Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Difficile d’affirmer si Nintendo s’attendait au succès obtenu par Splatoon lorsqu’il a lancé ce dernier en 2015. Étrange concept mêlant le monde aquatique avec celui du jeu de tir à la première personne, Splatoon est rapidement devenu un véritable phénomène ayant rivalisé avec les plus grands jeux multijoueur du monde. Deux itérations plus tard, force est d’admettre que la formule fonctionne toujours même si on sent que l’originalité commence à faire défaut.

  • Disponible sur: Nintendo Switch
  • Prix: 79,99$ + txs

Un meilleur mode solo

D’emblée, les amateurs de Splatoon se retrouveront en terrain connu. En effet, l’essence même de la franchise n’a aucunement été modifiée pour ce troisième opus. Vous pourrez donc personnaliser votre Inkling à l’aide de quelques options puis vous promener dans le même univers éclaté que celui des précédents Splatoon. Or, que vous soyez un néophyte ou un vétéran, le jeu vous encouragera à aller faire un tour dans son mode solo afin de vous familiariser avec ses bases ainsi que ses nombreuses armes.

Bien qu’elle paraisse on ne peut plus classique au premier coup d’oeil, la campagne de Splatoon 3 est plus grosse et intéressante que celle de Splatoon 2. Dans les souliers de votre Inkling, vous devrez purger un archipel d’îles infecté par une étrange substance poilue. Pour cela, il vous faudra compléter des dizaines de niveaux renfermés au sein de bouilloires. Ce faisant, vous aurez l’occasion de récolter des oeufs de poisson pouvant décupler la force du petit animal qui vous accompagnera et ainsi éradiquer cette substance toxique.

Chaque niveau de la campagne représente un défi en soi. Parfois, vous devrez y compléter des séries de casse-tête tandis qu’en d’autres occasions, vous devrez plutôt y naviguer afin de massacrer des ennemis. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un excellent terrain d’entraînement qui vous familiarisera avec la quantité surprenante d’armes offertes. À cet effet, j’ai notamment eu des coups de coeur pour le grand pinceau similaire à une épée ainsi que pour l’arc pouvant projeter trois bombes d’encre. Puisque chaque arme offre ses propres possibilités tactiques, la campagne solo vous aidera à déterminer lesquelles seront les plus efficaces selon votre style de jeu.

D’autre part, la structure un peu plus à monde ouvert à l’extérieur des niveaux rend l’exploration plus intéressante qu’au sein de Splatoon 2. En outre, vous découvrirez une multitude de secrets afin de récolter des objets de personnalisation ainsi que des oeufs de poisson. De plus, vous tomberez sur des ballons à faire exploser représentant autant de petits défis à travers lesquels vous devrez tirer sur vos cibles le plus rapidement possible.

En somme, Nintendo a créé la meilleure campagne de l’univers Splatoon à ce jour. Non seulement les niveaux sont-ils aussi diversifiés que bien conçus, mais l’exploration à l’extérieur de ceux-ci est bien plus satisfaisante qu’au sein du précédent jeu de la série.

Multijoueur conservateur, mais répondant aux besoins des fans

Si vous connaissez Splatoon, vous savez que le principal attrait de ces jeux est le multijoueur. Splatoon 3 n’y échappe pas puisque ce sont à travers ses modes multijoueur que le jeu prend tout son sens.

Si vous n’importez pas votre profil de Splatoon 2, vous débuterez au rang d’expérience 1 en n’ayant accès qu’au mode classique de la série. Dans ce dernier, deux équipes de quatre joueurs s’affrontent afin de répandre la plus grande quantité d’encre sur le terrain. Chaque tache d’encre posée sur le sol vous gratifiera de points, faisant en sorte que vous pourrez accumuler des points et obtenir de l’expérience peu importe votre niveau d’expertise au sein de la série. L’équipe gagnante sera celle ayant recouvert le plus grand pourcentage d’encre sur le niveau.

