All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Bien que nous soyons encore à plusieurs mois des prochains Jeux olympiques, Sega a cru bon de nous en offrir un aperçu dans un univers fusionné et on ne peut plus fantaisiste ! Ainsi, la populaire série Mario & Sonic at the Olympic Games nous revient en prévision des jeux de Tokyo 2020 afin de divertir petits et grands avec nos personnages préférés des univers de Mario et Sonic.

Disponible sur: Nintendo Switch

Un mode Histoire dans le passé et le présent de Tokyo

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 propose un mode Histoire et non simplement des mini-jeux sous forme de compétitions. Servant surtout de tutoriels pour les différentes épreuves offertes, le mode Histoire vous permettra de visiter plusieurs secteurs des installations olympiques ainsi que de Tokyo. Vous recruterez graduellement la majorité des personnages du jeu en les défiant à travers les épreuves olympiques proposées, que ce soit en 2020 ou encore en 1964.

Eh oui, le jeu vous renverra dans le passé lorsque Luigi, toujours aussi maladroit, activera une machine à remonter le temps qui propulsera son frère, Sonic et leurs ennemis jurés aux Jeux olympiques de 1964 ! De ce fait, puisqu’une partie du jeu prend place dans le passé, vous aurez l’occasion de disputer des épreuves uniques en incarnant les versions 8 bits des personnages de Mario et 16 bits pour ceux de Sonic, haussant ainsi le nombre de mini-jeux offerts tout en donnant une touche humoristique et nostalgique fort intéressante au jeu !

Ceci dit, outre les épreuves olympiques, j’ai particulièrement aimé parcourir les différents environnements du mode Histoire afin de trouver des anecdotes sur Tokyo et les Jeux olympiques. Les développeurs ont eu la brillante idée d’inclure des tickets d’informations un peu partout, ces derniers renfermant des détails historiques fort intéressants. Par exemple, saviez-vous que l’une des installations des prochains Jeux olympiques se tiendra dans une ancienne scierie ? Simplement pour ces faits historiques, le mode Histoire mérite d’être joué.

Néanmoins, attendez-vous à une progression plutôt lente ainsi qu’à des dialogues assez redondants et bêtes. Il y a beaucoup de conversations au sein du mode Histoire, et bien franchement, la plupart sont trop longues et sans intérêt. Qui plus est, il arrive plus souvent qu’on le voudrait qu’on ait à effectuer des va-et-vient entre différents secteurs de Tokyo pour trouver un personnage ou participer à certaines épreuves. Au bout d’un moment, ça devient on ne peut plus lassant.

Des épreuves colorées et sympathiques

Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 réunit une vingtaine d’épreuves en 3D ainsi qu’une dizaine de disciplines en 8 bits. Chaque épreuve est en fait un mini-jeu dans lequel on doit utiliser une combinaison de boutons ou encore appuyer sans arrêt sur certains de ces derniers dans le but de réussir des actions. Rien n’est particulièrement complexe puisque le jeu vise le grand public, mais chaque mini-jeu a ses propres boutons à mémoriser. Or, ne vous en faites pas puisque vu le nombre d’épreuves offertes, un menu vous permettra de vous rappeler des boutons nécessaires si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire avant d’entamer un mini-jeu.

Globalement, même si on a ramené des épreuves du passé, les mini-jeux proposés sont bien conçus et divertissants. Puisque les épreuves sont rapides, vous pourrez passer de l’une à l’autre successivement, et ainsi vous assurer d’avoir un plaisir diversifié, surtout en multijoueur local ou en ligne. D’ailleurs, c’est avec d’autres joueurs que le jeu prend réellement tout son sens. En solo, malgré la présence de trois modes de difficulté pour chaque discipline, vous risquez d’en faire rapidement le tour et de ne plus y revenir.

