All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Miitopia: Le retour d’un jeu très particulier de Nintendo

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Étrange expérience qu’est Miitopia. Y ayant amplement joué sur Nintendo 3DS, je me rappelle qu’il s’agissait d’un jeu de rôle aussi bizarre qu’addictif qui mettait en scène des personnages que Nintendo laisse de plus en plus de côté. Ainsi, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai appris que la firme japonaise et le studio Greezo prévoyaient le ramener en HD sur la Nintendo Switch. Or, tout compte fait, disons que le même constat se dégage par rapport à la version originale.

  • Disponible sur: Nintendo Switch
  • Prix: 64,99$ + txs

Une quête étrange avec une originalité dépendant de vous

Vous vous en doutez probablement, mais Miitopia met en scène les fameux Miis créés par Nintendo à l’époque de la Wii. Vous plongerez au coeur du royaume de Miitopia alors que le sinistre Avatar du mal a volé le faciès d’à peu près tous les habitants. Ce sera donc à vous, simple Mii, de partir à la chasse aux créatures de cet avatar du mal absolu afin de redonner son visage à chaque habitant, le tout en sauvant quelques princesses et rois au passage.

Dès les premiers instants, on se rend compte à quel point Miitopia est un jeu étrange. Tirant profit de la personnalisation des Miis, le jeu vous invitera non seulement à créer votre héros, mais aussi la majorité des personnages que vous croiserez. De ce fait, vous pourrez intégrer au jeu des personnages issus de votre entourage ou bien en concevoir comme bon vous semblera. Ce faisant, vous assisterez à des scènes particulièrement absurdes à travers l’humour particulier et totalement assumé du jeu.

Pour vous donner une idée, j’ai importé des Miis créés par la communauté à partir de la version Nintendo 3DS de Miitopia. Ainsi, mon équipe fut composée de personnages tels que Mario, Iron Man, Batman, Jésus et Harry Potter tandis que j’ai sauvé le roi Burger King et la princesse Rosalina alors que cette dernière était promise au machiavélique prince Donald Trump !

Bref, il n’appartient qu’à vous de tirer profit de la personnalisation des Miis et de leur attribuer des rôles. Chose certaine, vous pouvez créer un jeu totalement déjanté qui vous fera sourire, spécialement si vous décidez de concevoir des Miis à partir de vos proches puis de les intégrer à l’aventure !

Des mécaniques très particulières

À la base, Miitopia est un jeu de rôle unique en son genre. En effet, les mécaniques du jeu sont plutôt particulières, ce qui pourrait quelque peu vous déstabiliser en début de quête.

Ainsi, chaque personnage aura une classe que vous lui attribuerez. S’il existe bel et bien des classes classiques aux jeux de rôle telles que le guerrier, le prêtre, le voleur ou le mage, certaines, comme le scientifique, le félin ou encore le chanteur, accentuent l’absurdité particulière de Miitopia. Néanmoins, chaque classe vous octroiera des avantages et inconvénients de sorte que, comme dans tout jeu de rôle, avoir une équipe balancée facilitera votre aventure.

Autre élément crucial étant au coeur de l’expérience du jeu: les relations entre les personnages. En effet, vous pourrez améliorer l’amitié entre vos personnages en les faisant dormir dans la même chambre, en leur permettant d’effectuer des sorties ensemble ou simplement en assistant à certaines actions en cours d’aventure. Plus vos personnages seront liés, plus ils s’entraideront dans les combats et plus ils débloqueront de techniques pouvant avoir un grand impact face à des monstres. Un groupe tissé serré peut faire rapidement basculer le cours d’un affront, croyez-moi !

Autrement, vos Miis auront aussi des envies particulières auxquelles vous pourrez répondre entre les tableaux. En outre, vous pourrez leur donner des mets qui modifieront leurs caractéristiques ainsi que de l’argent afin qu’ils puissent aller s’acheter du meilleur équipement. De ce fait, même si vous amasserez des sommes d’or colossales, il n’y aura pas de boutique où les dépenser, simplement des envies à combler chez vos Miis.

Vous êtes donc à même de constater que tout au sein de Miitopia est particulier. Voyez ce dernier comme un jeu de rôle très léger et plutôt facile agissant davantage comme une introduction aux jeux de rôle. Malgré l’étrangeté englobant l’ensemble des mécaniques, le tout demeure fonctionnel et, surtout, très accrocheur.

Nintendo.com

Répétition et actions limitées au rendez-vous

Malgré l’attrait indéniable qu’il provoque, Miitopia n’en demeure pas moins un jeu très répétitif dans lequel vous n’aurez qu’une interaction limitée avec l’action à l’écran. En fait, il faut voir ce jeu comme une aventure à déroulement automatique dans lequel on assiste davantage aux péripéties de nos personnages plutôt que d’y prendre une part active.

Ainsi, chaque niveau n’est qu’un chemin à déroulement automatique avec des sentiers à emprunter. Vos Miis gambaderont sans que vous puissiez agir sur quoi que ce soit, et même lorsqu’ils s’arrêteront, ce sera souvent pour ouvrir un coffre ou bien pour discuter sans que vous puissiez faire une quelconque action.

Même lors des combats surgissant la majorité du temps à la croisée de deux sentiers, les interactions sont très limitées. Hormis votre personnage de départ, le jeu contrôlera les actions de votre groupe ainsi que celles des créatures que vous affronterez. Vous, vous assisterez à ces combats en n’effectuant des choix que lorsque le tour de votre Mii arrivera. Vous aurez alors l’occasion de sélectionner sa prochaine action ainsi que de soigner les membres de votre équipe à l’aide de salières géantes (oui, vous avez bien lu).

