Test du jeu Pokémon Legends: Arceus – Reconstruire une série pour le mieux

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Malgré quelques mécaniques différentes ici et là, la franchise Pokémon a toujours offert le même genre d’aventures. Ainsi, dans pratiquement tous les opus, nous devions traverser une contrée, attraper des créatures dans des hautes herbes, récolter des badges, défier des chefs de gyms puis combattre les quatre meilleurs dresseurs de la région. Or, tout cela, c’était avant Pokémon Legends: Arceus, le plus récent opus développé par Game Freak qui déconstruit les bases de la série. Comme vous le verrez, ce grand risque en valait la peine !

  • Disponible sur: Nintendo Switch
  • Prix: 79,99$ + txs

Le dresseur venu de l’au-delà

Pokémon Legends: Arceus prend place bien avant les événements de tous les autres Pokémon, spécialement ceux présentés dans Pokémon Diamond et Pokémon Pearl. Ainsi, on se retrouve dans ce qu’était autrefois la région de Sinnoh alors que les humains survivent aux dangers que représentent les Pokémons. Les petites créatures dociles et adorables des autres jeux font désormais place à des monstres hostiles envers les humains, plusieurs n’hésitant pas à les attaquer à vue. Le changement de ton de la série est donc aussi prononcé que déstabilisant.

Vous, vous incarnez un dresseur littéralement descendu du ciel. Envoyé par la divinité Arceus, vous devrez venir en aide aux humains grâce à vos dons naturels pour attraper et diriger des Pokémons. Rapidement, vous deviendrez celui capable d’aider la patrouille Galaxy et les clans de la région de Hisui face aux menaces des Pokémons, le tout en élucidant le mystère de votre identité.

L’ambiance de Pokémon Legends: Arceus n’a donc rien à voir avec celle généralement plus joviale des autres volets. Nous sommes catapultés dans un monde au sein duquel les Pokémons sont hostiles et qui nous amène graduellement à comprendre l’origine de certains éléments narratifs de la franchise. Mieux encore, des questionnements seront amenés par rapport à l’esclavage des Pokémons, faisant ainsi miroiter le traitement que nous réservons aux animaux dans la vie réelle.

Un peu plus sérieux malgré une ambiance visuelle conservant les personnages enfantins de la franchise, le scénario de Pokémon Legends: Arceus s’avère être une belle surprise qui vous amènera à reconsidérer le traitement réservé aux Pokémons par les humains.

Explorer le monde des Pokémons comme jamais auparavant

Comme je le mentionnais, le jeu prend place bien avant les événements des autres volets de la série. Ainsi, oubliez les badges, les gyms et le fameux groupe composant l’Elite Four; tout cela n’existe pas dans Pokémon Legends: Arceus. En fait, vous vous retrouvez à une époque où les avancées technologiques sont limitées et au sein de laquelle les Poké Balls viennent à peine d’être inventées !

Nous nous retrouvons donc bien loin des villes futuristes ainsi que des appareils hautement avancés présentés dans la majorité des jeux de la franchise. Cet archaïsme se reflète à même votre quête principale, qui sera d’explorer les cinq régions d’Hisui afin d’y répertorier l’ensemble des Pokémons de cette contrée. De ce fait, vous garnirez le tout premier Pokédex de l’histoire, présenté cette fois-ci sous la forme d’un calepin avec des notes manuscrites.

Qui dit premier Pokédex dit également des informations minimales sur les Pokémons que vous rencontrerez. Pokémon Legends: Arceus brise donc la formule classique Pokémon en introduisant des objectifs spécifiques à atteindre pour chaque créature. Ainsi, pour chaque Pokémon, vous devrez en attraper une certaine quantité, en battre un certain nombre, en voir exécuter des techniques précises, etc. Divers de ces objectifs seront également reliés à des missions secondaires qui vous amèneront à en connaître davantage sur certains de leurs comportements, incluant les mouvements étranges de Mr. Mime ou comment Zubat réussit à se diriger en n’ayant pas de yeux.

Une fois des objectifs complétés dans votre Pokédex, vous pourrez retourner auprès du professeur Laventon dans l’un des camps de fortune du jeu. Le professeur attestera vos découvertes et vous octroiera de l’argent ainsi que des points d’expédition. Ceux-ci vous serviront à augmenter votre niveau de membre de l’équipe Galaxie afin d’obtenir des bonis, incluant l’obéissance des Pokémons d’un niveau de plus en plus élevé ainsi que plus d’argent pour vos découvertes.

Voyez donc que la formule classique de Pokémon a été complètement modifiée. De jeux plutôt linéaires dans lesquels on devait attraper des créatures pour obtenir la meilleure équipe possible, on se retrouve avec un jeu dans lequel il faut explorer et expérimenter. Pokémon Legends: Arceus vous incitera à prendre des risques et à oser des tactiques que vous n’auriez jamais réalisées dans un autre Pokémon. Laissez-moi vous dire que la pléthore d’objectifs à réaliser pour remplir notre Pokédex devient rapidement addictive, nous accrochant littéralement à l’aventure et nous faisant réaliser que ce changement drastique en a valu le coup.