À noter que chaque personnage du jeu possède ses propres caractéristiques, vous donnant ainsi certains avantages si vous sélectionnez des figures en particulier selon la discipline choisie. Par exemple, au niveau de la course, Sonic est évidemment plus rapide tandis que Waluigi peut obtenir un départ plus puissant. Mario est quant à lui bien plus agile au niveau des sauts, notamment en gymnastique. Les atouts des personnages ne vous garantissent pas pour autant une victoire, mais ils viennent quand même apporter une certaine profondeur à la sélection de héros et de méchants du jeu.

Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020
Olympic.org

Un jeu destiné à qui ?

Même si Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 est fort sympathique, coloré et amusant, je dois vous avouer que je me suis demandé à plusieurs reprises à qui il était réellement destiné. De prime abord, on pourrait croire qu’il s’adresse à tous, mais une fois la manette en main, ce n’est pas aussi simple que cela.

Le principal problème du jeu vient de ses contrôles. Certes, comme je l’ai mentionné plus haut, rien n’est particulièrement complexe, mais certains mini-jeux fonctionnent tout simplement mal avec les Joy Con détachées. Lorsque je jouais, il est arrivé que le jeu ne reconnaissait pas certains mouvements que j’effectuais avec les manettes de la Nintendo Switch. C’est particulièrement fâcheux, d’autant plus que certaines épreuves ne supportent que la détection de mouvements et non les boutons de la manette.

Qui plus est, ce ne sont pas tous les mini-jeux qui sont divertissants. Ne vous méprenez pas, la plupart le sont, mais certains sont assez décevants. Je pense notamment à la boxe, qui utilise un mélange inutilement complexe de boutons pour bloquer et frapper. C’est plutôt normal pour un jeu de ce genre, mais je suis convaincu que vous ciblerez vos épreuves préférées et que sur une trentaine d’entre elles, une dizaine risquent de piquer suffisamment votre intérêt pour que vous y retourniez.

Donc, à qui s’adresse réellement ce jeu ? Aux plus jeunes ? Plus ou moins, vu le nombre de contrôles à apprendre liés au nombre de mini-jeux offerts. Aux plus vieux ? Pas vraiment puisqu’ils trouveront un jeu plutôt facile duquel ils auront rapidement fait le tour. Ainsi, force est de constater qu’il s’agit d’un jeu n’ayant pas un public défini, et convenant, selon moi, aux familles plutôt qu’à des joueurs d’un âge particulier.

Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020
Polygon.com

Devriez-vous y jouer ?

Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 est un bon petit jeu, fort sympathique, et surtout assez varié au niveau des épreuves proposées. Bien qu’on ne puisse passer sous silence certains mini-jeux décevants ainsi qu’un mode Histoire truffé de dialogues inutiles, ça n’en demeure pas moins un jeu divertissant à plusieurs qui risque de vous surprendre. En revanche, il ne vaut pas son plein prix de 79,99$ + taxes. Surveillez les spéciaux et patientez pour une baisse de prix à 40$, vous ferez ainsi un achat beaucoup plus judicieux !

Évaluation

Verdict

Mignon et fort divertissant, Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 n'en demeure pas moins un jeu cherchant son public. Entre des épreuves divertissantes et colorées se cachent des contrôles parfois inutilement complexes ainsi que des mini-jeux plutôt décevants.

Note finale : 3.0 sur un total de 5
Critères
Mario Sonic Olympic Games Tokyo 2020
3

Points forts

  • Plusieurs anecdotes historiques à découvrir
  • Bonne variété de mini-jeux
  • Les épreuves en 8 bits sont originales et fort amusantes

Points faibles

  • La lenteur et les dialogues inutiles du mode Histoire
  • Contrôles problématiques dans certains mini-jeux
  • Certaines épreuves sont décevantes et ennuyantes

Les dernières nouvelles

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test du jeu Death Stranding

Test du jeu Death Stranding

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Plus de jeux vidéo

9 jeux et une console à surveiller en novembre !

9 jeux et une console à surveiller en novembre !

10 des meilleurs spin-offs du jeu vidéo !

10 des meilleurs spin-offs du jeu vidéo !

Test du jeu Luigi’s Mansion 3: vous pouvez l’appeler Mario !

Test du jeu Luigi’s Mansion 3: vous pouvez l’appeler Mario !

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !