All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Derniers iPhone : Apple et Foxconn ont violé les lois du travail en Chine

Par Matthieu Carlier – le dans Actualités

50% d’employés temporaires, refus de démissions, heures supplémentaires pour les stagiaires, jusqu’à 100 heures de travail pour les salariés… Voilà une liste non exhaustive des observations publiées par le Chinese Labor Watch (CLW) concernant les usines de Zhengzhou, en Chine, dans lesquelles sont fabriqués les derniers modèles d’iPhone.

Apple et son sous-traitant Foxconn à nouveau épinglés pour leurs conditions de travail, à la veille de la conférence censée présenter le dernier iPhone.

Apple en Chine : pas du beau travail

CLW, organisme à but non lucratif enquêtant sur les conditions de travail des employés d’usines chinoises, a envoyé dans les usines de Zhengzhou des enquêteurs se faisant passer pour des employés de Foxconn (parmi eux, une agente est même restée employée quatre ans dans les usines). Ils ont permis de révéler que la main-d’oeuvre y est constituée à 50% de personnel temporaire. La loi chinoise sur le travail n’en autorise que 10%.

Apple a d’ores et déjà annoncé travailler de pair avec Foxconn pour résoudre ce problème. Pourtant, les conditions de travail dans les usines d’Apple sont pointées du doigt depuis des années. Foxconn, notamment, emploierait des dizaines de milliers d’employés temporaires, en particulier dans les périodes précédant la sortie d’un nouvel iPhone. Contrairement aux employés permanents, ceux-ci ne bénéficient ni de congés payés, ni de protection sociale.

«Apple a la responsabilité et la capacité d’apporter des améliorations fondamentales aux conditions de travail dans sa chaîne logistique, lit-on dans le rapport de CWL. Mais Apple transfère aujourd’hui ses coûts de la guerre commerciale, via ses sous-traitants, vers les ouvriers et profite de l’exploitation des travailleurs chinois.»

12.000 iPhone par tranche de travail

CLW souligne aussi le nombre d’heures supplémentaires faramineux imposé par la marque à la pomme, y compris à des stagiaires. Voilà qui n’a rien de nouveau, puisque Foxconn avait déjà été pointé du doigt en 2017 pour avoir employé des étudiants de secondaire, travaillant en heures supplémentaires illégales pour produire l’iPhone X.

Comme le souligne Bloomberg, Apple et Foxconn ont fixé un objectif de 12.000 iPhone produits par tranche de travail.

Voici les autres infractions notées apr CLW :

  • Lors des périodes de travail intensives, les démissions ne sont pas autorisées
  • Certains employés temporaires n’ont pas reçu les bonus promis
  • Certains employés cumulent jusqu’à 100 heures de travail supplémentaires par semaine (la loi chinoise limite les heures supplémentaires à 36)
  • Pour refuser les heures supplémentaires, les employés doivent obtenir une autorisation
  • Les employés doivent parfois rester pendant la nuit pour des réunions non rémunérées
  • L’usine manque d’équipements de sécurité
  • Les accidents de travail ne sont pas rapportés par l’usine
  • Les agressions verbales sont monnaie courante

Des allégations qu’Apple rejette en bloc, indiquant que les étudiants représentent moins de 1% du personnel, et qu’un faible pourcentage d’entre eux travaillait volontairement en heures supplémentaires.

Les dernières nouvelles

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Plus d'actualités

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Matthieu Carlier

Fasciné par l'exploration des possibles et l'innovation technologique, Matthieu a prêté sa plume à plusieurs médias sur le vieux et le nouveau continent. Diplômé en Littérature, il est aussi l'auteur du roman "Le Cortège des Épileptiques".
Phrase préférée : "Meuh non elle est pas brûlée, ma quiche au saumon".