All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Crash Bandicoot 4: It’s About Time : Oui, il était temps !

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Galvanisés par le succès des remakes des trois premiers Crash Bandicoot ainsi que de l’excellent Crash Team Racing, les studios Toys for Bob et Beenox se sont attaqué à un défi de taille. En effet, Activision les a placés aux commandes du quatrième volet officiel de la franchise Crash Bandicoot. Or, le talent des développeurs a transcendé le temps et permet à Crash Bandicoot 4: It’s About Time de se hisser parmi les meilleurs jeux de la saga tout en nous poussant à nous demander pourquoi nous n’y avons pas eu droit avant.

  • Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4
  • Prix: 79,99 + txs

À quand une nouvelle série animée ?

C’est une évidence, mais malgré les années qui ont filé, Crash Bandicoot 4 est la suite directe de Crash Bandicoot 3: Warped. Le jeu nous présente rapidement le plan diabolique du trio composé de Neo Cortex, N. Tropy et Uka Uka afin de s’échapper de la prison où Crash et ses amis ont réussi à les enfermer. Or, leur évasion crée des cassures de l’espace-temps, forçant le maladroit Crash à reprendre du service avant que le temps lui-même ne soit absorbé par ces failles cataclysmiques.

Comme ce fut le cas dans les trois remakes des jeux originaux, Crash Bandicoot 4 nous présente un scénario simple, mais fort sympathique et coloré. Transporté par une bande de personnages tous plus drôles les uns que les autres, l’histoire est digne d’un bon cartoon du samedi matin. Ainsi, Crash et sa bande risquent de vous tirer plus d’un sourire en raison de leurs animations loufoques ainsi que leurs répliques humoristiques, à tel point qu’on espère qu’une série animée est envisagée !

À cet effet, l’engin visuel est tout bonnement splendide. Vous aurez droit à des niveaux très colorés ainsi qu’à des animations aussi fluides que magnifiques à voir à l’écran. La bande sonore aide aussi à nous immerger dans le monde de Crash, de la musique rappelant les premiers jeux de la série au doublage sans faille des personnages. Ainsi, tous les ingrédients pour une série animée sont déjà réunis, il suffit qu’un producteur saisisse la balle au bond !

Fidèle à ses origines

Ce qui est frappant lorsqu’on commence à jouer à Crash Bandicoot 4 est à quel point les développeurs sont parvenus à combiner nostalgie et modernité. D’emblée, vous aurez l’impression de retourner à la première aventure du sympathique Crash. En effet, la présentation générale rappelle ce bon vieux jeu de la PlayStation qui fut délicieusement remodelé sur les consoles actuelles il y a quelques années.

Ainsi, ceux qui désiraient une nouvelle aventure de ce héros hyperactif seront heureux d’apprendre que Toys for Bob et Beenox ont respecté le matériel d’origine. Encore une fois, Crash pourra sauter et tourner sur lui-même. Linéaires, les niveaux vous demanderont de partir d’un point A afin d’atteindre un point B. En chemin, vous aurez encore des centaines et des centaines de caisses à détruire ainsi qu’un nombre conséquent de fruits à récolter. Évidemment, vous devrez faire attention aux célèbres caisses de TNT et de Nitro sous peine d’exploser !

Outre les séquences de plateformes classiques, Crash Bandicoot 4 ramène certaines portions de niveaux qui rappelleront de bons souvenirs aux fans. Par exemple, vous aurez encore droit à de folles courses à obstacles où vous courez vers la caméra afin d’échapper à d’immenses bêtes ou machines. Des niveaux bonis sont aussi présents dans les niveaux principaux afin de tester vos habiletés à sauter ainsi qu’à détruire des caisses. Car oui, testé, vous le serez.

Crash Bandicoot 4
VentureBeat.com

Si vous voulez un défi, voilà votre maître !

À l’exception de son personnage et des caisses à détruire, la série Crash Bandicoot est reconnue pour une réalité: sa difficulté. Or, comme promis par les développeurs, cette nouvelle aventure de Crash n’adoucit en rien le niveau de difficulté légendaire de la franchise.

Passer au travers des différents niveaux de chacun des mondes n’est pas un énorme défi en soi. Certes, chaque tableau contient ses propres obstacles et ennemis à éliminer et Crash et ses alliés demeurent aussi vulnérables qu’avant. Ainsi, un seul saut raté ou une seule blessure peut être synonyme de mort. Néanmoins, passer au travers des tableaux vous prendra de huit à neuf heures sans que vous ayez l’impression de jouer au jeu de plates-formes le plus difficile qui ait existé.