Après quelques heures de jeu et un certain nombre de niveaux d’expérience acquis, vous débloquerez d’autres modes destinés aux joueurs plus expérimentés. Dans l’un d’eux, vous devrez non seulement vous battre contre vos adversaires, mais aussi remplir des objectifs à chaque partie. Puis, le fameux mode coopératif Salmon Run effectue un retour attendu en proposant des ennemis ainsi que des boss encore plus déments qu’au sein de Splatoon 2. D’ailleurs, vous pourrez désormais lancer des oeufs d’or obtenus après avoir éliminé un boss. Cela vous permettra notamment d’enchaîner des attaques dévastatrices avec vos coéquipiers et maximiser votre puissance d’attaque lors de vos parties.

Ceci dit, même s’il n’y a pas de nouveautés aussi majeures que l’inclusion du mode Salmon Run dans Splatoon 2, Nintendo a modifié une panoplie d’éléments multijoueur afin de rendre l’expérience beaucoup plus agréable. Par exemple, lorsque vous activerez l’option pour commencer une partie, vous n’aurez plus à attendre devant un écran statique afin que d’autres joueurs s’y joignent. Vous pourrez plutôt vous promener librement dans un lobby et vous entraîner sur des cibles avant que la partie débute. De ce fait, vous pourrez continuer à parfaire vos techniques de façon beaucoup plus interactive et stimulante qu’au sein de Splatoon 2.

Splatoon 3 permet aussi de conserver une équipe avec laquelle on a du plaisir à jouer. De ce fait, si vous vous réunissez entre amis ou que vous faites partie d’une escouade, vous pourrez demeurer avec les mêmes joueurs plutôt que d’avoir de nouveaux alliés à chaque partie. C’est non seulement plus intéressant dans les modes compétitifs, mais c’est surtout beaucoup plus agréable d’affronter des créatures dans le mode Salmon Run avec des joueurs avec qui on s’entend bien.

Nintendo a aussi ajouté des points tactiques ainsi que des niveaux encore plus divertissants qu’au sein de Splatoon 2. Si la majorité des meilleurs niveaux de ce dernier sont de retour, les développeurs ont quand même apporté des modifications et inclus de nouveaux niveaux pour permettre de diversifier ses tactiques. Par exemple, vous verrez que certains tableaux offriront des points de vue idéaux pour les tireurs d’élite tandis que d’autres seront mieux adaptés pour les armes à courte portée que certains tableaux des précédents Splatoon.

En somme, le multijoueur de Splatoon 3 a obtenu des modifications ainsi que des ajouts qui étaient demandés par la grande communauté de la série. Si on ne réinvente pas la roue, Nintendo a quand même changé suffisamment d’éléments et inclus énormément de nouveaux items cosmétiques à débloquer pour vous accrocher des dizaines, si ce ne sont des centaines d’heures aux différents modes multijoueur de Splatoon 3.

Splatoon 3
Engadget.com

La recette magique de Splatoon

Comme je l’indiquais un peu plus haut, Nintendo n’a pas changé la recette de Splatoon pour ce troisième opus. Or, comment se fait-il que malgré un jeu similaire à ses prédécesseurs, Splatoon 3 soit aussi accrocheur ?

La réponse n’est pas simple, mais se trouve dans les éléments fondamentaux de Splatoon. En outre, à l’instar de ses prédécesseurs, Splatoon 3 est un jeu facilement accessible. Non seulement son style coloré et déjanté peut convenir à tous, mais ses contrôles sont d’une simplicité désarmante. Que vous décidiez d’y jouer avec ou sans les contrôles gyroscopiques, vous n’aurez aucune difficulté à projeter de l’encre un peu partout pour colorer votre environnement et éliminer vos adversaires.

Par ailleurs, Splatoon met de l’avant un style aussi rapide que satisfaisant. Vous propulserez de l’encre à une vitesse endiablée peu importe votre arme de prédilection, et ce au sein de parties très rapides. Tant les niveaux en solo que les joutes multijoueur sont d’une durée de quelques minutes, vous permettant ainsi d’en profiter même si vous n’avez pas beaucoup de temps libre. Le fait de pouvoir se mouvoir très rapidement en nageant aussi efficacement que par le passé dans l’encre qu’on lance accentue cette impression de jouer dans un jeu dont la rapidité n’a d’égal que la satisfaction qu’on en retire.