IGN.com

Quand The Legend of Zelda inspire Pokémon

Si vous êtes un fan de Nintendo, vous remarquerez rapidement que Pokémon Legends: Arceus fut inspiré par un autre jeu majeur paru aux débuts de la Nintendo Switch. En effet, sans être directement calqué, le jeu fait penser à un certain The Legend of Zelda: Breath of the Wild.

De prime abord, les cinq zones d’Hisui sont autant de mondes ouverts dans lesquels vous serez libre de vous promener comme vous le voudrez. Vous y verrez les Pokémons dans leurs habitats naturels et pourrez expérimenter à votre guise selon les objectifs du Pokédex que vous voulez atteindre. Le fait de pouvoir se promener librement, d’attraper des Pokémons ou d’en combattre en temps réel et d’avoir une panoplie d’objectifs ainsi que de missions à compléter est, pour un fan de Pokémon, le jeu d’aventure exploratoire en 3D qu’on attendait depuis des décennies.

Pokémon Legends: Arceus introduit aussi la possibilité de récolter des ressources afin de fabriquer des objets. Un peu partout dans le jeu, vous pourrez amasser des matières premières qui vous serviront à fabriquer différents types de Poké Balls, des potions, des objets de soin, etc. Mieux encore, vous n’aurez pas à retourner aux camps puisque vous pourrez concevoir des objets où vous le voudrez. Game Freak a ainsi repris la mode de fabrication présente dans de nombreux jeux depuis plusieurs années en l’intégrant à merveille avec la dimension de survie mise de l’avant.

Les éléments techniques vous rappelleront aussi étrangement ceux de Breath of the Wild. En outre, le grain visuel particulier de ces aventures est étrangement similaire, tout comme les pièces musicales qui ne sont pas audibles en tout temps. Néanmoins, aussi étrange que cela puisse paraître, Pokémon Legends: Arceus est moins impressionnant que Breath of the Wild. En effet, le taux d’images par seconde fléchit régulièrement et des bogues de collision sont présents un peu partout. Pire, les animations sont fortement saccadées lorsqu’on regarde au loin et plusieurs textures sont pixelisées, dont les surfaces aqueuses. Ainsi, si les environnements nous font sentir dans de grands espaces, leur beauté ne leur rend malheureusement pas justice.

Cheatssheet.com

Des combats classiques modernisés

C’est bien beau l’exploration, mais y a-t-il des combats au sein du jeu ? Après tout, on a toujours récolté des Pokémons dans le but de monter une équipe et voir nos monstres s’affronter.

Rassurez-vous: oui, il y a bel et bien des combats. En fait, en tout temps, vous pourrez envoyer l’un de vos Pokémons en affronter un autre dans la nature. De plus, certains dresseurs vous défieront. Lors des combats, vous retrouverez les mécaniques au tour par tour classiques de la formule Pokémon. Néanmoins, contrairement aux autres jeux, ne vous attendez pas à des combats contre une panoplie d’entraîneurs ni même à la présence de multijoueur compétitif, cette dimension ayant été laissée de côté pour ce volet.

Ceci dit, quelques nouveautés surprenantes ont été intégrées aux affronts. Désormais, vos Pokémons pourront maîtriser leurs techniques. Ce faisant, à l’image de la série Bravely Default, vous pourrez exécuter des aptitudes normalement, avec une puissance plus élevée ou bien avec plus d’agilité. Chaque choix imposera un sacrifice, mais qui pourrait faire tourner le vent d’un combat. Bien utilisé, ce système peut s’avérer crucial pour certains des combats les plus difficiles du jeu.

Autre nouveauté: les Pokémons Alpha et les Pokémons Nobles. Les premiers seront des versions beaucoup plus grosses et puissantes des Pokémons normaux que vous retrouverez dans la nature. Ils auront des techniques que n’auront pas leurs alter-egos et pourront décimer votre équipe aisément, spécialement en début de partie. Les Pokémons Nobles sont les boss du jeu et proposent des combats spéciaux dans lesquels vous et vos Pokémons devrez coopérer pour les vaincre. Par exemple, pour le premier Pokémon Noble du jeu, il vous faudra lancer des Poké Balls spéciales pour l’affaiblir entre deux combats contre l’une de vos créatures.

Game Freak n’a donc pas omis l’un des éléments à la base même de la franchise. Néanmoins, les combats sont moins cruciaux et omniprésents que par le passé, laissant une plus grande place à l’exploration et l’expérimentation. Toutefois, préparez-vous puisque malgré une présence moins importante, les combats du jeu sont relevés. Pour avoir joué à tous les jeux Pokémon, je peux vous certifier que Pokémon Legends: Arceus est l’opus le plus difficile tant les Pokémons frappent fort, même lorsqu’on les confronte à l’un de nôtres avec un niveau beaucoup plus élevé !