C’est lorsqu’on tente de tout récolter que la difficulté se corse. Chaque niveau contient six gemmes, ces dernières s’amassant lorsqu’on remplit certaines conditions. Toutefois, terminer tous les niveaux dans leur entièreté se fait au prix de multiples essais et, parfois, de crises de rage. Mourir un nombre limité de fois, récolter toutes les gemmes cachées et détruire toutes les caisses est un grand défi. Certains niveaux sont si difficiles à compléter à 100% que vous en ferez des mini-crises cardiaques et/ou aurez envie de lancer votre manette dans le mur !

Et tout cela, ce n’est rien par rapport à d’autres défis proposés par le jeu. En outre, les courses contre la montre sont de retour, et ce, dans chaque niveau. Obtenir la relique la plus prestigieuse pour chacun de ces défis signifie connaître chaque niveau par coeur. Encore pire, des reliques d’excellence peuvent également être récoltées dans chaque tableau. Elles vous demandent ni plus ni moins que de terminer chaque niveau sans mourir en récoltant absolument tout au passage. Croyez-moi lorsque je vous dis que c’est diablement difficile !

Crash Bandicoot 4
PSU.com

Des options pour éviter de briser sa manette

Dit comme cela, peut-être avez-vous l’impression que Crash Bandicoot 4 est un jeu de plates-formes enrageant. Peut-être pensez-vous que pour cette raison, il n’en vaut pas la peine. Or, il y a une différence entre un jeu punitif et un jeu visant à améliorer nos habiletés. Fort heureusement, le dernier Crash Bandicoot tombe dans la seconde catégorie.

Malgré son pic de difficulté très élevé, on acquiert progressivement l’impression de devenir meilleur. Un défi qu’on juge impossible à surmonter devient soudainement extrêmement gratifiant lorsqu’on parvient à y faire des progrès pour éventuellement le terminer. Même si j’ai ragé, je ne peux vous décrire l’immense fierté que j’ai ressentie lorsque je réussissais à compléter un niveau en entier ou bien à terminer un défi sur lequel j’avais beaucoup travaillé.

Par ailleurs, sachez que les développeurs ont inclus certains éléments afin d’adoucir la difficulté. En outre, un cercle jaune est présent sous Crash afin que nous puissions voir où il se situe lorsqu’il saute. Considérant la panoplie de sauts précis qu’il faut exécuter, cette simple addition supprime l’une des frustrations des premiers titres de la série. De plus, il est possible d’y jouer dans un mode nommé Modern. Ce dernier vous octroiera un nombre illimité de vies et vous fera recommencer à un point de contrôle si vous mourez. De plus, si vous mourez trop, le jeu vous donnera certains bonis comme un nouveau point de contrôle ou un masque de protection.

Évidemment, si vous êtes un puriste, vous pouvez jouer en mode Retro (nombre de vies limité et recommencement complet du niveau en cas de mort) et désactiver le cercle jaune. Or, si vous jouez de cette façon, faites attention aux trous que vous pourriez façonner à coups de manette !

Crash Bandicoot 4
Attack of the Fanboy.com

Des nouveautés rafraîchissantes

Si Crash Bandicoot 4 est un quatrième opus officiel cadrant avec le style de jeu unique des premiers jeux de la franchise, certaines nouveautés ont été intégrées afin d’y insuffler une dose d’originalité. Ainsi, on ne parle pas simplement d’un copier-coller des premiers Crash dans de nouveaux niveaux.

En plus de Crash et de sa soeur Coco, vous pourrez prendre le contrôle de quelques personnages connus de la série. Si le frère et la soeur Bandicoot sont identiques d’un point de vue jouabilité, les autres personnages apportent quelques spécificités intéressantes. Par exemple, Tawna n’est plus cette femme nunuche qu’on doit secourir. Elle est désormais une casse-gueule avec un grappin qui portera secours aux Bandicoot en modifiant certains événements de quelques niveaux. Le Dr Neo Cortex pourra quant à lui utiliser un fusil laser et effectuer de longs sauts. Chacun à leur façon, ces personnages modifient l’expérience exaltante de l’aventure.

