Call of Duty Modern Warfare 3: Nouveau jeu ou simple DLC?

La date du 10 novembre marquait l’arrivée de Call of Duty: Modern Warfare 3 sur une multitude de plateformes, allant des consoles de nouvelle génération, telles que la PS5 et la Xbox Series X/S, aux consoles plus anciennes, dont la PS4 et la Xbox One. En tant que suite directe de l’édition précédente, les attentes étaient élevées pour voir comment le jeu allait non seulement poursuivre l’histoire captivante de la Task Force 141 mais aussi innover dans son gameplay. Cependant, à mesure que les premiers retours des joueurs affluent, il devient évident que Modern Warfare 3 peine à se démarquer en tant que titre véritablement nouveau. Les attentes étaient élevées, et notre mission était de déterminer si Modern Warfare 3 parvenait à surpasser son prédécesseur ou s’il s’inscrivait davantage comme une extension familière.

Une campagne solo baclé

Notre immersion initiale dans Modern Warfare 3 a révélé une continuité narrative qui, bien que prévisible, offre une dose satisfaisante d’action et d’intrigue. Cependant, il est difficile de ne pas remarquer des similitudes frappantes avec l’épisode précédent. Notre équipe a ressenti une sensation de déjà-vu, soulignant la difficulté du jeu à se démarquer comme une entité distincte plutôt que comme une simple extension.


La campagne solo de Call of Duty: Modern Warfare 3 se déploie comme un champ de bataille intense, mêlant des cinématiques impressionnantes à une action effrénée. Bien que le récit continue la saga captivante de la Task Force 141 face aux machinations de l’insaisissable Makarov, la déception émerge rapidement de sa brièveté frappante. En à peine quatre heures, la campagne défile, laissant peu de place à l’exploration narrative approfondie qui a caractérisé certains épisodes antérieurs de la série. Les missions, bien que variées, semblent s’enchaîner rapidement, sacrifiant potentiellement une immersion plus profonde au profit de l’efficacité. Alors que la qualité technique des cinématiques, les effets de lumière et le sound design contribuent à une expérience visuelle impressionnante, l’ensemble de la campagne laisse un goût d’inachevé, semblant plus être une étape obligatoire qu’une aventure narrative véritablement engageante.


La nouvelle approche du solo, offrant aux joueurs la possibilité de personnaliser leur équipement et de choisir leur propre stratégie pour atteindre les objectifs, représente une tentative audacieuse d’introduire de la variété dans le gameplay. Cependant, malgré cette idée prometteuse sur le papier, son exécution se révèle maladroite, à l’exception notable. Les missions en combat ouvert, conçues pour être plus difficiles et nécessitant plusieurs tentatives, ajoutent une dimension de défi au jeu. Cependant, la réalité sur le terrain est souvent une source de frustration puisque ces séquences rappellent davantage une partie morne de Warzone que l’expérience intense et réfléchie que l’on pourrait attendre d’un jeu de la franchise Call of Duty. Ainsi, la nouveauté du solo, bien que tentante, semble rencontrer des obstacles majeurs qui compromettent son efficacité et laissent les joueurs avec un sentiment de déception.

Un mode multi-joueur en quête d’amélioration

Le mode multijoueur de Call of Duty: Modern Warfare 3 se positionne comme l’épine dorsale de l’expérience de jeu, offrant une intense arène virtuelle où les joueurs peuvent s’affronter dans des batailles effrénées. Le retour du vote des maps est accueilli favorablement, permettant aux joueurs d’exercer un certain contrôle sur les environnements dans lesquels ils se lancent. L’inclusion de modes classiques tels que Match à Mort par Équipe, Domination, et Recherche / Destruction maintient la tradition de la série, offrant une diversité qui a toujours été l’un des points forts de la franchise.

