Montres connectées: Google rachète Fossil 40 millions

Actualité

En rachetant la branche Wear OS de Fossil, il se pourrait bien que Google se lance officiellement dans l'industrie des montres connectées

Google souhaiterait-il officiellement se lancer dans le marché des montres connectées?

On sait depuis longtemps que Google s’intéresse aux montres connectées. Il l’a déjà montré à plusieurs reprises, à travers des partenariats avec divers constructeurs comme LG Electronics ou encore Fossil. Toutefois, la firme n’a jamais proposé sa propre montre Wear OS, mais il se peut qu’elle franchisse le pas bientôt. En tout cas, c’est ce que laisse entendre la récente acquisition de Fossil. Attention, on ne parle pas ici de Google dans son entièreté, mais uniquement de la division Wear OS, laquelle s’occupe du développement des montres intelligentes.

Un transfert à 40 millions de dollars

Les informations communiquées concernant ce rachat sont très minces. On sait que Google et Fossil se sont mis d’accord sur un prix de 40 millions de dollars. Cependant, des zones d’ombre restent en ce qui concerne le réel objet du transfert. Certes, comme on a dit plus haut, le géant de Mountain View aurait des projets vis-à-vis de sa division Wear OS, mais ce qui l’aurait surtout intéressé, ce serait une mystérieuse technologie de surveillance intelligente actuellement en développement». De quoi s’agit-il exactement? Google refuse de parler et reste silencieux par rapport à cette question. Néanmoins, il pourrait s’agir d’une technologie orientée santé et bien-être. C’est sur ce type de technologie que Fossil travaillait dernièrement.

Une Pixel Watch pour bientôt?

Désormais, on se demande donc si Google ne se préparerait pas à lancer sa propre ligne de montres connectées. En effet, il n’est pas impossible que le rachat de sa technologie à Fossil lui permette de renforcer sa plateforme Wear OS, le système d’exploitation qui anime actuellement une grande partie des montres connectées disponibles sur le marché. Cela lui permettra également de développer ses propres montres et se libérer de la dépendance à d’autres fabricants. Une Pixel Watch pourrait ainsi naître très bientôt, pour concurrencer l’Apple Watch Series 4, par exemple. Toutefois, tout cela ne signifie pas que la collaboration entre les deux entreprises va prendre fin. «Avec Google, notre partenaire d’innovation, nous allons continuer à développer les technologies portables», explique Greg McKelvey, vice-président exécutif et directeur de la stratégie et du numérique chez Fossil.

Fossil ne va pas abandonner les montres connectées

De son côté, Fossil ne prévoit pas non plus cesser de produire des montres connectées. Certes, quelques employés de l’équipe de Recherche et Développement du groupe ont rejoint les rangs de la firme de Mountain View suite à la cession de sa division Wear OS, mais il lui reste encore près de 200 employés R&D, ce qui lui est amplement suffisant pour continuer à «innover et développer des produits».

Pour rappel, la dernière smartwatch en date du groupe est la Fossil Sport. Il s’agit de la première montre connectée Wear OS à intégrer la nouvelle puce Snapdragon 3100 de Qualcomm, laquelle a le mérite d’offrir une meilleure autonomie que les autres chipsets, gourmands en énergie. D’autres modèles devraient donc être proposés à l’avenir et on est impatients de savoir quelle nouvelle technologie la marque va proposer.

Vous laisseriez-vous tenter par une montre connectée signée Google?