Elon Musk ou le culot de l’évidence impossible

Du rêve à la réalité

Exclusif

Du paiement en ligne à l’exploitation de l’espace en passant par l’énergie solaire et par l’automobile électrique, Elon Musk est en train de se transformer en une sorte de superhéros de la geekosphère économique. Essayons de comprendre ce qui le motive.

Qu’est-ce qui peut bien motiver une entreprise estimée mais pas du tout dominante à ouvrir tous ses brevets à la compétition? C’est pourtant ce que Tesla Motors, le manufacturier d’automobiles électriques dirigé par Elon Musk, vient de faire – une décision que Musk a annoncée dans un billet de blogue intitulé «All Our Patent Are Belong To You» par-dessus le marché. 

Autrement dit, Musk cherche des occasions de se faire demander : «Hein? Tu vas faire QUOI? Es-tu malade?» et de répondre : «Non, et voici pourquoi.»

Tesla, qui n’est encore qu’une grenaille en comparaison avec les GM, Toyota et BMW de ce monde, aurait toutes les raisons de se couvrir d’avocats plutôt que de publier sa propriété intellectuelle en adoptant le principe du logiciel à code ouvert. Mais Musk ne pense pas de cette façon : il sait qu’avec 100 millions de nouveaux véhicules fabriqués chaque année, sa compagnie ne pourra jamais occuper tout le marché, et il préfère partager sa technologie pour que tout le monde fabrique des autos électriques plutôt que de s’enfermer dans sa forteresse et de laisser toute la place aux moteurs à essence.

Comme le disait Rowdy Roddy Piper : «Quand vous pensez avoir toutes les réponses, je change les questions.» 

La recette du succès en trois étapes faciles

À mon avis, on peut résumer la «méthode Musk» en trois étapes :

  • Identifier une évidence. Le moteur à combustion interne est un anachronisme dangereux pour la planète. Le marché de l’automobile est trop gros pour une seule entreprise. Le système de brevets nuit à l’innovation. On a besoin d’innovation.
  • Identifier ce que d’autres considèrent comme impossible. Par exemple, renoncer aux brevets qui, dans le monde des affaires, sont devenus le principal actif des entreprises.
  • Avoir le culot de choisir l’évidence et de confronter le pseudo-impossible, comme un vrai superhéros.

Autrement dit, chercher des occasions de se faire demander : «Hein? Tu vas faire QUOI? Es-tu malade?» et de répondre : «Non, et voici pourquoi.»

C’est ce qui expliquait PayPal, son plus grand succès. L’évidence : il fallait permettre à tout le monde d’acheter et de payer en ligne facilement et de façon sécuritaire. L’impossible : battre les banques et les compagnies de cartes de crédit à leur propre jeu dans un domaine qu’elles regardaient parfois de haut. Aujourd’hui, PayPal est un incontournable, et les institutions financières ne sont que trop heureuses de profiter de ses services.

C’est aussi ce qui explique SpaceX. L’évidence : la NASA va devoir continuer à ravitailler la Station spatiale internationale après la mise au rencard de la navette et elle ne voudra pas payer les Russes pour expédier ses astronautes en orbite très longtemps. L’impossible : créer un programme spatial privé. Musk a engagé les meilleurs ingénieurs disponibles, et voilà.

C’est enfin ce qui explique pourquoi Tesla dépensera 5 milliards pour construire une usine de batteries, la plus imposante au monde. L’évidence : il faut d’énormes quantités de batteries non seulement pour les autos électriques, mais aussi pour stocker l’énergie solaire produite par son autre compagnie, SolarCity, et ainsi rendre l’énergie solaire plus compétitive. L’impossible : transformer l’économie américaine pour lui faire prendre le virage des énergies renouvelables malgré les immensément puissants lobbies du charbon, du gaz et du pétrole. Ambitieux, vous dites? Oui, mais si jamais ça marche…

Le meilleur des super-pouvoirs

t-800Ce qui n’empêche pas l’ambition d’Elon Musk de sembler parfois téméraire. Il est confiant que SpaceX ira sur Mars d’ici 2026 et il espère être du voyage, ayant déjà affirmé qu’il voulait mourir sur Mars «mais pas à l’impact». L’évidence dans ce cas-ci? L’humanité ne survivra pas éternellement sur une seule planète; on n’a qu’à penser aux pauvres dinosaures pour s’en convaincre. Pour ce qui est de l’impossible à confronter, je vous laisse le choix, il y en a pour tout le monde.

La témérité de Musk a-t-elle des limites? Peut-être. À moitié sérieux, il affirmait récemment que les chercheurs devraient être prudents en matière d’intelligence artificielle, de peur que leur créature ne se retourne contre eux comme SkyNet. Une appréhension qu’il partage avec Stephen Hawking d’ailleurs, mais qui ne l’a pas empêché d’investir personnellement dans quelques entreprises du domaine dont il trouve les travaux intéressants.

Parce qu’en fin de compte, ce qui semble motiver Elon Musk, c’est d’accomplir des choses qui stimulent sa curiosité. Ce qui constitue probablement le plus geek de tous les super-pouvoirs imaginables.

  • M.Bouchard

    Merci Monsieur Laramée.
    Mention spéciale à la Rowdy Roddy Piper quote ;)

  • http://stech72.tumblr.com/ Steve C

    .. Tout un phénomène que sincèrement l’humanité manque cruellement ….. des Musk il en faudrait beaucoup plus ..

  • Stabbquadd

    Je n’ai pas trouvé le crédit photo, ça m’intéressait pourtant.