Ces interactions très limitées en démoraliseront plus d’un tant Miitopia nous donne souvent l’impression d’assister à une pièce de théâtre plutôt que de jouer à un jeu. Le simple fait que l’on puisse accélérer la cadence en pressant sur un bouton et qu’on exploite cette option sans arrêt ne fait que démontrer à quel point le jeu n’a pas tant été conçu pour être interactif.

Nintendolife.com

Un facteur chance trop présent

Outre l’interaction limitée, un autre problème de la version Nintendo 3DS s’est transposé dans la version Nintendo Switch. Son nom: la chance.

Malheureusement, le facteur chance occupe une place trop importante dans certaines facettes du jeu. Par exemple, vous obtiendrez des tickets afin de pouvoir jouer à un jeu de roche-papier-ciseau ou bien pour gagner des prix avec une roulette. Or, comme vous pouvez le deviner, on n’a aucune influence sur une partie de roche-papier-ciseau ni sur l’endroit où la roulette s’arrêtera. Pour gagner, il faut donc tout simplement s’en remettre à la chance.

Même constat lorsqu’on s’occupe de nos Miis. Lorsqu’ils voudront aller s’acheter de l’équipement, vos Miis pourraient très bien revenir avec ce qu’ils désiraient…ou pas. Impossible de le prédire, et ce faisant, attendez-vous à perdre des sommes d’argent sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit. D’autre part, lorsque vous leur donnerez à manger, vous devrez leur offrir les plats que vous trouverez par essais et erreurs. En outre, si certains mets seront très appréciés par l’un ou l’autre de vos Miis, d’autres seront détestés. Encore une fois, impossible de le prédire avant de faire des essais, la chance étant encore omniprésente dans cette facette du jeu.

iMore.com

Nouveautés en demi-teinte

En terminant, il est indéniable que la version Nintendo Switch possède plusieurs nouveautés par rapport à la version Nintendo 3DS. Certaines sont positives, d’autres un peu moins.

Parmi celles qui sont les bienvenues, on note notamment l’arrivée de quelques nouvelles classes ainsi que du cheval. Ce dernier est particulièrement utile puisqu’il possède de puissantes techniques. Forgez des amitiés avec votre animal à quatre pattes et vous verrez qu’il pourra à lui seul vous faire gagner bien des combats !

Autrement, Greezo a inclus davantage d’options de personnalisation pour les Miis. Vous retrouverez donc plus d’items afin de modifier l’apparence de vos personnages, notamment au niveau des perruques. Or, il ne s’agit que d’éléments esthétiques. Rien dans la personnalisation n’a d’impact sur le jeu comme tel, de sorte que ces ajouts sont uniquement destinés à ceux aimant jouer avec le look de leurs personnages.

Au niveau technique, on a évidemment rehaussé la qualité visuelle en portant le jeu d’origine sur Nintendo Switch. Miitopia est désormais offert en HD avec des couleurs plus vives, de magnifiques effets aquatiques et des textures plus lisses. En revanche, les Miis étant carrés par nature, attendez-vous à retrouver des personnages polygonaux aux expressions faciales loufoques, mais limitées. Des ralentissements sont également visibles à plusieurs endroits, spécialement lorsqu’il y a trop de personnages à l’écran. Pour un jeu issu de Nintendo, c’est décevant.

Côté sonore aussi, Miitopia a droit à des échantillons musicaux de meilleure qualité que sur Nintendo 3DS. Or, je dois vous mettre en garde: le bruitage ainsi que la musique du jeu sont très irritants. À l’instar de la musique, les effets sonores sont très enfantins et aigus. À titre d’exemple, j’ai laissé l’écran d’accueil pendant quelques minutes puisque j’étais occupé à une autre tâche. Avant d’avoir terminé cette dernière, je suis retourné au menu principal de ma console tant mes pauvres oreilles n’en pouvaient plus !

Nintendo.com

Devriez-vous y jouer ?

Miitopia est un jeu de rôle unique en son genre. S’il n’est aucunement destiné aux amateurs de jeux de rôle conventionnels, il a définitivement un public en ceux aimant l’humour absurde et étant à la recherche d’un jeu de rôle léger. Qui plus est, vous en aurez pour quelques dizaines d’heures afin de le traverser, spécialement si vous désirez compléter tous les tableaux à 100% et obtenir les 273 médailles du jeu.

Au bout du compte, considérant les particularités de Miitopia, essayez la démo offerte sur le eShop afin de savoir si vous faites partie du public pensé par Nintendo avec son jeu de rôle n’ayant pas son pareil !

Évaluation

Verdict

Léger et très particulier, Miitopia s'adresse à un public recherchant un jeu de rôle léger et qui ne sourcillera pas devant un humour plutôt absurde.

Note finale : 3.5 sur un total de 5
Critères
Miitopia
3.5

Points forts

  • Humour léger et absurde
  • Style léger et décontracté pour ceux cherchant un jeu de rôle simple
  • Durée de vie pouvant atteindre plusieurs dizaines d'heures

Points faibles

  • Très répétitif
  • Interactions très limitées nous reléguant souvent à un rôle de spectateur
  • Ambiance sonore à faire saigner les tympans

Les dernières nouvelles

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Plus de jeux vidéo

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Les 20 ans de la GameCube: 10 faits cocasses sur la console cubique de Nintendo

Les 20 ans de la GameCube: 10 faits cocasses sur la console cubique de Nintendo

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !