All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Assassin’s Creed Valhalla: la magie scandinave

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Faut-il faire notre deuil de ce qu’était Assassin’s Creed pour apprécier Assassin’s Creed ? Poser la question, c’est y répondre. D’une série axée sur la furtivité, elle s’est graduellement tournée vers le jeu d’action et d’aventure à monde ouvert. Pourtant, contrairement à certains qui ont détesté cette bifurcation, les derniers titres de la franchise m’ont rivé à mon écran. C’est aussi ce qui s’est passé dans le cas d’Assassin’s Creed Valhalla.

  • Disponible sur: Xbox Series S/X, PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox One, PC
  • Prix: 79,99$ + txs

Scénario pour le Valhalla

Comme son nom le laisse deviner, Assassin’s Creed Valhalla met en scène les peuples nordiques, plus précisément celui des Vikings. Plongé dans la peau d’Eivor, un Viking traumatisé par la mort brutale de ses parents, vous devrez abandonner votre terre natale après avoir refusé de vous agenouiller aux pieds d’un roi désirant unifier les peuples norvégiens. Ainsi, accompagné de quelques-uns de vos sympathisants, vous prendrez la direction de l’Angleterre afin de vous installer auprès d’habitants qui n’apprécieront pas nécessairement votre arrivée.

Grosso modo, Assassin’s Creed Valhalla est une magnifique histoire nous faisant découvrir les us et coutumes d’un peuple plutôt méconnu. Gorgé de paysages majestueux représentant à la fois la beauté glaciale de la Norvège et les terres friables de l’Angleterre, le jeu vous fera vivre un grand voyage dans lequel les mystères s’additionneront. Non seulement accompagnerez-vous Eivor dans l’édification de sa colonie, mais vous le suivrez aussi dans son entrée au sein de la guilde des Assassins. Qui plus est, l’intrigue est parsemée de références fascinantes à la mythologie scandinave ainsi qu’à la dualité entre les croyances des Vikings et celles des peuples catholiques.

Par ailleurs, comme ce fut le cas dans les précédents jeux, Valhalla vous transportera à quelques reprises dans le présent. En compagnie de Layla, vous ferez encore face à un tas de mystères approfondissant davantage l’intrigue. En outre, pourquoi des signaux l’ont-ils amenée à déterrer le corps d’un Viking ? Pourquoi ce dernier se trouve-t-il en Amérique du Nord, loin de sa terre natale ? Pourquoi ce tas d’os possède-t-il la clé pour sauver le monde ? Et pourquoi le sceptre d’Hyppocrate continue-t-il d’exercer autant d’influence sur l’esprit de Layla ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans le riche scénario écrit pour le jeu !

Une progression de personnage bien différente

En visionnant les premiers extraits du jeu, bon nombre de joueurs ont pensé que Valhalla ne serait qu’un Assassin’s Creed Odyssey prenant place dans le monde des Vikings. Or, la réalité est bien différente.

Dès le départ, vous verrez que le jeu ne possède pas les mêmes mécaniques que ses deux prédécesseurs. En effet, l’accent sur la récolte de butin a été allégé. Même si vous pourrez encore accumuler des objets, vous n’additionnerez pas les pièces d’équipement de façon aussi exponentielle que par le passé. En effet, Valhalla offre moins d’armes et de pièces d’armure. De plus, vous pourrez améliorer leur qualité chez votre forgeron en échange de matériaux rares puis modifier leurs caractéristiques à l’aide de vos propres ressources plutôt que de les faire monter en puissance chez le forgeron comme par le passé.

D’autre part, bien que la récolte d’expérience soit toujours présente, votre personnage n’aura plus de niveau. Au lieu de cela, l’expérience servira à accumuler des points d’habileté. Vous échangerez ces derniers contre des améliorations pour votre Viking sur un immense arbre réparti en trois sections. Chaque point investi améliore le niveau de puissance de votre héros et chaque amélioration vous octroiera divers bonis. C’est de cette façon que vous accentuerez les dommages causés par les attaques de mêlée, l’arc, l’assassinat, etc.

