LG C2 42 pouces en test, la TV qui voulait remplacer les moniteurs

Par Alexis Le Marec – le dans Tests

Que donne la LG C2 en tant que moniteur ? Nous l’avons utilisé deux semaines et si nous l’avons adorée dans les jeux et les films, quelques précautions s’imposent.

 

Depuis le lancement de la LG Cx, nombre de PCistes ont multiplié les vidéos pour dire à quel point ils aimaient ces écrans. Pourtant, malgré les cris d’amour, quelques premiers acheteurs ont dû composer avec des écrans brûlés après deux ans, à l’image de Linus Sebastian de Linus Tech Tips, qui a tout de même au passage réussi à récupérer son écran. J’ai donc utilisé la C2 en tant que moniteur, en activant le HDR dans Windows et sur la TV. Mais tout d’abord, je n’ai pas eu de problème que j’ai pu voir d’éclairage adaptatif automatique. Je l’ai laissée en pause plusieurs heures et lorsque je repassais ma souris sur l’écran, il s’éclairait et gardait la même luminosité. Je précise qu’excepté les protections contre les brûlures, j’ai justement désactivé plusieurs fonctionnalités automatiques comme le motion control et tout ce qui a trait à la luminosité, et à l’économie d’énergie et fait mes propres réglages des couleurs.

Mais avant tout, est-ce une bonne idée d’utiliser cette TV OLED comme moniteur PC ? Et la réponse est un grand oui, mais attention il va falloir respecter quelques règles si vous voulez garder votre LG C2 très longtemps.

 

 Image parfaite, et des couleurs à régler

La C2 mérite sa réputation, les couleurs sont vives et lumineuses, tandis que son format 42 pouces lui assure une densité de pixels extrêmement appréciable. Dans ces conditions, l’image est somptueuse et précise même de proche. On ne distingue aucun bloom, on ne note pas d’effet de blanc sur le noir en cas de fort contraste, et cela se ressent dans les jeux et les films. L’image est tout le temps superbe et lumineuse.

Attention cependant, la C2 est calibrée de base avec une tendance à faire ressortir les couleurs chaudes. Cette colorimétrie plus saturée plait d’ordinaire aux trois quarts des utilisateurs. Toutefois, un petit tour dans les menus permettra d’ajuster les couleurs et de lui offre un delta parfaitement juste. Autrement la C2 possède bien sûr différentes ambiances préprogrammées.

 

Excellente dans les jeux et les films

Dans les jeux, le temps de réponse de 0,1 milliseconde assure une animation sans faille. Les titres contemplatifs tels God of War ou Assassin’s Creed offrent de superbes niveaux de dégradés des couleurs, tandis que l’animation ne souffre d’aucun défaut. Pas de blur ou autre effet indésirable, l’image est superbe.

Malgré mes craintes initiales, ses 42 pouces ne sont pas handicapants en PVP y compris en compétitif. Dans ce cas, l’apport du 4K est excellent pour la finesse de l’affichage, tandis que sa taille de 42 pouces alliée à la densité des pixels m’a permis de mieux distinguer des campeurs au loin que je ne vois pas toujours sur mon 32 pouces QHD. Alors oui, un joueur professionnel ou de esport choisira un écran plus petit, mais en ayant un recul d’environ 90 cm à 1 mètre, je n’ai pas ressenti de gêne en PVP. Mon seul changement notable a été de devoir modifier la sensibilité de ma souris.

Dans les films, même constat, l’image est incroyable, tandis que le HDR 10 d’excellente facture apporte une luminosité de haut niveau, tout en assurant des sombre et gris qui se distinguent clairement des noirs, le tout avec naturel.

 

Bardée de protections contre les brûlures

Tout comme le plasma, les écrans OLED peuvent brûler en laissant une image ou un logo statique trop longtemps, mais il existe des solutions. LG a ainsi armé sa C2 de protections, comme le décalage automatique des pixels, ou une IA qui analyse l’image et procède à de subtils changements de couleur lorsqu’un logo reste affiché trop longtemps afin d’empêcher l’écran de brûler et ça marche!

J’ai beau avoir affiché un navigateur internet, laissé des jeux en pause plusieurs heures, ou enchainé les émissions avec de gros logos bien visibles, l’écran n’a subi aucune détérioration.  En se servant de cette TV uniquement pour des jeux, des films ou YouTube en plein écran, difficile d’imaginer voir un jour son écran bruler (évitez quand même les jeux de sport qui affichent des terrains unicolores). Et même au cas où cela arriverait, un nettoyage des pixels qui prend environ 10 minutes. D’ailleurs, pensez à ne jamais désactiver la mise en veille automatique, et même à la baisser sur une heure. Autrement, je vous conseillerai également d’afficher un fond d’écran animé sur PC.

