All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

HealthCare.gov, le site de l’assurance maladie américaine programmé par CGI, paralysé

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
La multinationale québécoise CGI fait mauvaise impression aux États-Unis, alors que les Américains découvrent que leur gouvernement a payé près de 635 millions de dollars US pour un site web non fonctionnel.

Malgré que le site HealthCare.gov ait subi des rénovations majeures au niveau de sa programmation la fin de semaine dernière, des millions d’Américains sont toujours incapables de se connecter au service. Il y a quelques jours, le Washington Post rapportait que le nombre de personnes inscrites au site ne dépassait pas la dizaine. Vous avez bien lu.

Dans le cas de CGI Federal, l’entreprise était le plus bas soumissionnaire conforme par son expérience (elle a souvent fait affaire avec le gouvernement américain) et ses accréditations.

Une programmation bâclée serait responsable des problèmes manifestés par HealthCare.gov, sans compter l’importante affluence que le nouveau service essentiel génère depuis sa mise en ligne – une situation qui était pourtant tout à fait prévisible.

Mais ce qui est le plus fâchant dans cette histoire selon les critiques est la facture : 634 320 919$ US, qui ont été versés à CGI Federal, une filiale du Groupe CGI. Pourtant, au moment où l’entreprise s’est vue octroyer le contrat en 2011, elle estimait le coût de l’opération aux alentours de 93,7 millions.

À titre informatif, le réseau social Facebook a été en service pendant six ans avant que ses frais d’exploitation cumulés atteignent la somme de 600 millions en juin 2010. Évidemment, nous comparons des pommes avec des oranges. N’empêche, aux yeux de plusieurs journalistes, il est aberrant de voir le gouvernement d’un pays où l’on retrouve les plus importantes entreprises du secteur technologique jeter son argent par les fenêtres afin de produire un site dysfonctionnel.

Malheureusement pour les petites entreprises de la Silicon Valley, puisque les exigences du gouvernement sont élevées (ce qui est compréhensif), il est généralement impossible pour celles-ci de soumettre leurs services. Dans le cas de CGI Federal, l’entreprise était le plus bas soumissionnaire conforme par son expérience (elle a souvent fait affaire avec le gouvernement américain) et ses accréditations.

Impossible pour le moment de savoir si la situation sera rétablie à court terme.

Au Québec, une recherche par le biais de l’Analyseur de contrats publics québécois nous indique que le Groupe CGI et ses filiales ont obtenu plus de 508 millions de dollars CA du gouvernement québécois depuis 2009.

Vidéo récente
- Actualités

La NASA prévoit d'explorer Mars à l'horizon 2033

Les dernières nouvelles

Imprimante 3D : comment trouver des modèles 3D gratuits

Imprimante 3D : comment trouver des modèles 3D gratuits

Branchez-vous -
Comment mettre à jour sa RAM ? 

Comment mettre à jour sa RAM ? 

Branchez-vous -
Google Hangout : sursis avant la mort annoncée du service

Google Hangout : sursis avant la mort annoncée du service

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Google Stadia: les joueurs ne sont pas convaincus

Google Stadia: les joueurs ne sont pas convaincus

Branchez-vous -
Google : un correcteur automatique bientôt intégré à Gmail

Google : un correcteur automatique bientôt intégré à Gmail

Branchez-vous -
iPhone 2020 : Apple fera appel à un fabricant Chinois pour ses écrans

iPhone 2020 : Apple fera appel à un fabricant Chinois pour ses écrans

Branchez-vous -

Populaires

Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Branchez-vous -
EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

Branchez-vous -
Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .