Le Web célèbre son 25e anniversaire aujourd’hui

Neutralité du réseau

Quoi de mieux pour son inventeur que de souligner l’événement en implorant que la Toile reste libre et ouverte?

Le 12 mars 1989, Tim Berners-Lee a mis de l’avant une proposition visant à rendre possible le partage d’informations sur les ordinateurs, utilisant des nœuds et des liens pour créer une «toile» qui allait s’étendre dans le monde entier et devenir l’Internet moderne. Aujourd’hui, 25 ans jour pour jour après avoir publié cette proposition, son inventeur invite les internautes à se battre afin de préserver la neutralité du réseau.

Berners-Lee raconte qu’à la base, les fondations d’Internet ont étés conçues sans hiérarchie, de façon décentralisée et radicalement ouverte. «Vous pouvez accéder à n’importe quelle information. Vous n’avez pas besoin de demander la permission. Ce que vous créez n’est limité que par votre imagination», explique-t-il.

Dans un article publié sur le blogue de Google, Berners-Lee raconte qu’à la base, les fondations d’Internet ont été conçues sans hiérarchie, de façon décentralisée et radicalement ouverte. «Vous pouvez accéder à n’importe quelle information. Vous n’avez pas besoin de demander la permission. Ce que vous créez n’est limité que par votre imagination», explique-t-il.

«Aujourd’hui est une journée pour célébrer. Mais c’est aussi l’occasion de réfléchir, de discuter – et d’agir. D’importantes décisions sur la gouvernance et l’avenir d’Internet se profilent à l’horizon, et il est vital pour nous tous de prendre la parole pour l’avenir du Web.»

À l’heure où certains journalistes se questionnent sur l’application du concept de neutralité du réseau dans le contexte actuel, Berners-Lee souhaite que la campagne soulignant le 25e anniversaire du Web soit un catalyseur pour discuter du sujet. Le site de la campagne est d’ailleurs programmé pour diffuser les tweets arborant le mot-clic #Web25, destinés à souligner l’anniversaire en question.

Soulignons qu’au cours des dernières années, Berners-Lee a été un ardent partisan de l’Internet libre et a fortement critiqué les activités de cybersurveillance perpétré par les agences de renseignement telles que la NSA et le GCHQ. «Nos droits sont bafoués de plus en plus de tous côtés, et le danger est qu’on s’y habitue», a-t-il raconté au quotidien The Guardian. «Je souhaite profiter du 25e anniversaire pour que l’on reprenne collectivement le Web en main et que l’on définisse le Web que nous voulons pour les 25 prochaines années.»

Aux yeux de Berners-Lee, un Web libre est essentiel pour le développement humain. «Sans un Internet ouvert et neutre sur lequel on peut compter sans se soucier de ce qui se passe derrière, on ne peut avoir un gouvernement ouvert, une saine démocratie, un bon service de santé, des communautés connectées, et une diversité de culture.»