Bref, les développeurs ont complètement modifié le système de progression afin de distinguer Valhalla de ses aïeuls. Bien que je n’aie pas été convaincu au départ, je dois avouer m’être familiarisé avec ces nouveaux systèmes et y avoir vu plusieurs qualités. Contrairement à Assassin’s Creed Origins et Assassin’s Creed Odyssey, je ne récoltais pas des armes et armures aux deux minutes pour détruire la majorité d’entre elles. J’avais aussi l’impression d’avoir un meilleur contrôle sur la progression de mon personnage, le jeu ne décidant pas automatiquement des caractéristiques améliorées lorsque je montais de niveau.

Certes, on doit s’habituer à ces nouvelles mécaniques, mais au final, elles offrent une implication plus marquée dans la progression de notre personnage.

Assassin's Creed Valhalla
PCGamesN.com

Un jeu étoffé avec des nouveautés addictives

Même s’il n’est pas aussi gargantuesque qu’Assassin’s Creed Odyssey, Valhalla offre tout un lot d’activités à compléter. En outre, chaque portion du jeu vous permettra de mettre la main sur des ressources plus ou moins rares et d’accomplir une variété de tâches fort intéressantes.

La nouveauté que j’ai le plus appréciée est sans aucun doute les événements du monde. Se comptant par dizaines, ces derniers sont autant de missions secondaires qui exigeront que vous portiez une attention particulière à certains éléments. Dans bien des jeux, un marqueur nous indique généralement quoi faire. De ce fait, écouter une conversation ou lire un message est futile. Or, les événements du monde de Valhalla fonctionnent autrement. Lorsque vous vous intéresserez à l’un d’eux, aucun point d’intérêt ne sera fourni pour vous guider sur la façon de le réussir. De ce fait, vous devrez écouter un dialogue ou bien lire une note pour savoir comment solutionner un événement. Non seulement cela a-t-il requis une attention particulière de ma part, mais la variété des objectifs fait en sorte qu’on prend un plaisir insoupçonné à accomplir toutes ces quêtes. Un bel ajout à la série qui, je l’espère, reviendra !

Autrement, le jeu vous offrira de nombreuses possibilités d’exploration. En plus de synchroniser des points de vue comme dans les autres Assassin’s Creed, vous pourrez piller des monastères, effectuer des raids contre des villages, trouver des passages secrets à travers des casse-tête fort bien imaginés, explorer des failles de l’Animus, dénicher des secrets sur des sites mystiques et même lever des malédictions sur des terrains empoisonnés par les forces du mal. À l’image des derniers jeux de la franchise, vous aurez même droit à des quêtes un peu plus mystiques qui vous amèneront à plonger dans des légendes scandinaves ou bien à traquer des bêtes légendaires.

Tout cela pour dire qu’au-delà de la quête principale, Valhalla est un jeu étoffé qui vous prendra plusieurs dizaines d’heures à compléter. Le fait qu’il ne soit pas aussi gros qu’Assassin’s Creed Odyssey en fait d’ailleurs un jeu plus diversifié grâce à des objectifs plus variés que le simple pillage de forteresses !

Assassin's Creed Valhalla
Flipboard

Une colonie à bâtir en terre anglaise

Une autre nouveauté intéressante introduite par Valhalla est la colonie. En tant que Viking débarquant en Angleterre, vous représentez un danger. Certes, vous êtes un héros, mais le jeu vous rappellera constamment que vous êtes aussi un envahisseur dont le but est avant tout de veiller à la survie de son peuple.

Pour ce faire, vous devrez développer votre colonie avec les ressources que vous acquerrez. Ces dernières vous serviront à améliorer différents types de bâtiments qui vous octroieront plusieurs bénéfices durant votre partie. Des écuries à votre maison longue en passant par votre comptoir marchand, vos améliorations représenteront autant d’occasions d’étendre votre influence et de débloquer encore plus d’activités à réaliser.

Par ailleurs, vous aurez l’occasion de conclure des pactes avec d’autres seigneurs. Pour survivre, vous n’aurez d’autre choix que de vous faire des alliés, et là encore, le jeu offre une belle profondeur. En concluant ces pactes, votre influence s’étendra davantage et vous obtiendrez encore plus de tâches à effectuer. Ce sera par ce truchement que vous recevrez aussi des quêtes adressées directement à Eivor par le peuple anglais. Graduellement, vous représenterez un libérateur pour la population oppressée par son roi et la foi catholique. Et c’est par cette progression que vous deviendrez de plus en plus accroc au jeu tout en réalisant que vous personnifiez une fois de plus un Assassin.