Dotesports.com

Plus de fluidité grâce à des mécaniques améliorées

Ce qui m’a particulièrement plu au sein de Pokémon Legends: Arceus est le fait que Game Freak ait appris de ses erreurs. Autant le jeu est le plus déstabilisant et hostile de la série, autant il est aussi le plus accessible puisque le studio y a apporté toute une série d’ajustements faisant une énorme différence.

En outre, le fait de pouvoir se promener librement tant à l’extérieur qu’à l’intérieur des combats est extrêmement plaisant. Vous pouvez très bien envoyer l’un de vos Pokémons combattre et continuer à vous promener ou bien lancer deux Poké Balls l’une après l’autre pour attraper deux Pokémons à proximité. Plus besoin d’attendre le défilement de textes narrant chaque action, tout est instantané !

Le contrôle de nos Pokémons est également bien plus présent que dans les autres jeux. Désormais, on décide quand nos Pokémons évoluent plutôt que de les voir évoluer automatiquement lorsqu’ils atteignent un certain niveau. Il est également possible de sélectionner manuellement les techniques de chacun de nos Pokémons sans que ceux-ci ne les oublient. Certes, chaque Pokémon pourra encore avoir quatre techniques en sa possession, mais pas au détriment d’une technique qu’il devra oublier. On peut donc davantage modifier nos Pokémons que par le passé, ce qui est fort agréable.

Le jeu contient aussi une panoplie d’options pour nous faciliter la vie. Points de voyage rapide un peu partout, repères qu’on peut apposer sur la carte de chaque région d’Hisui et points d’expérience accumulés en temps réel par nos créatures sont quelques-uns des éléments qui vous rendront la vie beaucoup plus facile qu’au sein d’autres jeux de la franchise. Même la quête des Shiny fut énormément simplifiée. Certes, les Pokémons Shiny demeurent rares, mais ils sont bien plus faciles à attraper et, surtout, à voir que dans tous les autres jeux Pokémon, exception faite de Pokémon Let’s Go.

On aurait simplement souhaité que certaines quêtes sont un peu moins répétitives et laborieuses pour rendre le jeu encore plus fluide. En outre, vous aurez une quête obligatoire vous demandant de récolter 117 particules à travers Hisui, et ce sans aucune indication. Cela m’a rappelé la désagréable quête des morceaux de la Triforce de The Legend of Zelda: Wind Waker et reflète malheureusement quelques petits ratés face à certaines missions du jeu. Il n’empêche qu’au-delà de cela, Pokémon Legends: Arceus demeure une aventure fantastique et accessible, que vous soyez ou non amateur de ces petits monstres.

USATodayftw.com

Devriez-vous y jouer ?

J’étais très sceptique envers Pokémon Legends: Arceus. Son concept, son ton et le risque pris par Game Freak ne m’inspiraient aucune confiance. Or, force est d’admettre que mon scepticisme était mal placé. S’il s’avère le jeu Pokémon le plus original à ce jour, il est aussi le meilleur depuis au moins 20 ans. La liberté proposée couplée à une jouabilité plus moderne en font l’aventure Pokémon qu’on attendait depuis des décennies.

Il reste à espérer que Game Freak poursuivra dans la même voie et nous proposera de nouveaux Pokémons dans ce genre au cours des prochaines années. Avec plus de casse-tête, de quêtes diversifiées et, bien sûr, de Pokémons, un autre volet du même style pourrait surclasser l’aventure offerte aujourd’hui, qui est en soi un incontournable sur Nintendo Switch !

Évaluation

Verdict

Déroutant, Pokémon Legends: Arceus est le volet le plus risqué du studio Game Freak tout en étant celui le plus accompli des dernières décennies.

Note finale : 4.5 sur un total de 5
Critères
pokemon legends arceus
4.5

Points forts

  • Monde ouvert scindé en cinq régions addictif à explorer
  • Mécaniques modernisées rendant l'expérience bien plus fluide et divertissante que les autres jeux Pokémon
  • Le mélange temps réel et tour par tour est parfait

Points faibles

  • Visuel comportant son lot de ralentissements, pixels et mauvaises textures
  • Certaines quêtes sont redondantes et peu intéressantes
  • Certaines actions peuvent être mêlantes, spécialement celles qui s'alternent avec le bouton X

Les dernières nouvelles

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Plus de jeux vidéo

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis plus d'une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 23 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Il a également collaboré au magazine Web AffairesDeGars.com pendant une dizaine d'années avant de transporter sa passion du jeu vidéo sur Branchez-Vous. Par ailleurs, Daniel partage cette dernière par la parole grâce à d'autres projets, dont une chronique hebdomadaire sur les ondes de CHOI Radio X et la chaîne YouTube M2Gaming.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !