La Xbox One coûte 471$ à construire

Jeux vidéo

Liste de tags

Bonne nouvelle pour Microsoft. Tout comme dans le cas de la PlayStation 4, la Xbox One ne se vendra pas non plus à perte.

Le modèle d’affaires du rasoir et des lames, dont le principe est de vendre un produit à perte en espérant réaliser de gros profits sur la vente de contenus éphémères, semble être devenu un pari trop risqué dans l’industrie du jeu vidéo.

«Microsoft pourrait éventuellement rentabiliser sa console [à moyen terme]», déclare Rassweiler. «Mais elle profitera probablement de cette occasion pour réduire son prix de vente en espérant en vendre plus.»

C’est ce que l’on peut conclure du démantèlement de la Xbox One, réalisé par la firme de recherche IHS, qui estime que la console coûte environ 471$ à construire, incluant pièce et main d’œuvre. La marge de manœuvre financière de Microsoft est donc légèrement plus grande que celle de Sony, puisque l’entreprise américaine vend sa console 499$. Pour chaque console vendue, 28$ reste à partager entre Microsoft et le détaillant.

Lors de son lancement en 2005, on estimait à 715$ les frais d’assemblage de la Xbox 360. À l’époque, certains ont même déclaré que ce chiffre était bien en deçà de la réalité. Bref, les temps ont bien changé.

Difficile de ne pas comparer le coût des composantes de la Xbox One à celles de la PlayStation 4. Tout comme sont concurrent, la pièce la plus dispendieuse du lot est son processeur central, construit par AMD. Bien qu’elle partage certaines caractéristiques avec celle fabriquée pour Sony, le processeur de la Xbox One serait plus dispendieux : 110$.

Aux yeux d’Andrew Rassweiler, l’analyste de la firme IHS qui a supervisé le projet, les deux processeurs sont extrêmement puissants. «On pourrait dire qu’il s’agit d’une console de jeu vidéo sur une puce», en référence au fait que le processeur est en réalité un système sur une puce – on retrouve l’essentiel de ce qui est nécessaire pour simuler un environnement ludique à un seul endroit.

Microsoft se rattrape avec le type de mémoire vive employé pour la Xbox One. Moins dispendieuse que la GDDR5 utilisée avec la PlayStation 4, la mémoire de type DDR3 est estimée à 60$.

L’ensemble des pièces nécessaire à la construction de la Xbox One s’élève à 332$ selon les calculs d’IHS. Ce montant exclut le coût du capteur Kinect estimé à 75$, le coût de la manette qui intègre un module WiFi et Bluetooth fabriqué par Marvell (environ 15$), le coût du bloc d’alimentation externe de 25$, le coût du casque de 10$ et les frais d’assemblage estimés à 14$.

«Microsoft pourrait éventuellement rentabiliser sa console [à moyen terme]», déclare Rassweiler. «Mais elle profitera probablement de cette occasion pour réduire son prix de vente en espérant en vendre plus.»

Selon Rick Sherlund, analyste chez Nomura Securities, Microsoft pourrait perdre jusqu’à un milliard de dollars cette année avec la Xbox One. Il estime ce coût par l’investissement en recherche et développement de la console, et les frais en lien avec la promotion de celle-ci.

  • http://windowsquebec.com/ Maxime Tremblay

    Quand Microsoft perd de l’argent, c’est toujours un milliard. Plus simple pour le comptable. :)