Splatoon 3
WePC.com

Trop conservateur ?

Malgré cette bonne vieille recette fonctionnant toujours, Nintendo a joué de très grande prudence avec Splatoon 3. Trop ? À mon avis, oui.

Ainsi, même si le jeu offre une sélection d’items, options, niveaux et armes inégalée jusqu’à présent dans la série, je n’ai pas eu l’impression de jouer à un nouveau jeu. En fait, j’ai plutôt senti que je jouais à une édition améliorée de Splatoon 2 plutôt qu’à un nouvel opus à proprement dit. Avec la même présentation, le même style et des modes similaires, difficile de ne pas avoir un sentiment de déjà-vu. De ce fait, l’écart entre Splatoon 2 et 3 n’est pas aussi flagrant que celui de l’époque entre Splatoon 1 et 2.

Autre déception: le mode solo. Oui, Splatoon 3 offre la meilleure campagne de la franchise à ce jour, mais il en sort le même constat que l’aventure solo de Splatoon 2. En fait, l’aventure solo de ce troisième volet n’est, au final, qu’un gros mode d’entraînement pour nous familiariser avec les armes en vue de jouer en multijoueur. Si vous comptez jouer à Splatoon 3 en solo, vous n’aurez qu’une campagne d’environ cinq heures à vous mettre sous la dent avec cette impression que vous ne faites que vous entraîner pour d’autres modes. Malheureusement, Nintendo n’a pas encore réussi à développer un mode solo se détachant réellement de la portion multijoueur si bien qu’on ne peut recommander Splatoon 3 pour un joueur ne désirant pas plonger dans ses modes en ligne.

Splatoon 3
Splatoon 3 mode solo

Devriez-vous y jouer ?

Splatoon 3 est sans contredis le meilleur jeu de la série à ce jour. Sa rapidité, ses améliorations et sa panoplie d’armes en font un jeu à l’attrait indéniable et au plaisir garanti. En revanche, force est d’admettre que Nintendo commence à manquer d’originalité. Plutôt que d’innover, les développeurs ont bonifié l’offre de Splatoon 2. Les amateurs seront conquis, mais n’auront quand même pas le sentiment de jouer à un véritable nouvel opus. Qui sait, peut-être que trois volets en sept ans est un peu trop et qu’une pause pourrait aider à nourrir la créativité des concepteurs.

Évaluation

Verdict

Aussi rapide, intense et satisfaisant que ses prédécesseurs, Splatoon 3 ravira les fans de la série malgré un conservatisme se faisant de plus en plus sentir.

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
Splatoon 3
4

Points forts

  • Style de jeu aussi rapide et accrocheur qu'au sein des autres opus
  • Plusieurs nouvelles options en multijoueur, dont le lobby
  • Beaucoup plus d'armes que par le passé, dont un gros pinceau et un arc tirant des bombes

Points faibles

  • Splatoon 2.5 et non 3 ? La question se pose.
  • Mode solo plus étoffé, mais n'étant qu'un gros mode d'entraînement au multijoueur
  • Jouer en solo équivaut à une campagne d'environ cinq heures sans rejouabilité

Les dernières nouvelles

32 millions d’utilisateurs connectés, qu’est-ce qui fait le succès de Steam?

32 millions d’utilisateurs connectés, qu’est-ce qui fait le succès de Steam?

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Plus de jeux vidéo

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

10 des meilleurs jeux créés par une seule personne

10 des meilleurs jeux créés par une seule personne

Les ventes de la Nintendo Switch en voie de surpasser celles de la PlayStation 4

Les ventes de la Nintendo Switch en voie de surpasser celles de la PlayStation 4

Populaires

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis plus d'une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 23 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Il a également collaboré au magazine Web AffairesDeGars.com pendant une dizaine d'années avant de transporter sa passion du jeu vidéo sur Branchez-Vous. Par ailleurs, Daniel partage cette dernière par la parole grâce à d'autres projets, dont une chronique hebdomadaire sur les ondes de CHOI Radio X et la chaîne YouTube M2Gaming.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !