Départ canon pour Diablo Immortal

Diablo Immortal

Malgré les critiques formulées à son endroit, le jeu Diablo Immortal a connu un excellent départ. En effet, on compare son succès des premiers jours à celui de jeux tels que Pokémon Go et Call of Duty Mobile.

Ainsi, selon des données recueillies par AppMagic, Diablo Immortal aurait été téléchargé pas moins de 8,5 millions de fois au cours de ses deux premières semaines de disponibilité. Ce chiffre se serait traduit par des retombées fracassant les 24 millions de dollars américains pour Activision Blizzard ! Pour le moment, il s’agit du second jeu mobile le plus rentable pour la firme, derrière le populaire Heartstone.

Diablo Immortal fut particulièrement populaire aux États-Unis, où le jeu a généré 43% de ses revenus. Suivent ensuite la Corée du Sud (23%), le Japon (8%), l’Allemagne (6%) et le Canada (3%). Le pic de téléchargements aurait été atteint entre le 2 et le 5 juin, journée où on aurait commencé à voir une décroissance dans le volume de téléchargements du jeu. Par ailleurs, les revenus sont pratiquement égaux entre les versions iOS et Android du jeu, la première ayant rapporté 13 millions et la seconde 11,3 millions.

Ceci dit, il reste à voir si Diablo Immortal résistera au test du temps. Déjà, de nombreuses voix s’élèvent contre les mécaniques malicieuses poussant à sortir son portefeuille pour maximiser son personnage et poursuivre l’aventure avec le contenu post-campagne. Activision-Blizzard a également annulé la sortie du jeu en Belgique ainsi qu’aux Pays-Bas en raison des lois restreignant considérablement l’utilisation des loot boxes dans ces pays, signe de la vision de la firme par rapport à son titre.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.