant être offensant, tandis que d’autres ne verront jamais ledit message.

Un porte-parole de Twitter a d’ailleurs confirmé à Gizmodo que le réseau social expérimentait bel et bien une telle fonction afin d’évaluer si elle pourrait convenir à sa plateforme, ce qui explique que sa présence n’est pas appliquée à tous. On ignore donc si cette façon de procédé sera déployée par Twitter prochainement, ou tout simplement relégué aux oubliettes.

  • Alex Poirier

    Intéressant. Peut-être une belle façon d’éviter de  »nourrir les trolls ».
    hhmmmmmmmmmm….. je dois avouer que je suis divisé et que ça m’apporte beaucoup de réflexion.

  • François Bélanger

    Encore abusif, elle brime directement la liberté d’expression. Le problème est que ce genre de filtre priorise certain contenu par rapport à d’autre. Il crée une forme de propagande idéologique. Nous avons besoins des trolls pour que la démocratie puisse exister et fonctionner. Autrement, nous tombons dans la pensée unique sans réel forme de critique de la pensée dominante.