 

Vrai 4K 120 Hz, upscale  excellent, et dalle WBE

Le format 42 pouces allié à la 4K offre une densité de 105 ppp, on peut rester proche et distinguer une image parfaite, ne nécessitant pas le recul d’écrans de plus grande taille comme c’est le cas des OLED dédiés au gaming en 48 pouces comme la LG 48GQ900-b ou la Asus ROG Swift PG48UQ .

Son écran Oled est surtout difficile à battre. Le Samsung 43QN90b a beau être superbe, il semble fade à côté du C2, sans parler de son temps de réponse de 8ms qui le coupent du PVP. Aorus Fv43, Rog Stric PG43Uk, aucun des moniteurs 43 pouces dédiés au gaming ne tutoie le C2. Il faut savoir que le format 42 pouces pose de nombreux problèmes pour les dalles LCD au niveau du temps de réponse ou du bloom. Par exemple le Asus PG43UQ annoncé comme ayant un temps de réponse de 1ms ne l’est pas et tourne plutôt vers les 4ms. Dans ce format, seul l’OLED permet actuellement d’offrir un rendu parfait en jeu.

J’ai aussi été particulièrement impressionné par le 1440p upsaclé en 4K. Sans atteindre bien sûr la finesse du 4K, le 1440p bénéficie d’un rendu bien supérieur à ce que j’ai pu voir sur d’autres TV 4K classiques. Un œil averti verra immédiatement que l’on a affaire à du 1440p, mais le rendu est bien meilleur et infiniment moins dégradé que chez la concurrence par exemple au niveau du rendu du feuillage qui ne pixellise pas ou devient de la bouillie, l’élément qui se voit immédiatement en upscale.

Enfin la dalle est bien une WBE, comme l’ensemble des dalles vendues depuis cet été, donc soyez rassurés pour ceux qui ont suivi l’histoire, toutes les LG C2 42 pouces vendues actuellement sont équipées de dalles WBE.

 

Côté négatif, un affichage 30Hz saccadé, et une ergonomie bonne, mais pas top

Si au niveau de l’image et de l’animation cette télé frôle la perfection, elle a quand même quelques défauts à commencer par l’animation trop saccadée dans les jeux en 30Hz.

Si vous comptiez y brancher une console, vous avez plutôt intérêt à posséder une PS5 ou une Xbox Series X et à oublier les modes 30 FPS. L’animation offre une sensation de fluidité à partir de 45 FPS. Et ne comptez pas sur le motion control pour arranger la situation, il fonctionne très bien dans les films et le sport, mais n’arrive pas à compenser en jeu. Vous l’aurez compris, la LG C2 est une TV taillée pour du matériel de dernière génération. Sur PC mieux vaut avoir au minimum une 6900XT ou une RTX 3080 afin de réellement commencer à en profiter.

Du côté des menus, s’ils sont clairs pour la plupart, j’ai dû désactiver le tru motion à chaque allumage, comme si la TV n’arrivait pas à retenir en mémoire que je le désactivais. Pour ne rien arranger, le Tru Motion est caché dans le sous-menu netteté, bref, il va falloir vous familiariser un peu avec les contrôles.

 

Parfaite en tant que TV et comme moniteur pour le PC

Difficile de trouver des défauts à cette télé hormis les menus qui gagneraient à être un peu plus clairs et pour ceux qui veulent chipoter, l’écran n’est pas parfaitement homogène si vous affichez une image grise uniforme, mais qu’importe en jeu on ne le voit même pas. J’ajoute que le son est moyen aussi, mais ce n’est pas un problème en tant qu’écran, les joueurs ont tous déjà des systèmes de son ou des casques. LG propose également un écran de jeu OLED, le 48GQ900-b de 47,5 pouces, mais il exige davantage de recul et possède encore la dalle du LG C1 moins lumineuse. Cependant Asus possède déjà un écran de jeu OLED en 42 pouces, et LG 48GQ900-b de 48 pouces, on pourrait donc s’attendre à un modèle basé sur le C2 pour 2023, et on l’espère, pourvu d’un displayport 2.0.

 

Point forts

Écran de rêve

4K 120 FPS

Absence de défauts visuels

Nombreuses protections contre les brûlures

Qualité de l’upscale

 

Contre

Sous-menus qui gagneraient un peu en clarté

Motion control automatique

30 FPS en jeu très saccadé

Ses pieds ordinaires et un peu cheap face aux socles des autres C2

 

 

Design : 5

Image : 5

Construction : 4

Navigation : 4

Son : 3

 

Note globale 4.5/5

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus de tests

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Test du jeu God of War: Ragnarök – Une balade en montagnes russes !

Test du jeu God of War: Ragnarök – Une balade en montagnes russes !

Test du jeu Mario + Rabbids: Sparks of Hope – Une autre étoile dans la galaxie

Test du jeu Mario + Rabbids: Sparks of Hope – Une autre étoile dans la galaxie

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming