Piratage : les États-Unis ont installé des malwares dans des centrales électriques en Russie

Par Branchez-vous – le dans Actualités, Sécurité

Plusieurs centrales électriques russes ont été infectées par un code malveillant américain, selon les responsables de la défense des États-Unis. Un échelon supérieur dans l’escalade numérique qui oppose Moscou et Washington. Pour le moment, aucune information n’est encore disponible quant aux dégâts causés par l’attaque en date, mais ce dernier cas de piratage est révélateur des tensions qui opposent les deux géants en interne.

Les autorités ont refusé de préciser si le code malveillant serait capable de saboter les installations russes visées et de plonger le pays dans le noir, ce qui ne serait pas une première.

Piratage en Russie : un message clair de Washington

Par ces attaques, les États-Unis ont pour intention, selon John R. Bolton, conseiller en sécurité nationale du président Donald Trump, de « dire à la Russie, ou à quiconque est engagé dans des cyberopérations contre nous : “Vous allez en payer le prix” ».

Le United States Cyber Command est la division numérique du Pentagone. Si elle s’est faite un peu silencieuse avec les années, aujourd’hui, elle est plus libre dans ses opérations militaires en ligne. Et pour cause, de nouveaux pouvoirs lui ont été conférés par la Maison Blanche et le Congrès depuis l’élection de Donald Trump. Ainsi la division peut désormais mener des opérations offensives et ne plus se limiter à des actions de riposte contre des attaques extérieures.

Cette nouvelle stratégie américaine, que l’Etat a nommé «defend forward» (ou «défendre en avant») a pour objectif de préparer le terrain dans le cas d’un déclenchement d’une campagne militaire. La division pourra, par exemple, cibler des pirates à leur insu pour les neutraliser.

Dernière offensive en date : le piratage des centrales électriques russes. Les Etats-Unis ont, dernièrement, injecté des codes malveillants dans plusieurs installations russes. Pour le moment, ces derniers n’ont pas encore été activés. Mais leur découverte pourra dissuader la Russie et d’autres pays à attaquer les États-Unis en passant par la cybercriminalité.

Pour rappel, la Russie mène des opérations cybermilitaires contre les Etats-Unis depuis plusieurs années. Ne citons pour exemple que les piratage des courriels du Parti démocrate durant la campagne présidentielle de 2016.

Les dernières nouvelles

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Plus d'actualités

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Turbulent: une compagnie québécoise qui s’est démarquée durant la pandémie

Turbulent: une compagnie québécoise qui s’est démarquée durant la pandémie

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.