Crash et ses amis auront aussi l’aide de masques magiques. Disponibles uniquement dans certaines portions de niveaux, ces masques auront différentes habiletés. Par exemple, l’un d’eux vous permettra de faire apparaître et disparaître des éléments tandis qu’un autre ralentira le temps. Il y a même un masque qui vous permettra de faire des sauts quantiques en tourbillonnant. Même si elle demeure limitée, la présence de ces masques vient rehausser la qualité du style des vieux Crash au point où on a l’impression qu’ils auraient pu faire partie de la série depuis ses débuts. Mon seul regret est qu’ils ne soient pas davantage présents.

Finalement, des niveaux spéciaux peuvent être débloqués à mesure que vous progressez. Parmi ceux-ci, vous retrouverez les excellents niveaux inversés développés par Beenox. Grosso modo, ils vous demanderont de refaire les niveaux du jeu à l’envers, octroyant un autre grand défi à l’aventure.

Vous aurez aussi des niveaux «rétro» à débloquer où vos habiletés seront mises à rude épreuve. Prenant place dans les années 90 dans le laboratoire du Dr Cortex, vous devrez y détruire des caisses en sautant sur elles sous peine de tomber dans le vide. Certains de ces tableaux sont de véritables casse-tête et exigeront que vous réfléchissiez sur l’ordre dans lequel vous détruirez les caisses tout en étant extrêmement précis dans vos sauts. Quoi qu’il en soit, ils représentent des défis de haut calibre absolument grisants à compléter !

Crash Bandicoot 4
GamingBolt.com

Certains bonis décevants et une caméra distante

Outre la difficulté qui pourrait être trop élevée pour certains, le jeu contient-il d’autres défauts ? Malheureusement, oui, bien que cela n’enlève rien à sa valeur.

Peut-être vous demandez-vous ce que vous obtiendrez en récoltant toutes les gemmes. La réponse: des costumes pour Crash et Coco. C’est tout ? C’est tout. Je ne dis pas que certains ne sont pas drôles, voire intéressants. D’ailleurs, l’un d’eux plaira énormément aux plus vieux fans de Crash. Cependant, considérant l’ampleur de la tâche, j’aurais aimé que les gemmes servent à autre chose qu’à débloquer de simples apparences.

Par ailleurs, attendez-vous à lancer des jurons contre la caméra. Dans plusieurs niveaux, vous verrez qu’elle se placera un peu trop loin de l’action. Résultat: il arrive qu’on manque des sauts et qu’on plonge vers la mort simplement en raison d’une mauvaise perspective sur ce qui se déroule à l’écran. En tenant compte de l’extrême précision requise par les sauts, la caméra ajoute un défi qu’on ne souhaite pas.

Crash Bandicoot 4
TechRadar.com

Devriez-vous y jouer ?

Comme son titre l’indique, il était temps qu’on ait droit à un quatrième Crash Bandicoot digne de ce nom. Pour les amateurs de ce héros unique en son genre, cette aventure est une recommandation les yeux fermés. Toys for Bob et Beenox ont relevé le défi de combiner nostalgie et modernité pour nous donner droit à l’un des meilleurs Crash Bandicoot à ce jour. Malgré quelques accrocs ici et là, ça n’en demeure pas moins un excellent jeu de plateformes qui, au passage, accentuera énormément vos habiletés de joueur !

Évaluation

Verdict

Mêlant avec brio nostalgie et modernité, Crash Bandicoot 4 est soutenu par des nouveautés rafraîchissantes et s'avère être l'un des meilleurs titres de la saga !

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
crash bandicoot 4
4

Points forts

  • Splendide design de niveaux
  • Éléments techniques de grande qualité
  • De belles nouveautés rafraîchissant tant la jouabilité que les défis proposés

Points faibles

  • Caméra capricieuse
  • Les récompenses reliées aux gemmes à récolter
  • Présence limitée des masques

Les dernières nouvelles

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Test du jeu Assassin’s Creed Valhalla: la magie scandinave

Test du jeu Assassin’s Creed Valhalla: la magie scandinave

Plus de jeux vidéo

Essai des Xbox Series S/X: une transition tranquille

Essai des Xbox Series S/X: une transition tranquille

Deux consoles et bien des jeux pour combattre la grisaille de novembre !

Deux consoles et bien des jeux pour combattre la grisaille de novembre !

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !