Hiroshi Yamauchi, ex-président de Nintendo, meurt à 85 ans

Jeux vidéo

L’homme qui transforma une entreprise fabriquant des cartes à jouer en un géant mondial du divertissement vidéoludique n’est plus.

Hiroshi Yamauchi, président de Nintendo de 1949 à 2002, est mort jeudi à l’âge de 85 ans. L’homme d’affaires, qui reprit les reines de la société de son grand-père, est responsable de la métamorphose de Nintendo, une entreprise plutôt inconnue située à Kyoto qui fabriquait des cartes à jouer à l’époque.

Yamauchi a su reconnaître rapidement le talent de Gunpei Yokoi, ingénieur derrière une foule de produits dont la populaire Game Boy, et celui de Shigeru Miyamoto, créateur des jeux Donkey Kong et Super Mario Bros. La compagnie connut un succès mondial en 1986, avec le lancement de sa toute première console, la Nintendo Entertainment System (baptisée Famicom au Japon).

Véritable visionnaire, Yamauchi avait la fougue et le tempérament de Steve Jobs aux yeux de plusieurs spécialistes de l’industrie. Il est décédé dans la soirée dans un hôpital situé au cœur du Japon suite à des complications d’une pneumonie.

Le 31 mai 2002, Yamauchi céda la direction de l’entreprise à Satoru Iwata, toujours président de Nintendo. Au moment de sa mort, Yamauchi était toujours membre du conseil d’administration et l’un des plus importants actionnaires de la société.

Des funérailles auront lieu ce dimanche au siège social de l’entreprise à Kyoto.