Cependant, des critiques émergent concernant le choix de recycler des cartes bien-aimées de Modern Warfare 2. Bien que cela puisse engendrer une vague de nostalgie, certains joueurs peuvent ressentir un manque d’innovation dans le paysage multijoueur. L’introduction de modes comme Coupe-Gorge et le retour du mode Guerre Terrestre apportent une touche de fraîcheur à la formule, mais le plus grand reproche subsiste dans la tendance du jeu à s’appuyer sur la nostalgie plutôt que de proposer des expériences de jeu entièrement nouvelles.

En dépit de ces réserves, le multijoueur de Modern Warfare 3 reste dynamique et compétitif, offrant une variété d’expériences allant des affrontements en équipes traditionnels aux modes plus massifs en 32v32. Les questions persistent quant à la capacité du jeu à innover dans un paysage multijoueur concurrentiel en constante évolution. Les fans de longue date pourraient trouver une certaine satisfaction dans la familiarité, mais l’absence de nouvelles cartes mémorables soulève des interrogations sur la capacité de Modern Warfare 3 à offrir une expérience multijoueur véritablement inoubliable.

Le retour du mode Zombie

Le mode Zombies de Call of Duty : Modern Warfare III se démarque en introduisant un monde ouvert palpitant. L’objectif est clair : survivre pendant 45 minutes dans une équipe de trois, en réussissant à s’exfiltrer avec le meilleur équipement possible. Cependant, l’échec est impitoyable, entraînant la perte totale d’armes, gilets pare-balles, outils tactiques, et même du contenu du sac à dos en cas de décès sur le terrain.
Le mode s’inspire du concept bien connu du “DMZ” de Modern Warfare 2, mais le transpose dans un contexte qui amplifie l’urgence et l’intensité. Les joueurs doivent naviguer entre les hordes de morts-vivants et d’autres créatures monstrueuses, avec une difficulté croissante au fur et à mesure qu’ils pénètrent dans les zones d’infection centrales de la carte.
La mécanique de jeu encourage les joueurs à enchaîner les parties pour accumuler un équipement de plus en plus puissant. Cependant, la peur de tout perdre crée une tension palpable. Les fans de longue date retrouveront des éléments familiers, tels que les boîtes mystères et le Sacré Punch, tandis que les nouveaux venus apprécieront la boucle de gameplay basée sur des contrats à réaliser.
Bien que le Zombie de Modern Warfare 3 s’éloigne de l’esthétique traditionnelle du mode Zombies, il offre une expérience riche, avec une saveur nouvelle qui se situe quelque part entre les anciens épisodes et les formules plus modernes. Le jeu permet même de former une “super escouade” en recrutant des joueurs en plein jeu, ajoutant une dimension sociale intéressante à l’expérience.

Notre verdict

Après des heures d’exploration intensive, notre verdict sur Call of Duty: Modern Warfare 3 se dessine avec une teinte nuancée. Malgré des éléments techniques solides et des moments d’action palpitants, le jeu semble lutter pour émerger en tant qu’entité véritablement nouvelle et innovante. Notre équipe a ressenti une certaine nostalgie, évoquée par des cinématiques bien réalisées et des clins d’œil à l’héritage de la série, mais cette familiarité a parfois donné l’impression d’une répétition plutôt que d’une progression.

En fin de compte, Modern Warfare 3, bien qu’arborant des points forts indéniables tels que le multijoueur dynamique et des moments d’action mémorables, peut être considéré davantage comme une extension plutôt que comme un chapitre réellement nouveau. Notre analyse approfondie, sous-tendue par une évaluation critique, attribue au jeu une note de 2,5/5. Cela reflète notre perception mitigée envers un titre qui, bien que divertissant, peine à susciter le même émerveillement que ses prédécesseurs. Les aspects familiers peuvent apporter du réconfort aux fans, mais l’absence de véritables innovations laisse une impression de stagnation dans une franchise qui a autrefois redéfini le genre.

Notre note: 2,5/5

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.