Une pétition contre la sortie d’Assassin’s Creed Shadows

Assassin's Creed Shadows trailer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
WhatsApp
Email

Qui dit nouveau dit ? Polémique ! Le premier trailer d’ Assassin’s Creed Shadows avait ébloui les fans mais avait également soulevé les premières polémiques. En effet, plusieurs joueurs ont ainsi critiqué le choix des personnages et notamment la présence d’un samourai noir. Au-delà de cette polémique, d’autres ont été évoqués dont le fait d’utiliser le titre de samour pour les personnages. Certains joueurs dont des japonais ont exprimé quelques désaccords sur ce choix, évoquant un manque de respect culturel de la part d’Ubisoft.  

Si la rumeur semblait s’être dissipée mais que neni ! Depuis quelques jours, de nombreux joueurs ont créé une pétition sur change.org demandant clairement et purement à Ubisoft d’annuler leur titre ! Non vous ne rêvez pas, c’est bien une demande de la part de certains joueurs par le biais de cette pétition.

La pétition

« Le manque de précision historique et de respect culturel est devenu un problème sérieux concernant le prochain jeu Assassin’s Creed Shadows du développeur Ubisoft. Le jeu est basé sur les samouraïs japonais et ignore le fait que les samouraïs étaient une classe de guerriers de haut rang. Ils auraient dû être des “gokenin” ou des serviteurs des nobles. Le premier Européen à recevoir le titre de samouraï était William Adams (Miura Anjin). Il a servi Tokugawa Ieyasu en tant que hatamoto de 250 koku. Dans cette histoire, Ubisoft continue de mal comprendre la nature et le rôle des samouraïs. C’est une insulte grave à la culture et à l’histoire japonaises pouvant également être liée au racisme anti-asiatique. Nous demandons à Ubisoft d’annuler immédiatement la sortie de Assassin’s Creed Shadows et de faire preuve de recherche sincère et de respect pour l’histoire et la culture japonaises. Nous avons besoin de votre signature. »

La pétition a recueilli plus de 28300 signatures pour le moment. Il sera ainsi intéressant désormais de voir la position d’Ubisoft face à cette nouvelle polémique venu du Pays du Soleil Levant.

Dernier articles

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux