Après ChatGPT, un «robot-avocat» pour réduire vos factures

Par Alain McKenna – le dans Actualités

Si vous suivez un peu les technos vous avez probablement entendu parler au fil de la dernière semaine d’une nouvelle application d’IA nommée ChatGPT, qui répond dans un langage tout à fait naturel à des questions qu’on lui pose de façon là aussi tout à fait naturelle. Ça fait beaucoup jaser, surtout parce que cette application est remplie de potentiel, mais comme c’est tout nouveau, on attend encore ses premières applications concrètes.

Or, une de ces applications pourrait déjà avoir vu le jour. Les gens derrière le service en ligne de contestation de contraventions et d’autres frais négociables DoNotPay viennent de mettre en ligne ce qui selon eux serait le premier « robot avocat » au monde. Il a été créé à partir du même modèle de compréhension du langage que ChatGPT, soit GPT-3.

Ce qu’il y a de bien à propos de cet avocat robotisé, c’est qu’il peut non seulement négocier à la baisse des frais comme ceux qu’on paie parfois en trop et sans nécessairement le savoir sur certaines de nos factures mensuelles, mais il peut aussi le faire pour nous, sans notre intervention directe.

DoNotPay a partagé en début de semaine une démo de ce que son robot avocat est parvenu à faire en s’adressant directement à un agent du service à la clientèle du fournisseur de services de télé et d’Internet américain Comcast. En passant par l’outil de clavardage de Comcast, l’avocat a pu négocier directement le tarif du forfait Internet d’un client et a réduit de 120$ sa facture annuelle. Le client en question n’a rien eu à faire autre que de fournir quelques informations de base à DoNotPay.

Ce cas-là n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de ce que promet de faire le robot avocat. Il pourrait aussi aider à contester automatiquement une contravention de stationnement ou autre qu’on jugerait abusive, il pourrait aider à remplir automatiquement des formulaires de plaintes auprès d’entreprises dont le produit ou le service n’est pas à la hauteur des attentes, et il pourrait même s’occuper de l’annulation des abonnements mensuels qu’on possède auprès de services en tout genre dont on ne se sert pas vraiment.

Tout ça, je le rappelle, serait possible tout à faire automatiquement grâce à une intelligence artificielle qui existe déjà. DoNotPay promet d’ailleurs que son robot-avocat sera ouvert à tous au courant des deux prochaines semaines, ce qui en fait un très beau cadeau de Noël, mais il sera toutefois limité au marché des États-Unis pour commencer.

On verra peut-être une version canadienne de ce service apparaître au courant de 2023.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming