32 millions d’utilisateurs connectés, qu’est-ce qui fait le succès de Steam?

Par Alexis Le Marec – le dans Actualités

 

Malgré les jeux offerts par l’Epic Game Store, Steam demeure le poids lourd numéro un, à tel point que les éditeurs qui avaient quitté la plateforme comme Ubisoft ou Electronic Arts sont obligés de revenir vers le magasin en ligne et n’ont d’autre choix d’accepter des conditions moins généreuses que ses concurrents.

 

Après avoir rassemblé plus de 20 millions d’utilisateurs connectés en mars 2020, Steam vient à nouveau d’exploser ce record avec précisément 31 955 733 millions d’utilisateurs connectés simultanément. Bien sûr il faut relativiser un peu ces chiffres. Il n’y avait pas 32 millions de personnes qui jouaient en même temps, mais 32 millions de comptes et donc d’ordinateurs connectés à Steam dont 9 423 733 qui jouaient à un jeu.

Cela reste tout de même un chiffre impressionnant, d’autant plus que plusieurs éditeurs de renom ont voulu s’émanciper de Steam ces dernières années en lançant leur propre launcher et magasin en ligne. Malheureusement pour eux, le succès ne sembler pas au rendez-vous, les forçant par la même occasion à revenir vers Steam, y compris Ubisoft qui avaient signé un accord d‘exclusivité sur 5 ans avec l’Epic Game Store.

 

Pourquoi un tel succès ?

 

Le succès de Steam tient à plusieurs raisons et la première est bien sûr son ancienneté sur le marché. Apparu plus de dix ans avant la concurrence, la magasin en ligne de Valve a su se forger une communauté solide habituée à utiliser son service.

L’autre raison vient également de sa stabilité et l’absence de problèmes techniques graves. Il arrive parfois qu’un jeu connaisse des problèmes de lancement sur Steam qui soient liés à la plateforme, sauf que ces problèmes sont généralement corrigés rapidement. Du côté de l’Epic Game Store, un jeu comme Watch Dogs 2 est impossible à lancer, et rien n’est corrigé depuis des années. Résultat, les pages sur Reddit s’accumulent au sujet du titre d’Ubisoft, contribuant à saper l’image de marque des deux sociétés.

Steam propose de nombreuses fonctionnalités prisées des joueurs et parfois absentes de l’Epic Game store ou de GOG (le magasin de Cd Projekt RED) comme le très prisé et indispensable compteur de FPS qui comme tout le monde le sait peut empêcher psychologiquement les joueurs PC de jouer.

 

La fatigue des launcher

 

L’autre problème vient du nombre de magasins en ligne des éditeurs qui commence réellement à devenir lourd. Entre Ubisoft, Rockstar, Electronic Arts, Activision, GOG, Epics Games store et même Amazon… tous ces magasins sont devenus une véritable plaie à gérer sur PC. Rien qu’à l’installation, il faut télécharger et installer une dizaine de programmes. Alors que le choix entre Steam, Epic Game Store et GOG eut été logique et aurait permis une concurrence plus saine, voilà que les éditeurs forcent à devoir utiliser d’autres programmes qui alourdissent encore le lancement des jeux, sans parler des problèmes de compatibilité avec certains jeux.

Résultat, les joueurs en ont assez et se cantonnent à Steam, à l’exception notable de Battlenet qui bénéficie de sa couronne d’ancienneté et du succès de WOW et Call of Duty. Du côté de l’Epic Game Store, sa stratégie d’offrir un jeu par semaine s’avère un peu payante pour certaines exclusivités. Les joueurs achètent, mais nombreux sont ceux qui attendent encore un lancement sur Steam pour mettre la main à la poche. Enfin, la seule exception vient de Microsoft et de son application Xbox sur PC. Même si elle connait encore des problèmes de licence forçant parfois à effacer et retélécharger un jeu acheté, le Game Pass contribue à faire oublier l’interface, les bogues ou l’absence de fonctionnalités comme le fameux compteur de FPS.

 

 

 

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis