Suivez le pape sur Twitter et réduisez votre peine au purgatoire

Religion

Liste de tags

Voulant moderniser ses pratiques, le Vatican a annoncé son intention d’accorder des indulgences aux abonnés du pape François sur Twitter.

Selon la doctrine catholique, un pécheur s’étant confessé n’est pas exempté de sa peine, qui se traduit généralement par un temps de purgatoire. Cependant, la durée peut être réduite ou éliminée par des indulgences attribuées par l’Église.

Pour se voir attribuer des indulgences, le croyant doit suivre les Journées mondiales de la jeunesse en direct à la télévision, à la radio ou sur les réseaux sociaux.

Les participants aux Journées mondiales de la jeunesse, qui se tiendront la semaine prochaine à Rio, peuvent obtenir des indulgences pourvu qu’ils y soient dans un esprit de pèlerinage. Ce même droit est maintenant attribué aux croyants qui ne peuvent se rendre au Brésil, si ces derniers suivent les événements par le biais des réseaux sociaux.

Mais attention, l’archevêque Claudio Maria Celli avise les internautes croyants que l’accès au paradis n’est pas à quelques clics de souris : «On n’obtient pas d’indulgences comme on obtient un café d’une machine distributrice». Pour se voir attribuer des indulgences, le croyant doit suivre les événements en direct à la télévision, à la radio ou sur les réseaux sociaux.

Outre son compte Twitter, le Vatican a lancé un portail d’actualités soutenu par une application mobile, une page Facebook et serait sur le point de joindre Pinterest. «L’important, c’est que les tweets du pape transmis lors de son passage au Brésil et les photos de l’événement que nous partagerons sur Pinterest produisent le fruit spirituel authentique dans le cœur des fidèles», conclut l’archevêque.

Prochaine étape? La confession en messagerie privée. Ou pas.