Playstation supprime du contenu de son store

Playstation
Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
WhatsApp
Email

La semaine dernière, le PlayStation Store a suscité une vague de mécontentement parmi ses utilisateurs en supprimant des centaines de titres de leurs bibliothèques numériques personnelles. Cette mesure radicale a été prise en raison d’un problème de licence touchant principalement le contenu provenant de Warner Bros/Discovery, suscitant des inquiétudes quant à la sécurité des achats numériques et à la notion de possession dans l’ère du contenu dématérialisé.

Selon les informations rapportées par Forbes, Sony est contraint de procéder à cette suppression massive en raison de problèmes de licence avec Warner Bros/Discovery. Des titres variés, dont certains provenant de la chaîne populaire Discovery Channel, comme “Best Funeral Ever”, sont concernés. Cette décision drastique soulève des questions fondamentales sur la nature de la possession dans l’ère numérique, remettant en cause la garantie que les utilisateurs ont sur le maintien de l’accès à leur contenu numérique après son achat.

La déclaration officielle de Sony sur cette suppression de contenu indique : “En raison de nos accords de licence de contenu avec les fournisseurs de contenu, vous ne pourrez plus regarder aucun de vos contenus Discovery précédemment achetés et le contenu sera supprimé de votre vidéothèque.” Cette précision souligne le fait que même si les utilisateurs ont payé pour le contenu, ils ne sont pas à l’abri des conséquences de problèmes de licence.

L’absence de propositions de remboursement de la part de Sony aggrave encore la situation, laissant les utilisateurs mécontents et se demandant quelle pourrait être la prochaine étape. Les préoccupations se tournent vers d’autres contenus provenant de Warner Bros qui pourraient également être sujets à de futurs problèmes de licence, mettant en danger la disponibilité des films classiques dans les bibliothèques numériques des utilisateurs.

L’inquiétude est grande quant à la possibilité que d’autres utilisateurs se réveillent un jour pour constater la disparition soudaine de films ou d’émissions de télévision qu’ils pensaient posséder numériquement.

Dernier articles

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux