Essai du MacBook Air 15 pouces d’Apple : le nouveau standard

Il y avait un espace vide dans le catalogue d’Apple entre son MacBook Air à écran de 13 pouces et le MacBook Pro de 14 et 16 pouces. Combinant un peu du meilleur des deux mondes, le MacBook Air à écran de 15 pouces vient combler ce vide.

À condition d’y mettre le prix, Apple a donc une solution pour à peu près tous les besoins en matière d’informatique mobile personnelle. Le MacBook Air était déjà le portable le plus vendu dans le monde. L’ajout d’une version à écran élargi, et surtout, à l’autonomie améliorée, ne nuira pas.

En fait, on peut déjà dire que ce nouveau MacBook Air à processeur M2 et à l’autonomie annoncée de 18 heures (dont on n’est pas venu à bout dans notre pleine journée d’essai), est le nouveau standard auquel se compareront toute la flopée de nouveaux portables à systèmes Windows et à puces Intel Meteor Lake qui sont attendus plus tard cette année.

Dans son échéancier, Intel compte atteindre avec sa nouvelle génération de processeurs des niveaux de performance que la puce M2 confère déjà au MacBook Air. Son seul atout pourrait être un prix de détail sous les 1749$, le prix du modèle de 15 pouces. Apple vend aussi deux MacBook Air de 13 pouces, un à puce M2 (1449$) et l’autre à puce M1 (1299$).

Apple vend ses Mac plus cher qu’un PC comparable, mais les statistiques jouent en sa faveur : ses produits ont une vie utile plus longue qui compense pour la surprime.

5 millions de pixels

Le nouveau MacBook Air ne fait pas exception à tout ceci. On aimait déjà beaucoup le MacBook Air à écran de 13 pouces, ce qu’on obtient cette fois-ci c’est plus de pixels, plus de batterie et un pavé tactile élargi. Apple a aussi intégré un système de son à six haut-parleurs, dont quatre émetteurs de graves étonnamment puissants.

Longue histoire courte, ce portable est idéal pour les gens qui recherchent un appareil qui leur permet de faire du travail de bureau durant la journée, et regarder des vidéos dans ses temps libres. Ou qui jouent à des jeux vidéo comme ceux qu’on trouve dans Apple Arcade. 

Bien des étudiants vivant en appartement vont apprécier cette combinaison.

Son écran Retina compte 5 millions de pixels et sa luminosité atteint 500 nits, ce qui suffit pour être bien visible même en plein soleil. Son écran est fidèle à la gamme de couleurs P3, conçue pour refléter fidèlement les couleurs de contenus multimédias, comme des films. À cela s’ajoute le système de son mentionné ci-haut dont le son est de loin supérieur à ce qui se fait dans les portables Windows – même haut de gamme – conçus pour le jeu vidéo (pensez Alienware).

Processeur M2

Apple définit son MacBook Air comme un portable axé sur «la productivité pour le consommateur moyen» et ça définit assez bien l’appareil. Surtout qu’Apple inclut d’entrée de jeu les logiciels nécessaires pour être prêts à travailler dès sa sortie de la boîte.

Les applications de bureautique et d’édition d’Apple (Pages, Keynote et iMovie nous viennent immédiatement en tête) sont gratuites pour tout utilisateur d’un Mac. iMovie, doit-on le rappeler, est l’éditeur vidéo grand public de référence. Surtout, il ne coûte pas 500 dollars.

Sur un MacBook Air M2, éditer puis exporter une vidéo sur iMovie est beaucoup moins fastidieux que ce l’était à l’époque des Mac à puces Intel. La lecture est instantanée et l’exportation prend quelques minutes là où elle prenait presque des heures dans le passé.

Cette puissance se traduit par une ouverture accélérée des applications plus légères en termes de puissance d’exécution. Et même si vous avez une douzaine d’applications en action en même temps qui s’affichent sur l’écran de 15 pouces du nouveau venu, ou si vous l’utilisez avec un moniteur externe et son capot refermé, vous ne l’entendrez jamais se plaindre.

La raison est simple : il n’y a pas de ventilateur à bord. Ce Mac peut chauffer un peu par moments mais n’a jamais vraiment besoin d’être refroidi. Ça aussi, c’est un gros atout.

MacBook Air et MacBook Pro

Une question se complique pour quiconque veut acheter un Mac : lequel choisir? Le MacBook Air à écran de 15 pouces vient de base avec 256 go de stockage interne, un port d’alimentation MagSafe, un port audio 3,5 mm et deux ports Thunderbolt.

Apple inclut son bloc d’alimentation à deux ports USB-C. On peut brancher son Mac et un second appareil en même temps. Ça compense en bonne partie l’absence d’un port USB de plus sur le Mac. Pour tout le reste (comme un moniteur HDMI), il faut trouver le bon adaptateur USB-C/Thunderbolt.

Équiper ce MacBook d’un peu plus de mémoire vive ou de stockage fait évidemment monter son prix, mais il n’atteint jamais celui d’un MacBook Pro à écran de 14 ou 16 pouces (ça démarre à 2600$!). Seul le MacBook Pro à écran de 13 pouces coûte à peu près la même chose (1700$). On hérite du même processeur M2, dans un format plus compact.

Tout ça situe le MacBook Air de 15 pouces au cœur de la gamme des MacBook. Pour bien des gens, un appareil aussi mince, qui fait 1,6 kilo, c’est le compromis idéal entre portabilité et polyvalence. 

Les gens plus mobiles préféreront peut-être sa version de 13 pouces. Les gens pour qui des applications comme Photoshop ou Adobe Premiere doivent opérer rapidement préféreront un MacBook Pro.Sinon, vous avez là le nouveau standard pour Apple. Et dans une certaine mesure, pour le marché plus large des ordinateurs portables grand public.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.