La PlayStation 4, une console facile à réparer

Réparation

À peine quelques jours après sa sortie, le blogue iFixit a analysé les entrailles de la nouvelle console afin de déterminer s’il est possible d’effectuer une réparation soi-même.

«Si vous ne pouvez pas réparer un produit, vous n’en êtes pas propriétaire.» Telle est la devise d’iFixit, qui se donne pour mission de désassembler les nouveaux produits techno dès qu’ils arrivent en magasin.

La PlayStation 4 s’est vendue à plus d’un million d’unités en moins de 24 heures, en plus de se présenter sous une forme compacte, légère, et comme le démontre l’examen d’iFixit, facilement réparable.

Contrairement aux plus récents appareils mobiles analysés par l’équipe (l’iPad Air, l’iPhone 5s, et le Moto X), la PlayStation 4 obtient la respectable note de 8 sur 10.

Parmi les points positifs, iFixit souligne l’absence de produits d’adhésif qui aurait compliqué l’assemblage et le désassemblage de la console, et le fait que son disque dur soit standard et facilement accessible.

Par contre, des vis de sécurité et des sceaux invalidant la garantie lorsque brisés peuvent décourager un désassemblage plus complet de la PlayStation 4, et l’accès à la ventilation pour un nettoyage est plutôt restreint.

Le lancement de la PlayStation 4 semble bien se dérouler pour Sony. Sa console s’est vendue à plus d’un million d’unités en moins de 24 heures, en plus de se présenter sous une forme compacte, légère, et comme le démontre l’examen d’iFixit, facilement réparable.