Le Mac Pro, seulement 8% plus rapide qu’un iMac

Performances

Liste de tags

Lorsque l’on configure généreusement le nouveau Mac Pro, le gain en vitesse n’est pas aussi significatif que ce à quoi on est en droit de s’attendre.

Le magazine Macworld s’est amusé la semaine dernière avec un Mac Pro spécialement configuré. Il ne s’agit peut-être pas de la bête équipée du processeur Xeon E5 dodécacœur, mais plutôt de sa version octocœur cadencée à 3,0 GHz, avec 32 Go de mémoire vive, 512 Go d’espace de stockage SSD et de deux processeurs graphiques FirePro D700 munis de 6 Go de mémoire vidéo.

Une telle configuration d’iMac est offerte à 3 349$. Le Mac Pro de son côté se vend 6 899$, soit 3 550$ de plus.

Comparativement à son prédécesseur, le nouveau Mac Pro offre un gain substantif en vitesse. Selon l’examen de calculs Speedmark 9, le nouvel ordinateur obtient la note de 312, contre 191 pour le Mac Pro de l’ancienne génération.

Par contre, lorqu’on compare ce résultat avec celui du plus récent iMac, équipé d’un processeur i7 quadricœur cadencé à 3,5 GHz, de 8 Go de mémoire vive, de 3 To de capacité de stockage hybride, et d’une carte graphique GeForce GTX 780M, son score est de 288. Cela représente qu’un gain d’un peu plus de 8%.

Le hic? Une telle configuration d’iMac est offerte à 3 349$. Le Mac Pro de son côté se vend 6 899$, soit 3 550$ de plus.

Évidemment, le Mac Pro offre d’autres avantages, mais l’utilisateur moyen qui recherche un gain en vitesse aurait avantage à revoir ses options.

  • francoisgrenier

    Après lecture de l’article du Macworld. Je ne vois pas comment l’on peut se limiter à ce résumé que vous en faite. Il est clairement indiqué que les gains de performance se font plutôt au niveau des logiciels qui peuvent utiliser le plein potentiel de plusieurs processeurs, comme le montage vidéo. Le gains de vitesse n’est pas significatif pour des logiciels non-optimisé. En se sens, le Mac Pro est en avance sur l’offre logiciels et pour l’instant, est plutôt réservé aux professionnels utilisateurs de Final Cut Pro.

  • Thomas

    « les utilisateurs qui recherche un gain en vitesse » Si j’ai bien compris, on ne parle ici de « vitesse », mais de vitesse pour faire quoi? Une bonne configuration pour montage vidéo a des chances d’êtres pourrie pour le jeu par exemple. De plus, cette article se base sur un seul benchmark pour en tirer des conclusions. C’est pitoyable. Un benchmark par lui-même ne veut rien dire. Il faut le mettre dans son contexte, avoir d’autres résultats de benchmark, et surtout tester en situation réelle. Est-ce que l’iMac peut lire 16 flux en 4K simultanément sans latence? je ne pense pas. Cette article communique les résultats d’un seul benchmark, c’est tout.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Effectivement, tout dépend du type de tâche. Par exemple, si on voulait savoir lequel des deux ordinateurs peut effectuer une plus longue distance en le poussant, j’aurais tendance à croire que la forme cylindrique du Mac Pro pourrait lui procurer un net avantage.

      Cet article ne prétend pas communiquer les résultats de 428 benchmarks. C’est d’ailleurs pourquoi l’examen de calculs utilisé est nommé. Les conclusions de cette analyse sont-elles inintéressantes pour autant?

      J’ai modifié la conclusion de l’article pour parler plutôt de «l’utilisateur moyen». Évidemment, puisque le Mac Pro ne s’adresse pas à l’utilisateur moyen, j’imagine que d’autres prendront la peine de le souligner.

  • marco

    Un très joyeux temps des fête à toute l’équipe de  »Branchez vous » !
    Et un grand merci pour la qualité de vos articles parus cette année !