Assassin's Creed Valhalla
IGN.com

Les vieux démons d’Assassin’s Creed

En terminant, j’aimerais souligner quelques problématiques qui, malheureusement, reviennent hanter ce nouvel Assassin’s Creed. En effet, certaines erreurs du passé n’ont pas été corrigées et vous feront grincer des dents.

En outre, ne vous fiez pas aux premières heures du jeu pour continuer ou abandonner votre quête. Avant que ce dernier ne s’ouvre et vous accroche réellement, il vous faudra compter près d’une dizaine d’heures de jeu. Ce long chapitre d’introduction est lent et n’offre qu’une perspective limitée des possibilités qui vous attendent par la suite. Malheureusement, Ubisoft a cette tendance d’offrir des Assassin’s Creed aux introductions trop longues et Valhalla s’inscrit dans cette lignée.

D’autre part, le côté furtivité et assassinat a vraiment été laissé de côté pour cet opus. Le simple fait qu’on puisse mener des raids montre à quel point on peut parvenir à nos fins en massacrant tout sur notre passage. Certes, vous pourrez assassiner dès que vous mettrez la main sur la lame secrète, mais il s’agit d’une option plutôt que d’une mécanique autour de laquelle s’axe le jeu. Rapidement, toutes les techniques servant à assassiner sont mises à l’écart au profit de massacres plus rapides et, somme toute, plus satisfaisants.

D’ailleurs, si vous utilisez l’assassinat, ne vous attendez pas à retrouver de nouvelles techniques. Ubisoft a inclus les mêmes tactiques que par le passé avec une intelligence artificielle aussi bête. Vous devrez encore vous faufiler dans des herbes ou bien dans des bottes de foin et voir vos ennemis à peine réagir lorsqu’ils verront un meurtre être commis à quelques pieds d’eux. Qui plus est, l’aigle emblématique de la série a été remplacé par un corbeau que vous n’utiliserez jamais. Votre bête ailée ne repèrera même plus les ennemis et objets d’intérêt puisque vous pourrez le faire à l’aide de l’une de vos habiletés. Le moins que l’on puisse dire est que la finesse des techniques d’assassinat n’est pas la qualité première de Valhalla.

Assassin's Creed Valhalla
USgamer.net

Devriez-vous y jouer ?

Il faut faire notre deuil de ce qu’était et devait être Assassin’s Creed. La série a pris une autre direction et, pour être bien franc, je n’en suis pas déçu. Être un Assassin est désormais une façon d’être et non une mécanique centrale de la franchise.

On peut déplorer cette décision d’Ubisoft, mais il n’en demeure pas moins qu’à l’instar de ses prédécesseurs, Assassin’s Creed Valhalla est un jeu aussi addictif qu’intéressant. Certes, j’aurais souhaité que certaines problématiques soient adressées, mais au final, j’ai plongé dans cette aventure et je souhaite encore y nager. Si, après une trop longue introduction, vous vous laissez aussi emporter par cette magie scandinave, vous ne le regretterez pas !

Évaluation

Verdict

Faisant reculer l'assassinat au dernier plan, Assassin's Creed Valhalla n'en demeure pas moins une splendide aventure au coeur du monde des redoutables Vikings !

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
assassin's creed valhalla
4

Points forts

  • Visuel tout simplement magnifique
  • Bande sonore envoûtante
  • Progression de personnage plus personnalisée
  • Panoplie d'activités à effectuer, dont de nouvelles qui s'avèrent passionnantes

Points faibles

  • Méthodes d'assassinat peu raffinées et moins utiles que par le passé
  • Intelligence artificielle aussi bête qu'un âne
  • Le corbeau remplaçant l'aigle de la série est plutôt inutile

Les dernières nouvelles

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Essai des Xbox Series S/X: une transition tranquille

Essai des Xbox Series S/X: une transition tranquille

Plus de jeux vidéo

Deux consoles et bien des jeux pour combattre la grisaille de novembre !

Deux consoles et bien des jeux pour combattre la grisaille de novembre !

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !